Accueil / GP2 / GP2 – L’équipe iSport en eaux troubles

GP2 – L’équipe iSport en eaux troubles

Jolyon Palmer GP2 2012 Monaco

La crise se ressent toujours autant en sports mécaniques. L’équipe de GP2 Series iSport envisage de se désengager de la saison 2013. Dans le meilleur des cas, un repreneur viendra sauver la structure, un scénario loin d’être impossible.

Pas de pilotes disponibles pour financer leur place à 100%

Le GP2 Series est l’une des disciplines à ne pas avoir encore finalisé sa grille 2013, à tel point que quatre équipes n’ont pas encore confirmé leurs duos respectifs. Caterham Racing devait le faire cette semaine, l’annonce est reportée à lundi.

Une saison de GP2 est un poids financier de plus en plus lourd pour une majorité de pilotes. Du côté des équipes, une partie d’entre elles a changé de main lors des deux dernières années. 2014 est un autre palier qui pourrait encore poser problème : une nouvelle monoplace doit être introduite. La GP2/14 gagnerait-elle ainsi à ne pas évoluer ou à être conçue à plus bas coût ?

Dans ce contexte, iSport n’est pas parvenue à embaucher des pilotes capables de financer leur saison à 100%. Un coût qui s’élève à 1,8 million d’euro par pilote. De fait, il lui semble plus opportun de se retirer maintenant que de persévérer pour s’éclipser en cours de saison.

Un contact sérieux ?

Le patron de l’équipe iSport, Paul Jackson, est en cours de négociation pour une éventuelle reprise en 2013. Avec une offre de reprise déjà proposée, tout semble n’être plus qu’une question de temps et de vérification du sérieux de l’offre avant d’aboutir à du concret. Selon lui, le responsable du championnat Bruno Michel aurait donné son accord.

L’an dernier, iSport avait aligné Marcus Ericsson et Jolyon Palmer, qui avaient remporté une victoire chacun. Tous deux changent d’équipe cette saison : l’un part chez DAMS, l’autre chez Carlin. L’absence du soutien de MotoSport Vision dû au départ du second, dont l’un des fondateurs n’est autre que Jonathan Palmer, n’est pas sans conséquence sur iSport.

Status GP serait-elle ainsi en lice pour reprendre l’équipe ? Le partenariat entre les deux structures conclu en septembre dernier  pourrait le laisser entendre. Initialement prévu pour faciliter les paliers entre GP3 et GP2, il renforçait de cette façon les liens entre les deux structures. Affaire à suivre.

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox