Accueil / GP2 / GP2 – Jolyon Palmer prend les commandes du championnat
Jolyon Palmer 2014 GP2 Series Sakhir
© Sam Bloxham/LAT Photographic

GP2 – Jolyon Palmer prend les commandes du championnat

Après la nette victoire de Stoffel Vandoorne, le GP2 Series entamait sa première course sprint de l’année au Bahreïn. Felipe Nasr s’élançait de la pole position grâce à la grille inversée, devant Simon Trummer, Takuya Izawa et le Français Arthur Pic. L’ensemble du plateau avait chaussé les pneus prime, le composé dur, pour cette manche.

A l’extinction des feux, Felipe Nasr manquait totalement son envol, ce qui bouleversait l’ordre de la grille. Simon Trummer s’emparait de la tête de course devant Jolyon Palmer, Julian Leal, Adrian Quaife-Hobbs et Felipe Nasr. Stoffel Vandoorne pointait au dixième rang après le premier tour tandis que Stefano Coletti avait calé sur la grille, tout comme son équipier, Raffaele Marciello.

Dès le deuxième tour, Jolyon Palmer faisait l’intérieur à Simon Trummer pour prendre la tête. En parallèle, Stoffel Vandoorne passait aux stands pour changer son aileron abimé par un contact avec Daniël de Jong, tandis que son équipier Takuya Izawa perdait de nombreuses positions, tout comme Alexander Rossi, victime d’une crevaison.

Jolyon Palmer ne parvenait pas à créer l’écart face à ses poursuivants. Dans le peloton, Mitch Evans dépassait René Binder pour le gain de la huitième place. Quelques instants plus tard, Conor Daly se plaçait aux portes du top 10 en surprenant Rio Haryanto, qui perdait dans la foulée des positions face à Takuya Izawa et Artem Markelov. Le Russe allait ensuite surprendre l’Américain et le Japonais pour se placer onzième.

Le trio de tête restait groupé au fil des tours, lâchant Adrian Quaife-Hobbs qui créait lui-même l’écart sur un Felipe Nasr menacé par Arthur Pic, et Stéphane Richelmi. Le cœur du peloton était bouleversé lorsque Daniel Abt et Nathanaël Berthon luttaient avec un Raffaele Marciello les dépassant, malgré son tour de retard. Les concurrents reprenaient toutefois leurs places dans la ligne droite des stands avec Daniel Abt ayant finalement l’avantage sur le Français, qui perdait plusieurs positions par la suite.

A huit tours de la fin, Conor Daly roulait sur un débris de la voiture de René Binder. Cela causait des dommages à sa voiture, menant à son abandon. Après un creux, Felipe Nasr parvenait à combler l’écart sur Adrian Quaife-Hobbs. S’il trouvait l’ouverture au vingtième tour, le Britannique répliquait avant une contre-attaque définitive du Brésilien.

En tête, Jolyon Palmer franchissait la ligne d’arrivée en vainqueur, après avoir résisté au retour de Simon Trummer, finalement deuxième. Julian Leal complétait le podium devant Felipe Nasr. Cinquième, Stéphane Richelmi devançait Adrian Quaife-Hobbs, en difficulté avec ses pneus dans les derniers tours. Mitch Evans, René Binder, Arthur Pic et Artem Markelov complétaient les dix premiers.

Au championnat, la victoire de Jolyon Palmer lui permet de prendre la tête du classement général devant Julian Leal et Stoffel Vandoorne, finalement vingt-deuxième aujourd’hui. Les pilotes des GP2 Series se retrouveront désormais du 9 au 11 mai sur le Circuit de Barcelona-Catalunya pour leur second meeting de l’année.

GP2 Series 2014 – Sakhir – Classement course sprint
Pos Pilote Equipe Tours/Ecart
1 Jolyon Palmer DAMS 23
2 Simon Trummer Rapax +0.809s
3 Julian Leal Carlin +1.430s
4 Felipe Nasr Carlin +8.719s
5 Stéphane Richelmi DAMS +16.416s
6 Adrian Quaife-Hobbs Rapax +17.680s
7 Mitch Evans RT RUSSIAN TIME +18.012s
8 René Binder Arden International +19.791s
9 Arthur Pic Campos Racing +19.977s
10 Artem Markelov RT RUSSIAN TIME +20.678s
11 Daniël de Jong MP Motorsport +21.086s
12 Takuya Izawa ART Grand Prix +21.713s
13 Daniel Abt Hilmer Motorsport +29.171s
14 Johnny Cecotto Trident +33.500s
15 Jon Lancaster MP Motorsport +34.017s
16 Rio Haryanto EQ8 Caterham Racing +35.728s
17 Nathanaël Berthon Venezuela GP Lazarus +38.028s
18 André Negrão Arden International +38.524s
19 Kimiya Sato Campos Racing +39.439s
20 Facu Regalia Hilmer Motorsport +44.065s
21 Axcil Jefferies Trident +48.583s
22 Stoffel Vandoorne ART Grand Prix +49.324s
23 Stefano Coletti Racing Engineering +80.944s
24 Raffaele Marciello Racing Engineering + 1 tour
25 Alexander Rossi EQ8 Caterham Racing + 1 tour
NC Conor Daly Venezuela GP Lazarus + 7 tours
GP2 Series 2014 – Classement général – Meeting 1/11
Pos Pilote Equipe Points
1 Jolyon Palmer DAMS 38
2 Julian Leal Carlin 28
3 Stoffel Vandoorne ART Grand Prix 25
4 Simon Trummer Rapax 18
5 Stefano Coletti Racing Engineering 12
6 Felipe Nasr Carlin 12
7 Arthur Pic Campos Racing 10
8 Takuya Izawa ART Grand Prix 8
9 Stéphane Richelmi DAMS 6
10 Adrian Quaife-Hobbs Rapax 5
11 René Binder Arden International 3
12 Mitch Evans RT RUSSIAN TIME 2
13 Artem Markelov RT RUSSIAN TIME 0
14 Daniël de Jong MP Motorsport 0
15 Conor Daly Venezuela GP Lazarus 0
16 Daniel Abt Hilmer Motorsport 0
17 Johnny Cecotto Trident 0
18 Jon Lancaster MP Motorsport 0
19 Rio Haryanto EQ8 Caterham Racing 0
20 Nathanaël Berthon Venezuela GP Lazarus 0
21 André Negrão Arden International 0
22 Raffaele Marciello Racing Engineering 0
23 Kimiya Sato Campos Racing 0
24 Facu Regalia Hilmer Motorsport 0
25 Axcil Jefferies Trident 0
26 Alexander Rossi EQ8 Caterham Racing 0
Après la nette victoire de Stoffel Vandoorne, le GP2 Series entamait sa première course sprint de l'année au Bahreïn. Felipe Nasr s'élançait de la pole position grâce à la grille inversée, devant Simon Trummer, Takuya Izawa et le Français Arthur Pic. L'ensemble du plateau avait chaussé les pneus prime, le composé dur, pour cette manche. A l'extinction des feux, Felipe Nasr manquait totalement son envol, ce qui bouleversait l'ordre de la grille. Simon Trummer s'emparait de la tête de course devant Jolyon Palmer, Julian Leal, Adrian Quaife-Hobbs et Felipe Nasr. Stoffel Vandoorne pointait au dixième rang après le premier tour…

Passage en revue

Spectacle - 6
Dose d'imprévus - 6.1
Exploit du vainqueur - 7.6

6.6

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox