Accueil / GP2 / GP2 : Leimer sans concurrence pour la pole à Silverstone

GP2 : Leimer sans concurrence pour la pole à Silverstone

Fabio Leimer GP2 2012 Silverstone

Fabio Leimer n’a laissé aucune chance à ses adversaires pour décrocher une pole autoritaire dans des conditions loin d’être idéales. La pluie n’a quasiment jamais cessé de tomber sur le circuit de Silverstone aujorud’hui, ce qui n’a pas découragé les pilotes GP2 pour autant !

La pluie, qui a rythmé la journée, n’oublie pas les qualifications de GP2 qui débutent à 16 heures à Silverstone. Les pilotes disposent de 30 minutes pour décrocher le meilleur temps. Avec les conditions météorologiques, les temps sont moins rapides, et les pilotes réalisent par conséquent de moins de tentatives. Les conditions ne sont pas idéales pour les pilotes, en revanche le suspense reste entier.

Fabio Leimer signe le premier temps de référence en 2m07.267s. Ce temps s’améliorera bien entendu, comme ceux-ci ont tendance à descendre à mesure que les pilotes arpentent la piste. Marcus Ericsson et Johnny Cecotto semblent assez rapides, tandis que Davide Valsecchi reprend la première place provisoire en 2m05.848s. Jolyon Palmer s’intercale entre les deux hommes, avant d’être devancé par le Vénézuélien Cecotto, à 7 dixièmes de Valsecchi.

Razia se hisse ensuite au troisième rang, tandis que Valsecchi continue à attaquer. Esteban Gutierrez réalise le meilleur secteur 1 en 39,0, vite batt par Fabio Leimer en 38,3. Le Suisse avait prévenu qu’il serait dans le coup – il y met maintenant les formes ! Deuxième secteur en 50,5, c’est 8 dixièmes plus vite ue le dernier secteur 2 de Valsecchi !

Pendant ce temps, les Lotus GP de James Calado et Esteban Gutierrez se sont hissés tour à tour aux deuxième et troisième rangs. Mais Leimer n’avait pas fini son tour, et à son terme prend la pole provisoire en 2m04.270s. Razia en profite pour se hisser en deuxième position, reléguant Davide Valsecchi au troisième rang. Il reste alors 19 minutes, la situation va donc encore évoluer ! Davide Valsecchi remonte d’un rang, mais reste à 6 dixièmes d’un Fabio Leimer ultra-déterminé. La détermination ne manque pas sur cette piste, où chacun tente sa chance dans ces conditions si difficiles.

Les positions changent sans cesse, à mesure que les pilotes franchissent la ligne de départ-arrivée. Esteban Gutierrez échoue à 76 millièmes de Lemier, mais ce dernier enfonce le clou en signant les meilleures performances absolues dans les deux premiers secteurs. Ce n’est pas le cas dans le dernier secteur, mais il accroit son avance à plus de deux secondes. Cela semble difficile, à 15 minutes de l’issue, de le voir inquiété dans cette séance !

Palmer entre dans cette fenêtre de deux secondes, en réduisant cet écart à 1,8 secondes. James Calado l’imite avec un 2m03.274 à 1,216s du meilleur temps. Esteban Gutierrez se hisse juste derrière son coéquipier, avant que Luiz Razia ne s’intercale entre les deux hommes. Leimer ne veut pas laisser la moindre chance à ses adversaires, il repart à l’assaut dans un nouveau tour rapide. Il faut dire que Cecotto se hisse à huit dixièmes du Suisse… Mais une nouvelle fois, Leimer est sur le point de boucler son tour en 2m01.889s. L’amélioration n’est pas énorme, puisque Cecotto est relégué à 0,995s.

Un bon tiers des pilotes est au stand à 10 minutes de la fin de séance, après un roulage conséquent en piste où tout le monde se concentrait sur l’amélioration, tour par tour. Le drapeau rouge est brandi, le chronomètre arrêté, Marcus Ericsson immobilisé en piste. Johnny Cecotto, quant à lui, est au ralenti sur la piste, avant de s’immobiliser dans la voie d’entrée des stands. Les autres monoplaces parviennent à l’éviter sans problème, il pourra repartir. Le top 5 se compose de Leimer, Cecotto, Calado, Razia et Chilton.

A la reprise, les deux Lotus GP sont en tête de la file, Gutierrez devançant Calado. L’interruption changera-t-elle la donne, ou Leimer enfoncera-t-il le clou ? Le feu passe au vert, les pilotes repartent pour 10 minutes intenses. Stefano Coletti se hisse au quatrième rang et continue d’améliorer ses secteurs personnels. A moins d’un dixième de James Calado, il pourrait facilement le devancer dès la fin de ce tour, d’autant plus que le Britannique n’améliore pas. Max Chilton et Luiz Razia manquent de s’accrocher mais parviennent miraculeusement à s’éviter l’un l’autre. Chilton ne cache pas son agacement et le fait comprendre au Brésilien.

Le drapeau jaune est agité, Max Chilton est au ralenti et Davide Valsecchi est immobilisé en piste, dans le dernier secteur. Les temps ne pourront pas être améliorés désormais, sauf si la monoplace du pilote DAMS est rapidement évacuée. Le drapeau jaune disparaît à un peu plus d’une minute de la fin, la séance n’est pas pliée ! Jolyon Palmer se hisse au troisième rang, 33 millièmes devant Calado qui n’améliorera plus désormais. Le drapeau jaune est de nouveau sorti, Felipe Nasr s’immobilise en imitant son coéquipier chez DAMS. Esteban Gutierrez et Stefano Coletti parviennent également à devancer Calado, qui chute au sixième rang.

Fabio Onidi rejoint la liste de pilote qui s’arrêtent en piste, mais le chronomètre est désormais terminé. Fabio Leimer n’a donc laissé aucune chance à ses adversaires, et comptera à ses côtés Johnny Cecotto. Jolyon Palmer et Stefano Coletti suivront sur la deuxième ligne.

GP2 2012 – Silverstone – Qualifications
1. Fabio Leimer – Racing Engineering – 2m01.889s
2. Johnny Cecotto – Addax – +0.915s
3. Jolyon Palmer – iSport – +0.983s
4. Esteban Gutierrez – Lotus GP – +1.369s
5. James Calado – Lotus GP – +1.385s
6. Max Chilton – Carlin – +1.534s
7. Luiz Razia – Arden International – +1.664s
8. Nigel Melker – Ocean – +1.810s
9. Josef Kral – Addax – +2.140s
10. Rio Haryanto* – Carlin – +1.509s
11. Nathanaël Berthon – Racing Engineering – +2.251s
12. Fabrizio Crestani – Lazarus – +2.381s
13. Rodolfo Gonzalez – Caterham – +2.541s
14. Daniël de Jong – Rapax – +2.893s
15. Victor Guerin – Ocean – +3.151s
16. Julian Leal – Trident Racing – +3.329s
17. Fabio Onidi – Coloni – 3.461s
18. Giedo van der Garde** – Caterham – +1.676
19. Simon Trummer – Arden International – +3.684s
20. Stéphane Richelmi – Trident – +3.788s
21. Ricardo Teixeira – Rapax – +5.342s
22. Giancarlo Serenelli – Lazarus – +7.272s
23. Felipe Nasr**** – DAMS – +1.692s
24. Marcus Ericsson**** – iSport – +2.878s
25. Davide Valsecchi*** – DAMS – +1.771s
26. Stefano Coletti**** – Coloni – +1.115s

*Pénalité de cinq places après avoir heurté James Calado en course 2 à Valence
**Pénalité de dix places après avoir doublé sous drapeau rouge en qualifications
***Même pénalité de dix places + quantité d’essence insuffisante en fin de session
****Quantité d’essence insuffisante en fin de session, autorisé à partir en fond de grille

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox