Accueil / GP2 / GP2 : James Calado s’impose, Luiz Razia gère

GP2 : James Calado s’impose, Luiz Razia gère

James Calado, GP3, Pirelli
Après le succès de Luiz Razia pour la première course de l’année, la course sprint du week-end en Malaisie voit James Calado (Lotus GP) s’élancer de la pole position devant son coéquipier Esteban Gutiérrez et le pilote DAMS Felipe Nasr. La course est prévue pour 22 tours.

Johnny Cecotto reste bloqué sur la grille de départ tandis qu’en tête les deux Lotus GP restent en tête devant Felipe Nasr. Stefano Coletti sort un peu large en voulant dépasser Leimer. Giedo van der Garde réalise la bonne opération du premier tour en remontant à la quatrième place. Stéphane Richelmi écope pour sa part d’un drive-through pour départ anticipé, Fabrizio Crestani aussi pour collision provoquée. Après l’euphorie du départ, l’acalmie s’installe. Calado reste en tête devant Gutiérrez, Nasr, van der Garde, Leimer, Coletti, Razia et Valsecchi.

Ricardo Teixeira fait preuve de ses habilités au sixième tour, n’hésitant pas à aller presque à contresens pour revenir sur la piste. Tom Dillmann se bat avec Fabio Onidi pour la dix-septième position. A mi-course, les douze premiers se tiennent en moins de dix secondes, les deux Français se situent en onzième place pour Berthon, seizième pour Dillmann. Le rythme imprimé par James Calado n’est pas des plus rapides, mais le Britannique contrôle bien, d’autant plus qu’aucun pilote dans les points ne tente vraiment le diable. A dix tours de la fin, le top 10 est exactement le même qu’après trois tours de course.

Premiers évènements intéressants : Palmer sort large au treizième tour, et peu après Davide Valsecchi tente de dépasser Luiz Razia pour la septième place. Valsecchi sort un peu large, ce qui profite à Max Chilton derrière. Marcus Ericsson tente également de passer l’Italien mais ce dernier part en tonneau. Fin de la course pour Ericsson et Valsecchi. Le Suédois devra composer avec une pénalité de dix places sur la grille à Bahreïn suite à l’incident. Dans les tours qui suivent, James Calado creuse un peu plus l’écart. Max Chilton tente de passer Luiz Razia mais sort large, au grand plaisir de Nathanaël Berthon qui rentre dans les points. Luiz Razia profite d’une erreur de Coletti dans le dernier virage. Berthon tente d’en profiter mais dans son empressement, Max Chilton reprend son bien. Chilton tente ensuite de dépasser Coletti en difficulté avec ses pneus, mais le Monégasque résiste, Berthon se rapproche, et à la fin du secteur 1, Berthon tente l’intérieur sur Coletti alors que Chilton tente l’extérieur sur les deux hommes. Berthon semble être en mesure de passer, mais Chilton se montre le plus malin en dépassant les deux hommes. La course s’anime dans ses derniers développements, et Luiz Razia, en forme dans les dernies tours, dépasse Fabio Leimer.

James Calado remporte donc la course 2 en Malaisie devant Esteban Gutiérrez. Felipe Nasr prend la troisième marche du podium devant Giedo van der Garde, Luiz Razia, Fabio Leimer, Max Chilton et Nathanaël Berthon.

On retrouve deux débutants sur le podium, avec déjà une victoire de James Calado, là où son coéquipier avait attendu la quatrième meeting pour s’imposer la saison dernière. De manière surprenante, le Britannique égale son ombre de victoire l’an passé en GP3 Series. La présence de Felipe Nasr sur le podium pour DAMS contraste énormément par rapport au débutant que l’équipe française a fait courir la saison passée, Pal Varhaug. Le Norvégien avait eu pour meilleur résultat une huitième place, une formalité à battre pour le Brésilien qui le remplace. Comment cela est-il possible ? Faut-il incriminer le niveau du plateau en baisse ? Faut-il féliciter des débutants brillants ? Doit-on ce résultat à la nouveauté relative de la piste pour la majorité du plateau ? Tant de questions dont les réponses arriveront au fil de la saison, à commencer par la prochaine manche à Bahreïn, du 20 au 22 avril 2012.

GP2 Series 2012 – Malaisie – Course 2
1. James Calado – Lotus – 22 tours en 41m08.048s
2. Esteban Gutierrez – Lotus – +2.004s
3. Felipe Nasr – DAMS – +3.440s
4. Giedo van der Garde – Caterham – +10.760s
5. Luiz Razia – Arden – +11.430s
6. Fabio Leimer – Racing Engineering – +14.689s
7. Max Chilton – Carlin – +15.685s
8. Nathanael Berthon – Racing Engineering – +16.578s
9. Josef Kral – Addax – +18.175s
10. Rio Haryanto – Carlin – +24.033s
11. Tom Dillmann – Rapax – +24.086s
12. Jolyon Palmer – iSport – +25.547s
13. Fabio Onidi – Coloni – +32.206s
14. Nigel Melker – Ocean – +34.500s
15. Julian Leal – Trident – +34.629s
16. Simon Trummer – Arden – +35.226s
17. Jon Lancaster – Ocean – +40.340s
18. Rodolfo Gonzalez –  Caterham – +44.700s
19. Stephane Richelmi – Trident – +47.133s
20. Giancarlo Serenelli – Lazarus – +70.466s
21. Fabrizio Crestani – Lazarus – +81.035s
22. Johnny Cecotto – Addax – + 1 tour
23. Stefano Coletti – Coloni – + 2 tours
24. Ricardo Teixeira – Rapax – + 3 tours
Ab. Marcus Ericsson – iSport – + 9 tours
Ab. Davide Valsecchi – DAMS – + 9 tours

GP2 Series – Classement Général – Meeting 1/12
1. Luiz Razia – 31 points
2. Davide Valsecchi – 24
3. James Calado – 19
4. Esteban Gutiérrez – 18
5. Felipe Nasr – 18
6. Max Chilton – 17
7. Fabio Leimer – 16
8. Giedo van der Garde – 10
9. Stefano Coletti – 10
10. Rio Haryanto – 2
11. Nathanaël Berthon – 1
12. Fabrizio Crestani – 1
13. Josef Král – 0
14. Tom Dillmann – 0
15. Jolyon Palmer – 0
16. Fabio Onidi – 0
17. Marcus Ericsson – 0
18. Nigel Melker – 0
19. Julián Leal – 0
20. Simon Trummer – 0
21. Jon Lancaster – 0
22. Rodolfo González – 0
23. Stéphane Richelmi – 0
24. Giancarlo Serenelli – 0
25. Ricardo Teixeira – 0
26. Johnny Cecotto – 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox