Accueil / GP2 / GP2 – Lancaster s’impose devant Calado au Nürburgring

GP2 – Lancaster s’impose devant Calado au Nürburgring

Jon Lancaster 2013 GP2 Series Nürburgring

Pour la deuxième fois de la saison, Tom Dillmann s’élançait depuis la pole position grâce à la grille inversée. Malheureusement pour le Français, victime d’un problème aux stands en course longue, celui-ci regrettait la faible quota de pneus qui lui restait et espérait sauver les meubles en course sprint. Jon Lancaster était à ses côtés sur la première ligne, sous les yeux de Robin Frijns et Stéphane Richelmi. De son côté, après son tonneau au départ hier, Kevin Ceccon ne prenait pas le départ en raison de douleurs à la nuque.

Jon Lancaster prenait le meilleur départ pour se placer en tête devant Tom Dillmann et James Calado, ce dernier profitant du mauvais départ des hommes sur la deuxième ligne : Robin Frijns et Stéphane Richelmi.

Le premier tour permettait à Jon Lancaster de se créer une bonne avance puisque Tom Dillmann résistait tant qu’il le pouvait à la pression imposée par James Calado. Le Britannique tentait de dépasser le Français mais les deux hommes sortaient un peu large et conservaient leurs positions.

La voiture de sécurité effectuait son intervention au troisième tour pour dégager la monoplace de Stéphane Richelmi, coincée sur la piste après un contact avec Daniël de Jong, abandonnant pour sa part dans les stands. Jon Lanacaster conservait son leadership face à Tom Dillmann et James Calado au restart.

Au sixième tour, James Calado surprenait Tom Dillmann à la sortie du Stadium et Fabio Leimer en profitait dans la foulée. Plus loin, Nathanaël Berthon et Sergio Canamasas se retrouvaient pour un énième contact cette saison, l’Espagnol envoyant le Français en tête-à-queue. Canamasas écopait d’un drive-through en conséquence.

Robin Frijns ravissait la septième place à Felipe Nasr au huitième tour tandis que le leader du championnat, Stefano Coletti perdait place après place dans le peloton. Robin Frijns se faisait signaler une boucle plus loin en se montrant trop optimiste sur Sam Bird dans le Stadium.

Tom Dillmann chutait de la quatrième à la dixième place au onzième tour, visiblement victime d’un problème à la sortie de l’épingle. Le Français passait aux stands à la fin du tour suivant, tout comme Stefano Coletti et Fabrizio Crestani.

A mi-course, Jon Lancaster occupait toujours la tête, une seconde devant James Calado. Fabio Leimer pointait en troisième position à six secondes tandis qu’on retrouvait ensuite Marcus Ericsson à quatorze secondes, leader d’un groupe composé de Sam Bird, Felipe Nasr, Johnny Cecotto, Alexander Rossi et Simon Trummer.

James Calado revenait à moins d’une seconde de Jon Lancaster à sept tours de l’arrivée. La lutte pour la quatrième place montait également en intensité avec un Marcus Ericsson harcelé par Sam Bird et Felipe Nasr. Le Brésilien dépassait Bird à la sortie du Stadium au vingtième tour avant de se débarrasser de Marcus Ericsson une boucle plus tard. Johnny Cecotto profitait de l’action pour doubler Sam Bird, qui perdait ensuite deux places face à Alexander Rossi et Mitch Evans.

Johnny Cecotto trouvait la faille sur Marcus Ericsson au vingt-deuxième tour. Le Suédois devait désormais composer avec la pression d’Alexander Rossi et Mitch Evans. Les deux hommes avaient gain de cause dès le tour suivant, tout comme Sam Bird, qui accrochait ainsi le point de la huitième place.

Jon Lancaster ne tremblait pas en tête et s’imposait pour la deuxième fois consécutive dans une course sprint. James Calado, deuxième, réalisait son meilleur week-end de l’année devant Fabio Leimer.

Felipe Nasr terminait au pied du podium devant Johnny Cecotto, Alexander Rossi, Mitch Evans et Sam Bird, dernier dans les points. Simon Trummer et René Binder complétaient le top ten tandis que Marcus Ericsson franchissait la ligne d’arrivée en treizième position après une fin de course calvaire.

Au championnat, Stefano Coletti reste en tête avec 135 unités au compteur. Toutefois, la concurrence se rapproche puisque Felipe Nasr revient à vingt-sept points. Sam Bird, Fabio Leimer et James Calado n’abandonnent pas et pointent respectivement à quarante-cinq, quarante-sept et cinquante-et-un points. Pour les autres pilotes, cela semble plus dur, Jon Lancaster étant désormais à soixante-dix unités du leader.

A noter que Julian Leal et Jake Rosenzweig, qui connaissaient un incident, étaient consultés après-course pour l’incident. L’Américain écopait d’un drive-through traduit en une pénalité de temps (20 secondes), le repoussant deux rangs derrière sa place sur la ligne d’arrivée. En revanche, Daniël de Jong devra attendre la course longue en Hongrie pour recevoir cinq places de pénalité suite à une collistion avec Stéphane Richelmi.

Le septième meeting de la saison 2013 des GP2 Series se disputera à  Budapest, sur le Hungaroring, le week-end du 28 juillet.

GP2 Series 2013 – Course sprint Nürburgring – Classement
Pos Pilote Equipe Temps/Ecart
1 Jon Lancaster Hilmer 24 tours
2 James Calado ART GP +1.528s
3 Fabio Leimer Racing Engineering +25.797s
4 Felipe Nasr Carlin +27.527s
5 Johnny Cecotto Arden +32.336s
6 Alexander Rossi Caterham +34.479s
7 Mitch Evans Arden +34.751s
8 Sam Bird RUSSIAN TIME +36.635s
9 Simon Trummer Rapax +40.088s
10 René Binder Lazarus +40.237s
11 Jolyon Palmer Carlin +41.402s
12 Julian Leal Racing Engineering +42.434s
13 Marcus Ericsson DAMS +43.482s
14 Rio Haryanto Addax +43.806s
15 Nathanaël Berthon Trident +43.979s
16 Adrian Quaife-Hobbs MP Motorsport +53.763s
17 Sergio Canamasas Caterham +54.039s
18 Daniel Abt ART GP +1m01.093s
19 Stefano Coletti Rapax +1m09.152s
20 Jake Rosenzweig Addax +1m19.684s
21 Fabrizio Crestani Lazarus + 1 tour
NC Tom Dillmann RUSSIAN TIME + 10 tours
NC Robin Frijns Hilmer + 14 tours
NC Daniël de Jong MP Motorsport + 22 tours
NC Stéphane Richelmi DAMMS + 23 tours
DNS Kevin Ceccon Trident

 

GP2 Series 2013 – Classement pilotes – Meeting 6/11
Pos Pilote Points
1 Stefano Coletti 135
2 Felipe Nasr 108
3 Sam Bird 90
4 Fabio Leimer 88
5 James Calado 84
6 Jon Lancaster 65
7 Stéphane Richelmi 47
8 Tom Dillmann 47
9 Robin Frijns 45
10 Jolyon Palmer 39
11 Mitch Evans 38
12 Marcus Ericsson 36
13 Alexander Rossi 32
14 Johnny Cecotto 30
15 Kevin Ceccon 28
16 Adrian Quaife-Hobbs 23
17 Julian Leal 22
18 Rio Haryanto 20
19 René Binder 11
20 Simon Trummer 8
21 Daniel Abt 3
22 Conor Daly 2
23 Daniël de Jong 1
24 Jake Rosenzweig 0
25 Kevin Giovesi 0
26 Sergio Canamasas 0
27 Nathanaël Berthon 0
28 Pal Varhaug 0
29 Fabrizio Crestani 0
30 Ma Qing Hua 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox