Accueil / GP2 / GP2 – James Calado termine 2013 en beauté à Abou Dabi
James Calado 2013 GP2 Series Abou Dabi
© Sam Bloxham/GP2 Media Service

GP2 – James Calado termine 2013 en beauté à Abou Dabi

Fabio Leimer venait de décrocher le titre avant d’aborder la dernière course de la saison. Johnny Cecotto l’abordait depuis la pole, avec à ses côtés Felipe Nasr. Tous deux, comme beaucoup d’autres sur cette grille, avaient envie de s’imposer pour prouver leur valeur et terminer sur une bonne note. Seuls 25 pilotes prenaient part à cette course : Tom Dillmann était légèrement blessé au cou suite à la course d’hier et devait se reposer quelques semaines.

James Calado surgissait en tête, Felipe Nasr devant se décaler pour éviter un contact. Or, il allait en provoquer un autre sur Johnny Cecotto. Le Vénézuélien renonçait et Felipe Nasr n’avait plus d’aileron avant et évoluait au dernier rang. Alexander Rossi était lui aussi contraint à l’abandon. Dani Clos se trouvait au deuxième rang avec près de trois secondes de retard sur le leader.

Fabio Leimer était remonté au troisième rang, infligeant une pression conséquente à la MP Motorsport. Daniel Abt se trouvait au quatrième rang devant Sam Bird, Marcus Ericsson et Simon Trummer. Sergio Canamasas se retrouvait huitième. Haryanto, neuvième au premier tour, perdait plusieurs positions au profit de Jolyon Palmer et Stefano Coletti.

La voiture de sécurité entrait en piste pour un seul tour, le temps de dégager la monoplace d’Alexander Rossi. Mais les commissaires n’étaient pas encore hors de la zone de dégagement lors de la reprise. Fort heureusement, aucun incident n’était à déplorer et James Calado pouvait repartir de plus belle avec le meilleur tour à portée de main.

Sam Bird avait dépassé Daniel Abt. De fait, RUSSIAN TIME se retrouvait en tête du classement par équipes. Avec son erreur de début de course, Felipe Nasr avait mis Carlin dans une situation inconfortable et recevait par ailleurs un drive-through. En effet, leurs adversaires russes avaient perdu gros ce samedi avec l’abandon malheureux de Tom Dillmann et le calage de Sam Bird. Jolyon Palmer était onzième et devait remonter s’il souhaitait inverser la tendance.

Un nouveau contact était à déplorer entre Stéphane Richelmi et Jon Lancaster. L’Hilmer se retrouvait en travers et devait abandonner. Sa monoplace, mal placée, requérait la sortie de la voiture de sécurité. Pendant cet incident, Stefano Coletti faisait l’objet d’une enquête pour avoir quitté la piste et gagné du temps dans la manœuvre. La Rapax était toutefois dédouanée. Plus tard, Stéphane Richelmi allait recevoir la pénalité qui aurait pu tomber pour son compatriote. La DAMS ne passait pas outre cette sanction.

A dix tours du but, la voiture de sécurité s’effaçait. La période d’accalmie était animée par les communications radio d’un Adrian Quaife-Hobbs visiblement très remonté sur le comportement agressif des pilotes en piste. Il se battait avec Rio Haryanto sans pouvoir le dépasser, jusqu’à ce que la faille soit trouvée. Plus haut, Julian Leal et Jolyon Palmer se touchaient mais pouvaient continuer. Les deux pilotes évoluaient aussi hors des points.

Adrian Quaife-Hobbs continuait sa remontée en dépassant Jake Rosenzweig. Il devait désormais remonter sur Jolyon Palmer et Julian Leal s’il souhaitait remonter dans la hiérarchie. Pendant ce temps, en tête, James Calado décrochait un nouveau meilleur tour. Jolyon Palmer ne connaissait pas cette chance puisqu’il était au ralenti en raison d’une crevaison à la roue arrière-gauche. Il devait abandonner.

Carlin ne pouvait plus compter que sur une perte de position de Sam Bird, qui tenait toujours le quatrième rang. Adrian Quaife-Hobbs terminait de son côté sa course sur une rupture de suspension à deux tours du but. Dans le dernier tour, James Calado levait le pied mais s’imposait sans problème devant Dani Clos et Fabio Leimer. Le Britannique dépassait Felipe Nasr au championnat.

En terminant quatrième, Sam Bird décrochait le titre pour RUSSIAN TIME, une maigre consolation pour le Britannique. Daniel Abt terminait au cinquième rang devant Marcus Ericsson et Simon Trummer. Sergio Canamasas prenait les points de la huitième place.

GP2 Series 2013 – Abou Dabi – Course sprint
Pos Pilote Equipe Tours/Ecart
1 James Calado ART Grand Prix 22
2 Dani Clos MP Motorsport +0.787s
3 Fabio Leimer Racing Engineering +4.965s
4 Sam Bird RUSSIAN TIME +9.440s
5 Daniel Abt ART Grand Prix +9.957s
6 Marcus Ericsson DAMS +11.981s
7 Simon Trummer Rapax +13.188s
8 Sergio Canamasas EQ8 Caterham Racing +16.432s
9 Stefano Coletti Rapax +18.117s
10 Julian Leal Racing Engineering +18.487s
11 Jake Rosenzweig Barwa Addax Team +24.753s
12 Rio Haryanto Barwa Addax Team +33.689s
13 Nathanaël Berthon Trident Racing +34.153s
14 Mitch Evans Arden International +34.485s
15 Gianmarco Raimondo Trident Racing +36.123s
16 René Binder Venezuela GP Lazarus +36.884s
17 Daniël de Jong MP Motorsport +37.471s
18 Felipe Nasr Carlin +40.271s
19 Vittorio Ghirelli Venezuela GP Lazarus +41.869s
20 Stéphane Richelmi DAMS +1m19.122s
21 Adrian Quaife-Hobbs Hilmer Motorsport + 3 tours
NC Jolyon Palmer Carlin + 5 tours
NC Jon Lancaster Hilmer Motorsport + 13 tours
NC Johnny Cecotto Arden International + 22 tours
NC Alexander Rossi EQ8 Caterham Racing + 22 tours

 

GP2 Series 2013 – Classement général final
Pos Pilote Points
1 Fabio Leimer 201
2 Sam Bird 181
3 James Calado 157
4 Felipe Nasr 154
5 Stefano Coletti 135
6 Marcus Ericsson 121
7 Jolyon Palmer 119
8 Stéphane Richelmi 103
9 Alexander Rossi 92
10 Tom Dillmann 92
11 Jon Lancaster 73
12 Julian Leal 62
13 Adrian Quaife-Hobbs 56
14 Mitch Evans 56
15 Robin Frijns 47
16 Johnny Cecotto 41
17 Kevin Ceccon 28
18 Dani Clos 25
19 Rio Haryanto 22
20 Nathanaël Berthon 21
21 Simon Trummer 20
22 Daniel Abt 11
23 René Binder 11
24 Daniël de Jong 3
25 Sergio Canamasas 3
26 Conor Daly 2
27 Vittorio Ghirelli 1
28 Jake Rosenzweig 0
29 Kevin Giovesi 0
30 Gianmarco Raimondo 0
31 Pal Varhaug 0
32 Sergio Campana 0
33 Fabrizio Crestani 0
34 Ricardo Teixeira 0
35 Ma Qing Hua 0
Fabio Leimer venait de décrocher le titre avant d'aborder la dernière course de la saison. Johnny Cecotto l'abordait depuis la pole, avec à ses côtés Felipe Nasr. Tous deux, comme beaucoup d'autres sur cette grille, avaient envie de s'imposer pour prouver leur valeur et terminer sur une bonne note. Seuls 25 pilotes prenaient part à cette course : Tom Dillmann était légèrement blessé au cou suite à la course d'hier et devait se reposer quelques semaines. James Calado surgissait en tête, Felipe Nasr devant se décaler pour éviter un contact. Or, il allait en provoquer un autre sur Johnny Cecotto.…

Passage en revue

Spectacle - 7.4
Dose d'imprévus - 9
Exploit du vainqueur - 8

8.1

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox