Accueil / GP2 / GP2 : Johnny Cecotto achève ses premières à Monaco

GP2 : Johnny Cecotto achève ses premières à Monaco

Johnny Cecotto 2012 GP2 Monaco

Après des qualifications étonnantes qui ont vu Johnny Cecotto signer la pole position devant Max Chilton et Marcus Ericsson, la grille promettait quelques batailles directes et à distance entre les divers favoris. Ainsi Giedo van der Garde et Luiz Razia étaient au quatrième et cinquième rang, sous le regard direct de Davide Valsecchi, leader du championnat mais seulement septième sur la grille. Du côté de Lotus, la structure de Fred Vasseur est encore plus loin avec Esteban Gutiérrez tout juste dans les dix premiers et James Calado treizième.

Giedo van der Garde se fait peur dès le début du tour de chauffe mais il parviendra à reprendre sa place sur la grille malgré un départ laborieux. Ce ne sera pas le cas de Victor Guerin en queue de peloton. Toutes les voitures, hormis les pilotes Coloni, partent en pneus tendres pour cette course.

Max Chilton prend un très mauvais envol au départ, ce qui permet à Marcus Ericsson et Giedo van der Garde de le passer. De nombreux pilotes en fin de peloton, dont Rio Haryanto, coupent le premier virage ce qui peut laisser penser qu’ils seront sous investigation, à l’image de Felipe Nasr er Julian Leal, qui écoperont d’un drive-through pour départ anticipé. La principale victime du premier tour est Josef Kral, arrêté au virage 4. En tête, Cecotto et Ericsson parviennent à distancer rapidement van der Garde. Chilton et Razia finissent le Top 5 devant Palmer, Valsecchi, Gutiérrez, Leimer et Dillmann, tous dans les points à ce moment.

Max Chilton en quatrième position se fait rejoindre par Luiz Razia et Jolyon Palmer, tout comme Davide Valsecchi voit Esteban Gutierrez se rapprocher. Johnny Cecotto pour sa part se creuse un petit fauteuil en tête. La valse des ravitaillements commence au septième tour avec Fabio Onidi et Felipe Nasr. Max Chilton est peu aidé dans sa lutte pour conserver sa position puisque les retardataires de Lazarus ressortent juste devant lui.

Au tiers de la course, alors que Fabrizio Crestani prend un drive-through pour drapeaux bleus ignorés, James Calado réussit une manoeuvre au millimètre sur Fabio Leimer qu’il passe à l’intérieur à la Rascasse. Calado est alors seizième. En tête, Cecotto possède deux secondes d’avance sur Marcus Ericsson et plus de dix sur Giedo van der Garde.

Alors que l’on s’approche de la mi-course, l’avance de Johnny Cecotto repasse sous la seconde. Le premier dans le Top 10 à s’arrêter est Jolyon Palmer, suivi de Tom Dillmann, tous deux au 20ème tour. Le Français ressort en treizième position derrière James Calado qui s’est déjà arrêté quelques tours plus tôt. Max Chilton et Esteban Gutiérrez s’arrêtent au tour suivant, Marcus Ericsson, Giedo van der Garde et Luiz Razia un tour plus tard également. Johnny Cecotto y passe au 23ème tour, soit une boucle plus tard, le Vénézuélien laisse Davide Valsecchi seul en tête mais ressort largement devant Marcus Ericsson et conserve la tête provisoire de la course. Cecotto récupère la tête effective de la course lorsque Davide Valsecchi s’arrête. L’Italien, leader du championnat, a été bien inspiré de rentrer tardivement puisqu’il ressort quatrième, devant Max Chilton. Seuls Coletti, sixième, et Melker, dixième, doivent encore passer par les stands à ce moment, alors qu’il ne reste que 16 tours de course. Fabio Onidi est par ailleurs victime d’une casse mécanique à ce moment.

Max Chilton mène toujours un groupe compact de voitures allant de la P5 à la P10, tenu en moins de six secondes à dix tours de la fin. Marcus Ericsson reste en observateur mais ne parvient pas à se rapprocher suffisamment de Johnny Cecotto. Nigel Melker tape dans le tunnel et doit abandonner, suspension arrière-droite cassée. Le Néerlandais était pourtant bien parti pour battre son meilleur tour en course. Peut-être trop bien même. Fabio Leimer écope d’un drive-through pour ne pas avoir respecté les limites de la piste. Une pénalité qui devient habituelle pour le Suisse en course feature.

A cinq tours de la fin, Esteban Gutiérrez et Luiz Razia s’arrêtent tous les deux une seconde fois, le Mexicain a sauté sur le vibreur à la Chicane et perd son aileron avant sur le rail, tandis que Razia a dû rouler accidentalement dessus. Stefano Coletti s’arrête à son tour, c’est le dernier pilote du Top 10 à changer ses gommes. Gutiérrez s’arrêtera finalement une troisième fois, ruinant ses chances de bien figurer puisqu’il s’arrête définitivement.

Le classement de la course tend alors à sa version définitive à trois tours de la fin, avec Johnny Cecotto en tête, chassé par Marcus Ericsson. Giedo van der Garde est en chasse-patates en troisième position, loin devant Davide Valsecchi, qui réalise pour le moment une bonne opération. Max Chilton est cinquième, devant Jolyon Palmer et James Calado qui revient de loin. Stéphane Richelmi est huitième, devant Nathanaël Berthon et Stefano Coletti, qui a perdu quelques places dans son arrêt. Ce dernier signera le meilleur tour en course lors de l’avant-dernier tour.

Le classement n’évolue pas en tête et Johnny Cecotto, après avoir signé sa première pole position, signe également son premier podium et surtout sa première victoire dans la catégorie. Addax remporte également sa première victoire de la saison. Marcus Ericsson, avec sa deuxième place, compense un début de saison très moyen tandis que Giedo van der Garde continue à accumuler les points pour revenir dans la course.

Au championnat, Davide Valsecchi accentue son avance sur Luiz Razia, qui s’élève désormais à 37 points. James Calado et Giedo van der Garde sont tous deux derrière, à 66 points du leader.

La course 2 aura lieu samedi à 16h10. En raison de la grille inversée, c’est Stéphane Richelmi qui partira en pole position de la course sprint devant son public. Il sera accompagné de James Calado sur la première ligne. Palmer et Chilton se partageront la deuxième ligne, Valsecchi et van der Garde la troisième, Ericsson et Cecotto la quatrième tandis que Berthon et Coletti complèteront le Top 10 au départ.

GP2 Series 2012 – Monaco – Course 1
1. Johnny Cecotto – Addax – 42 tours
2. Marcus Ericsson – iSport- +0.564s
3. Giedo van der Garde – Caterham – +5.040s
4. Davide Valsecchi – DAMS – +16.347s
5. Max Chilton – Carlin – +17.378s
6. Jolyon Palmer – iSport – +21.883s
7. James Calado – Lotus – +25.686s
8. Stéphane Richelmi – Trident – +42.275s
9. Nathanaël Berthon – Racing Engineering – +45.319s
10. Stefano Coletti – Coloni – +47.099s
11. Tom Dillmann – Rapax – +51.285s
12. Simon Trummer – Arden – +64.054s
13. Rodolfo Gonzalez – Caterham – +81.396s
14. Rio Haryanto – Carlin – +83.537s
15. Luiz Razia – Arden – +83.639s
16. Victor Guerin – Ocean – + 1 tour
17. Felipe Nasr – DAMS – + 1 tour
18. Fabio Leimer – Racing Engineering – + 1 tour
19. Fabrizio Crestani – Lazarus – + 1 tour
20. Ricardo Teixeira – Rapax – + 1 tour
21. Julian Leal – Trident – + 2 tours
22. Giancarlo Serenelli – Lazarus – + 2 tours
23. Esteban Gutiérrez – Lotus – + 5 tours
Ab. Nigel Melker – Ocean – + 10 tours
Ab. Fabio Onidi – Coloni – + 16 tours
Ab. Josef Kral – Addax – + 42 tours

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox