Accueil / GP2 / GP2 : Les leaders sortent les muscles

GP2 : Les leaders sortent les muscles

Luiz Razia GP2 2012 Silverstone

Au bénéfice de la grille inversée, le Néerlandais Giedo van der Garde s’élance de la pole position de la course sprint de Silverstone, sous des conditions clémentes. La pluie ne tombe plus, les pilotes ont chaussé des gommes pour piste sèche mais la piste peut surprendre à certains endroits.

Giedo van der Garde conserve la tête du classement devant Felipe Nasr et les deux leaders du championnat, Luiz Razia et Davide Valsecchi. La lutte tourne à l’avantage du Brésilien qui dépasse l’Italien dans le premier tour. Valsecchi se fera également surprendre par Cecotto avant de reprendre sa place tandis tandis que Luiz Razia dépasse Felipe Nasr puis Giedo van der Garde pour prendre la tête à la fin du 2ème tour. Felipe Nasr parviendra à passer van der Garde un peu plus tard. Les principales victimes du départ sont Victor Guerin, qui ne s’élance pas, ainsi que les deux Monégasques, Coletti et Richelmi, pris dans un tassement au premier tour.

Après son départ stratosphérique, Luiz Razia désormais en tête est sous la menace de Felipe Nasr. Giedo van der Garde et Davide Valsecchi suivent tandis que Nigel Melker a ravi la 5ème position à Johnny Cecotto, désormais sous le pression de Chilton et Gutiérrez durant le 4ème tour. Au 6ème tour, Fabrizio Crestani est éjecté du Top 10 par Jolyon Palmer et Rio Haryanto, qui jouent des coudes.

Davide Valsecchi s’invite sur le podium au 7ème tour suite à son dépassement sur Giedo van der Garde. Le Néerlandais semble à la peine et se fait dépasser par Johnny Cecotto puis doit résister aux attaques de son compatriote Nigel Melker. Esteban Gutiérrez dépasse Jolyon Palmer au 8ème tour. Le vice-champion de F2 2010 est ensuite sous les attaques de Max Chilton, qui sort large. En revenant sur la piste, Chilton doit batailler avec Haryanto, son coéquipier. Nathanaël Berthon s’arrête au 10ème tour alors qu’il était 14ème. Il signera les meilleurs tours en course des tours 12 et 13.

Un groupe se forme derrière van der Garde, composé de Melker, Gutiérrez et Palmer. Ce dernier tente à plusieurs reprises de passer le Mexicain, sans succès. En revanche, Gutiérrez dépasse Melker pour la 6ème place au 12ème tour. Un autre groupe est formé derrière celui-ci, mené par Max Chilton et Rio Haryanto.

Au 14ème tour, Davide Valsecchi prend la deuxième place à son coéquipier, peu insistant sur la défense. Les leaders du championnat sont désormais en mesure de se jouer la victoire si Valsecchi parvient à rattraper son déficit de deux secondes sur Razia. Il reste alors sept tours. Derrière, Palmer passe van der Garde tandis que Marcus Ericsson fait son apparition dans les points en doublant Chilton puis van der Garde. Les pilotes iSport sont septième et huitième à ce moment. Esteban Gutiérrez tente également de gagner une position face à Johnny Cecotto. Il trouvera l’ouverture au 18ème tour.

A 3 tours du but, Valsecchi est revenu à moins d’une seconde de Razia mais le Brésilien réagit et l’écart repasse à plus de deux secondes en deux tours. Derrière, Gutiérrez tente de déloger Nasr du podium mais il se rate et Cecotto en profite pour reprendre sa 4ème place. Un peu plus loin, James Calado, 10ème en étant parti 25ème tente de dépasser Chilton mais oublie que les vibreurs de Becketts sont gorgés d’eau et il part en tête-à-queue et emmène Max Chilton.

Dans le dernier tour, si Luiz Razia remporte la course avec plus de cinq secondes d’avance sur Davide Valsecchi et dix-sept sur Felipe Nasr, les regards sont tournés vers la bataille pour la 4ème place. Johnny Cecotto tient sa ligne à Stowe ce qui pousse Esteban Gutiérrez à emprunter l’herbe. Le Mexicain revient sur la piste à la hauteur du Vénézuélien et le percute, ce qui projette Cecotto hors-piste, puis hors-course. Même si la manoeuvre semble involontaire, une pénalité après-course ne serait pas à négliger. En attendant, Gutiérrez prend la 4ème place devant Jolyon Palmer tandis que Nigel Melker, Marcus Ericsson et Fabio Onidi entrent dans les points.

Au championnat, Luiz Razia possède désormais 6 points d’avance sur Davide Valsecchi tandis que les victoires en course longues d’Esteban Gutiérrez le replacent à 39 points des deux leaders. Le prochain meeting des GP2 Series aura lieu à Hockenheim les 21 et 22 juillet prochains.

GP2 2012 – Silverstone – Course 2
1. Luiz Razia – Arden International – 37m28.656s
2. Davide Valsecchi – DAMS – +5.642s
3. Felipe Nasr – DAMS – +17.775s
4. Esteban Gutierrez – Lotus GP – +19.969s
5. Jolyon Palmer – iSport – +25.869s
6. Nigel Melker – Ocean – +28.600s
7. Marcus Ericsson – iSport – +31.980s
8. Fabio Onidi – Coloni – +35.797s
9. Fabio Leimer – Racing Engineering – +38.127s
10. Josef Kral – Addax – +40.378s
11. Simon Trummer – Arden International – +40.583s
12. Rio Haryanto – Carlin – +48.471s
13. Daniël de Jong – Rapax – +54.161s
14. Nathanaël Berthon – Racing Engineering – +54.643s
15. Ricardo Teixeira – Rapax – +1m15.967s
16. Giancarlo Serenelli – Lazarus – +1m17.971s
17. Julian Leal – Trident – +1m30.456s
18. Johnny Cecotto – Addax – +1 tour
19. Max Chilton – Carlin – +2 tours
20. James Calado – Lotus GP – +2 tours
21. Giedo van der Garde – Caterham – +2 tours
22. Fabrizio Crestani – Lazarus – +2 tours
NC. Rodolfo Gonzalez – Caterham – +18 tours
NC. Stéphane Richelmi – Trident – +21 tours
NC. Victor Guerin – Ocean – +21 tours
NC. Stefano Coletti – Coloni – +21 tours

GP2 Series – Classement général – Meeting 7/12
1. Luiz Razia – 165 points
2. Davide Valsecchi – 159
3. Esteban Gutierrez – 122
4. James Calado – 95
5. Max Chilton – 95
6. Giedo van der Garde – 93
7. Fabio Leimer – 69
8. Marcus Ericsson – 56
9. Nathanaël Berthon – 41
10. Johnny Cecotto – 49
11. Jolyon Palmer – 48
12. Felipe Nasr – 46
13. Stefano Coletti – 31
14. Tom Dillmann – 27
15. Rio Haryanto – 27
16. Nigel Melker – 16
17. Fabio Onidi – 13
18. Rodolfo Gonzalez – 6
19. Simon Trummer – 4
20. Stéphane Richelmi – 4
21. Julian Leal – 1
22. Fabrizio Crestani – 1
23. Brendon Hartley – 1
24. Josef Kral – 0
25. Daniel de Jong – 0
26. Dani Clos – 0
27. Ricardo Teixeira – 0
28. Victor Guerin – 0
29. Giancarlo Serenelli – 0
30. Jon Lancaster – 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox