Accueil / GP2 / GP2 – Sam Bird se rapproche de Leimer avec la victoire
Sam Bird 2013 GP2 Series Spa-Francorchamps
© ChequeredFlags

GP2 – Sam Bird se rapproche de Leimer avec la victoire

Après la domination outrancière de Jolyon Palmer vendredi et samedi à Singapour, les Carlin allaient-elles remonter comme des flèches pour la course sprint ? Le poleman n’était autre que Sam Bird. Le prétendant au titre devait reprendre des points au leader du championnat, Fabio Leimer, à l’aise à Marina Bay et quatrième sur la grille.

Au départ, Tom Dillmann réalisait le moins bon envol, au contraire de son coéquipier qui conservait la tête. Si les premiers virages se déroulaient sans encontre, Stefano Coletti réalisait un freinage trop tardif qui envoyait Mitch Evans en tête-à-queue et coinçait quelques secondes plusieurs pilotes, dont Julian Leal, Simon Trummer et Alexander Rossi. Tous pouvaient se dégager et aucune neutralisation n’était nécessaire, seul Alexander Rossi devait passer par les stands pour changer son aileron.

En tête, Marcus Ericsson se tenait derrière le leader après le premier tour. Fabio Leimer tenait la troisième place devant Stéphane Richelmi et Tom Dillmann, le Français perdant des places quelques tours plus tard en raison de ses gommes plus tendres. Jolyon Palmer était remonté sixième devant James Calado, Jon Lancaster et Felipe Nasr, qui s’impatientait derrière la monoplace Hilmer du Britannique. Le Brésilien perdait toutefois une poignée de positions pour tomber onzième.

Stefano Coletti se faisait pénaliser tandis qu’une bataille entre Jon Lancaster et James Calado amenait Sergio Canamasas dans le mur, pour abandonner. L’ART GP tassait la Caterham et ne lui laissait pas de place pour éviter le contact. L’Espagnol allait être vengé par la perte de vitesse du Britannique, qui se retrouvait en treizième position sous pression d’Adrian Quaife-Hobbs, mais il commettait une erreur et tombait dans les tréfonds du classement. Pour ne rien arranger, James Calado était placé sous enquête après l’incident envoyant la Caterham à l’abandon.

Son coéquipier Daniel Abt était placé sous enquête après ne pas avoir suffisamment ralenti sous drapeau jaune. La sanction tombait rapidement : un drive-through lui était infligé. Stefano Coletti, dont la course était déjà bien compromise, recevait un drapeau noir et orange en raison de son aileron endommagé lors du contact avec Mitch Evans. Il était désormais dans l’obligation de réparer s’il ne souhaitait pas recevoir un drapeau noir synonyme de disqualification.

Johnny Cecotto dépassait Tom Dillmann et l’expulsait des points. Felipe Nasr était lui aussi à la dérive, en douzième place devant Adrian Quaife-Hobbs. Le Brésilien était dépourvu d’un rapport de vitesses et entrait aux stands pour changer de pneumatiques. Daniel Abt entrait aux stands pour poser pied à terre, s’ensuivait une discussion animée aux stands puisqu’il n’avait pas observé son drive-through et qu’il avait reçu un drapeau noir.

Tom Dillmann s’arrêtait aux stands avant la mi-course. Le Français livrait un nouveau témoignage de la difficulté de gérer les pneus Pirelli ce dimanche matin. Jolyon Palmer avait beau être dans les points, ses pneumatiques le faisaient devenir une chicane mobile qui animait les luttes dans le peloton. La Carlin s’arrêtait aux stands, dépourvue du rythme adéquat pour courir dans les meilleures conditions.

Vittorio Ghirelli concédait plusieurs positions à quelques tours du but, avant de devoir à son tour s’arrêter. Adrian Quaife-Hobbs était revenu sur René Binder et prenait le point de la huitième place, tandis que plus haut les positions restaient inchangées.

Sam Bird s’emparait ainsi de la victoire devant Marcus Ericsson et Fabio Leimer. Stéphane Richelmi terminait quatrième devant Jon Lancaster et Johnny Cecotto. Daniël de Jong franchissait la ligne d’arrivée juste devant Adrian Quaife-Hobbs.

Le Suisse de l’équipe Racing Engineering connaissait un problème digne d’une intersection, puisqu’Alexander Rossi devait revenir au paddock directement à l’inverse du leader du championnat, qui heurtait la Caterham. Comme dans tout accident de la route, un embouteillage était créé. A noter la pénalité d’après-course infligée à James Calado suite à son incident avec Sergio Canamasas. Le drive-through ne lui faisait perdre qu’une position pour tomber vingtième.

Au championnat, Fabio Leimer ne dispose plus que de sept points d’avance sur Sam Bird avant la manche finale d’Abou Dabi, qui s’annonce très disputée entre les deux pilotes qui se détachent nettement du reste du plateau, le week-end du 3 novembre.

GP2 Series 2013 – Course sprint Singapour – Classement
Pos Pilote Equipe Temps/Ecart
1 Sam Bird RUSSIAN TIME 20 tours
2 Marcus Ericsson DAMS +5.7s
3 Fabio Leimer Racing Engineering +7.7s
4 Stéphane Richelmi DAMS +9.3s
5 Jon Lancaster Hilmer +17.8s
6 Johnny Cecotto Arden +34.1s
7 Daniël de Jong MP Motorsport +56.2s
8 Adrian Quaife-Hobbs Hilmer +57.1s
9 René Binder Lazarus +1m07.3s
10 Nathanaël Berthon Trident +1m07.9s
11 Rio Haryanto Addax +1m08.3s
12 Julian Leal Racing Engineering +1m09.0s
13 Simon Trummer Rapax +1m09.2s
14 Tom Dillmann RUSSIAN TIME +1m11.3s
15 Mitch Evans Arden +1m15.4s
16 Felipe Nasr Carlin +1m15.9s
17 Jolyon Palmer Carlin +1m16.4s
18 Jake Rosenzweig Addax +1m22.0s
19 Vittorio Ghirelli Lazarus +1m37.7s
20 James Calado ART GP +1m48.8s
21 Dani Clos MP Motorsport + 1 tour
22 Gianmarco Raimondo Trident + 1 tour
23 Alexander Rossi Caterham + 1 tour
24 Stefano Coletti Rapax + 1 tour
NC Daniel Abt ART GP + 11 tours
NC Sergio Canamasas Caterham + 18 tours

 

GP2 Series 2013 – Classement pilotes – Meeting 10/11
Pos Pilote Points
1 Fabio Leimer 179
2 Sam Bird 172
3 Felipe Nasr 148
4 Stefano Coletti 135
5 James Calado 134
6 Stéphane Richelmi 103
7 Marcus Ericsson 102
8 Jolyon Palmer 99
9 Tom Dillmann 92
10 Jon Lancaster 73
11 Alexander Rossi 63
12 Julian Leal 62
13 Adrian Quaife-Hobbs 56
14 Mitch Evans 56
15 Robin Frijns 47
16 Johnny Cecotto 37
17 Kevin Ceccon 28
18 Rio Haryanto 22
19 Nathanaël Berthon 21
20 Simon Trummer 18
21 René Binder 11
22 Daniel Abt 3
23 Daniël de Jong 3
24 Conor Daly 2
25 Sergio Canamasas 2
26 Dani Clos 1
27 Vittorio Ghirelli 1
28 Jake Rosenzweig 0
29 Kevin Giovesi 0
30 Pal Varhaug 0
31 Sergio Campana 0
32 Fabrizio Crestani 0
33 Ricardo Teixeira 0
34 Gianmarco Raimondo 0
35 Ma Qing Hua 0
Après la domination outrancière de Jolyon Palmer vendredi et samedi à Singapour, les Carlin allaient-elles remonter comme des flèches pour la course sprint ? Le poleman n'était autre que Sam Bird. Le prétendant au titre devait reprendre des points au leader du championnat, Fabio Leimer, à l'aise à Marina Bay et quatrième sur la grille. Au départ, Tom Dillmann réalisait le moins bon envol, au contraire de son coéquipier qui conservait la tête. Si les premiers virages se déroulaient sans encontre, Stefano Coletti réalisait un freinage trop tardif qui envoyait Mitch Evans en tête-à-queue et coinçait quelques secondes plusieurs pilotes,…

Passage en revue

Spectacle - 6.9
Dose d'imprévus - 6.2
Exploit du vainqueur - 7.7

6.9

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox