Accueil / Formule Renault / MRF Challenge – Svendsen-Cook titré, puis déchu face à Ellinas
Rupert Svendsen-Cook MRF Challenge Madras Chennai 2014
© MRF Challenge

MRF Challenge – Svendsen-Cook titré, puis déchu face à Ellinas

Après une longue pause, les concurrents du MRF Challenge se retrouvaient sur le circuit de Madras pour une finale composée de cinq courses.

Tio Ellinas arrivait en tête avec seize points d’avance sur Arthur Pic, hélas absent pour se concentrer sur sa saison en GP2 Series. Le plus proche adversaire du Chypriote était ainsi Rupert Svendsen-Cook, tandis que Sam Dejonghe et Harry Tincknell possédaient de maigres espoirs de titre.

Pour remplacer les absents, les organisateurs avaient recours à des invités d’horizons différents. Ancien pilote de F1, Narain Karthikeyan allait y préparer sa saison en Super Formula, tandis qu’Oscar King et Max Marshall effectuaient leur retour. Enfin, après une pige en Florida Winter Series, le journaliste d’Autosport Ben Anderson se joignait à la fête, tout comme Gaurav Gill, champion d’Asie-Pacifique des Rallyes l’an passé avec le Team MRF.

Essais

Deux sessions étaient organisées le vendredi. Le Belge Sam Dejonghe dominait la première séance en 1m34.159s, un dixième devant Narain Karthikeyan et sept devant Harry Tincknell. Le quinté de tête était complété par Rupert Svendsen-Cook et Gustavo Myasava. Sixième, Tio Ellinas était suivi de Gaurav Gill, Raj Bharath, Oscar King et Ryan Cullen.

Narain Karthikeyan se portait ensuite en tête avec un temps de référence en 1m33.884s, près d’une demi-seconde devant Tio Ellinas. Oscar King, Sam Dejonghe et Harry Tincknell suivaient avec Gustavo Myasava, Rupert Svendsen-Cook, Raj Bharath, Gaurav Gill et Max Marshall complétant les dix premiers.

Qualifications

Leader du championnat, Tio Ellinas reprenait les choses en main en dominant nettement les qualifications. Le Chypriote plaçait la référence en 1m33.086s, soit plus de trois dixièmes d’avance sur Rupert Svendsen-Cook.

Narain Karthikeyan et Sam Dejonghe se partagaient la deuxième ligne tandis qu’Oscar King était le dernier à rentrer dans la seconde du poleman.

Gustavo Myasava, Raj Bharath et Harry Tincknell suivaient, tandis que Gaurav Gill, spécialiste des rallyes, était neuvième. Ryan Cullen complétait le top 10 à trois secondes d’Ellinas, juste devant Ben Anderson, qui s’offrait le luxe de devancer Max Marshall, Sam Brabham, Vikash Anand, Laura Tillett, Dylan Young et Abdulla Al-Thawadi.

Courses

La première course permettait à Rupert Svendsen-Cook et Tio Ellinas de s’affronter directement en piste. Le premier prenait l’avantage sur le deuxième et s’imposait au terme des quinze tours.

Narain Karthikeyan complétait le podium après un envol moyen, rapidement rattrapé en se débarrassant d’Oscar King et Harry Tincknell. Gustavo Myasava se classait sixième devant Raj Bharath, Gaurav Gill, Ryan Cullen et Sam Brabham.

La deuxième manche était marquée par l’absence de Narain Karthikeyan. Quatre hommes se détachaient rapidement, la victoire se jouant entre Rupert Svendsen-Cook, Harry Tincknell et Sam Dejonghe. Le Belge allait avoir le dernier mot, décrochant sa première victoire après une année 2013 compliquée pour des raisons budgétaires.

Harry Tincknell et Rupert Svendsen-Cook s’offraient le podium, suivis de très loin par Ryan Cullen et Dylan Young. Ben Anderson, Sam Brabham, Max Marshall, Laura Tillett et Abdulla Al-Thawadi entraient également dans les points, profitant de l’abandon de Gaurav Gill, l’accrochage entre Oscar King et Gustavo Myasava, mais également celui entre Tio Ellinas et Raj Bharath dans l’avant-dernier tour.

La pole de la course 3 revenait à Ben Anderson, mais celui-ci manquait son départ et allait même être pénalisé pour l’avoir anticipé. Dylan Young se retrouvait un court instant en tête, mais il cédait rapidement face aux attaques de Rupert Svendsen-Cook et Harry Tincknell. Les deux hommes allaient se disputer la victoire, à l’avantage du premier cité, jusqu’au drapeau à damier.

Dylan Young prenait la troisième marche du podium après avoir résisté tout au long de la course. Oscar King et Tio Ellinas suivaient, avec Ryan Cullen, Sam Dejonghe, Gustavo Myasava, Vikash Anand et Raj Bharath complétant le top dix au terme d’une course où Narain Karthikeyan était à nouveau absent, mais surtout où Svendsen-Cook prenait l’avantage sur Tio Ellinas au championnat.

Dimanche, la course 4 tournait à l’avantage de Narain Karthikeyan. Longtemps troisième derrière Tio Ellinas et Rupert Svendsen-Cook, l’Indien profitait d’un restart après une neutralisation pour menacer puis dépasser les deux leaders. Toutefois, avec son statut d’invité, Karthikeyan ne marque pas de points, ce qui permettait à Ellinas de revenir en tête, à égalité de points avec Svendsen-Cook.

Sam Dejonghe terminait au pied du podium devant Dylan Young, à nouveau rapidement lâché mais résistant jusqu’au bout à Ben Anderson. Max Marshall, Harry Tincknell, Sam Brabham et Laura Tillett complétaient le top dix.

Leader après un premier tour très confus lors de la finale, Sam Dejonghe s’imposait devant Rupert Svendsen-Cook, dont la deuxième place permettait de gagner le titre face à Tio Ellinas, troisième. Hélas, après la course, le Britannique écopait d’une pénalité de trente secondes pour avoir forcé la route au Chypriote après une excursion hors-piste lors du premier tour.

Dylan Young contenait Gaurav Gill jusqu’à l’arrivée, et était ainsi promu sur le podium. Malgré un accrochage avec Narain Karthikeyan, Harry Tincknell suivait avec Oscar King dans ses échappements. Vikash Anand, Sam Brabham, Max Marshall et Raj Bharath complétaient les dix premiers.

Bilan

Un an après le sacre surprise de Conor Daly face à Jordan King absent, Rupert Svendsen-Cook a manqué de peu le hold-up en dominant sur la piste le leader Tio Ellinas, tout en profitant de l’absence d’Arthur Pic. Malheureusement, une pénalité en a décidé autrement. Il n’est toutefois pas sûr de revoir le Britannique en monoplace cette saison, lui qui avait dû se contenter d’apparitions en Lamborghini Super Trofeo l’an passé. Toutefois, la présence d’Anthony Hieatt, directeur de l’équipe Double R Racing, à ses côtés ce week-end pourrait être un bon signe. Quant à Tio Ellinas, finalement champion, celui-ci essaie de trouver un baquet en GP2 Series après avoir occupé les premiers rôles en GP3 la saison passée.

Classement général à suivre, dès que l’appel de Rupert Svendsen-Cook sera jugé.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox