Accueil / GP2 / GP2 : Jolyon Palmer fait sauter le Casino

GP2 : Jolyon Palmer fait sauter le Casino

Jolyon Palmer GP2 2012 Monaco

Suite à la course 1, Stéphane Richelmi s’élance de la pole position de la course sprint devant son public. Il est accompagné de James Calado sur la première ligne, suivi de Jolyon Palmer et Max Chilton. Davide Valsecchi et Giedo van der Garde se partagent la troisième ligne, Marcus Ericsson et Johnny Cecotto la quatrième tandis que Nathanaël Berthon et Stefano Coletti complèteront le Top 10 au départ.

Davide Valsecchi prend un très mauvais envol, tout comme Rio Haryanto cale plus loin sur la grille. Au premier virage, Stéphane Richelmi se rabat un peu trop sur la gauche et l’accrochage devient inévitable avec James Calado qui peut poursuivre, derrière Jolyon Palmer toutefois. La montée de Beau Rivage est encore plus catastrophique pour le peloton, Johnny Cecotto part en tête-à-queue dans la montée et percute Davide Valsecchi dans sa dérive incontrôlée, Felipe Nasr escalade une autre voiture, d’autres voitures sont coincées et s’empilent au freinage derrière. Restent ainsi sur le carreau : Giancarlo Serenelli, Stéphane Richelmi, Davide Valsecchi, Johnny Cecotto, Stefano Coletti, Tom Dillmann, Victor Guerin, Felipe Nasr, Ricardo Teixeira et Fabio Onidi.

Le safety-car entre en piste pour quatre tours, et au restart, Jolyon Palmer s’échappe en tête devant James Calado dont l’aileron avant porte les marques de sa lutte au départ avec Richelmi. Max Chilton est alors troisième devant Giedo van der Garde et Marcus Ericsson. Jolyon Palmer s’échappe rapidement et au huitième tour, le drapeau noir et orange est brandi à James Calado, qui va devoir passer par les stands dans les trois tours à venir. A la plus grande joie des nombreux pilotes derrière lui, même si Max Chilton se retrouve alors à dix secondes du leader Palmer lorsqu’il hérite de la deuxième place. Derrière, Fabio Leimer et Fabrizio Crestani abandonnent suite à des contacts un peu trop appuyés sur les rails. La structure de la course à cet instant est toute particulière puisque le leader Palmer possède dix secondes d’avance sur Chilton, qui mène un groupe du deuxième au treizième qui se tient en dix secondes, ce même groupe étant devant James Calado qui vient de s’arrêter. C’est ensuite au tour de Julian Leal de s’arrêter peu avant la mi-course.

La course entre ensuite dans une certaine monotonie, peu aidée par un peloton dont il ne reste que la moitié du plateau. Même si Max Chilton réduit l’écart de façon conséquente sur le leader, Jolyon Palmer n’est pas inquiété et il remporte sa première course de GP2 Series. A l’image de Johnny Cecotto la veille, Palmer n’avait même pas signé le moindre podium dans la discipline malgré ses débuts en 2011. Son meilleur résultat n’était qu’une septième place, acquise un peu plus tôt cette saison à Bahreïn. Le fils de Jonathan Palmer n’avait même pas marqué de points l’an passé, et sa voiture en début d’année a été reconstruite juste avant Monaco car des problèmes électriques récurrents avaient empêché Palmer de disputer deux des huits premières courses, autant dire s’il déjoue tous les pronostics à travers cette victoire.

Sur le podium, Jolyon Palmer est accompagné de Max Chilton et de Giedo van der Garde. Ce dernier, réalise la bonne opération au championnat puisqu’il remonte dans le Top 3 grâce à son double podium. Marcus Ericsson, Rodolfo Gonzalez, Luiz Razia, Nathanaël Berthon et Esteban Gutiérrez complètent les entrées dans les points. Luiz Razia marque également les deux points du meilleur tour en course.

Au championnat, Davide Valsecchi possède toujours 31 points d’avance au championnat sur Luiz Razia malgré un week-end très mitigé pour l’Italien. Giedo van der Garde et Max Chilton passent devant James Calado qui perd sa troisième place mais reste devant son coéquipier Esteban Gutiérrez.

Le prochain meeting du championnat 2012 des GP2 Series se tiendra les 23 et 24 juin prochains à Valence, en marge du Grand Prix d’Europe de Formule 1.

GP2 Series 2012 – Monaco – Course 2
1. Jolyon Palmer – iSport – 30 tours
2. Max Chilton – Carlin – +1.083s
3. Giedo van der Garde – Caterham – +4.426s
4. Marcus Ericsson – iSport- +8.133s
5. Rodolfo Gonzalez – Caterham – +19.968s
6. Luiz Razia – Arden – +23.273s
7. Nathanaël Berthon – Racing Engineering – +26.376s
8. Esteban Gutiérrez – Lotus – +26.880s
9. Simon Trummer – Arden – +31.663s
10. Josef Kral – Addax – +35.338s
11. Rio Haryanto – Carlin – +36.546s
12. Nigel Melker – Ocean – +37.154s
Ab. James Calado – Lotus – + 10 tours
Ab. Julian Leal – Trident – + 18 tours
Ab. Fabio Leimer – Racing Engineering – + 22 tours
Ab. Fabrizio Crestani – Lazarus – + 22 tours
Ab. Giancarlo Serenelli – Lazarus – + 30 tours
Ab. Stéphane Richelmi – Trident – + 30 tours
Ab. Davide Valsecchi – DAMS – + 30 tours
Ab. Johnny Cecotto – Addax – + 30 tours
Ab. Stefano Coletti – Coloni – + 30 tours
Ab. Tom Dillmann – Rapax – + 30 tours
Ab. Victor Guerin – Ocean – + 30 tours
Ab. Felipe Nasr – DAMS – + 30 tours
Ab. Ricardo Teixeira – Rapax – + 30 tours
Ab. Fabio Onidi – Coloni – + 30 tours

GP2 Series 2012 – Classement général – Meeting 5/12
1. Davide Valsecchi – 141 points
2. Luiz Razia – 110
3. Giedo van der Garde – 85
4. Max Chilton – 79
5. James Calado – 75
6. Esteban Gutiérrez – 60
7. Fabio Leimer – 41
8. Marcus Ericsson – 34
9. Johnny Cecotto – 31
10. Stefano Coletti – 29
11. Felipe Nasr – 28
12. Jolyon Palmer – 27
13. Tom Dillmann – 27
14. Nathanaël Berthon – 27
15. Rio Haryanto – 16
16. Fabio Onidi – 12
17. Stéphane Richelmi – 4
18. Simon Trummer – 1
19. Fabrizio Crestani – 1
20. Brendon Hartley – 1
21. Josef Kral – 0
22. Nigel Melker – 0
23. Dani Clos – 0
24. Julian Leal – 0
25. Rodolfo Gonzalez – 0
26. Ricardo Teixeira – 0
27. Victor Guerin – 0
28. Jon Lancaster – 0
29. Giancarlo Serenelli – 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox