Accueil / GP2 / GP2 – Sam Bird s’impose devant Marcus Ericsson à Spa

GP2 – Sam Bird s’impose devant Marcus Ericsson à Spa

Sam Bird 2013 GP2 Series Spa-Francorchamps

Sam Bird partait de la pole de la Feature Race de GP2 Series à Spa-Francorchamps. Le pilote RUSSIAN TIME allait-il concrétiser l’essai dans une course qui pouvait relancer la lutte pour le titre ?

Au départ, James Calado montait à la hauteur de Sam Bird mais le Britannique conservait l’avantage. Fabio Leimer se faisait attaquer par Alexander Rossi dans la ligne droite suivant le Raidillon mais conservait sa troisième position.

La fin du premier tour permettait à ces quatre hommes de conserver leurs positions devant Jolyon Palmer, Marcus Ericsson et Felipe Nasr. Au bout du top dix, on retrouvait Felipe Nasr, Stéphane Richelmi, Robin Frijns et Julian Leal. Le grand perdant du départ est Nathanaël Berthon, treizième derrière Tom Dillmann alors que la Trident s’était qualifiée sixième.

Au début du troisième tour, Felipe Nasr prenait l’avantage sur Marcus Ericsson qui tentait de reprendre son dû à l’aspiration. Le Brésilien conservait l’avantage de sa nouvelle sixième position. Sam Bird creusait l’écart en tête pour éviter que James Calado ne remonte sur lui, l’écart atteignant pratiquement trois secondes au troisième tour.

Malheureusement pour lui, Daniël de Jong se crashait dans le Raidillon en se rabattant trop tôt sur une manœuvre de dépassement, le faisant perdre le contrôle. Le Néerlandais sortait sans encombre mais la voiture de sécurité devait intervenir. Il restait vingt tours à parcourir lors de l’entrée aux stands de la Safety Car.

Sam Bird se détachait de ses poursuivants tandis que deux coéquipiers s’accrochaient, les deux Carlin de Jolyon Palmer et Felipe Nasr. La course du Brésilien était terminée, celui-ci étant trop optimiste à l’épingle de la Source et devant s’expliquer après la course aux côtés de son coéquipier. Le Brésilien écopait de cinq places de pénalité sur la grille de la course sprint pour s’élancer bon dernier.

Les deux prétendants au titre étant loin au classement ou ayant abandonné, la bataille pour la deuxième place entre les deux outsiders Fabio Leimer et James Calado devenait d’autant plus déterminante. Le pilote Racing Engineering le savait et profitait de l’occasion pour surpasser l’ART GP. Le Britannique et Stéphane Richelmi s’arrêtaient aux stands, suivis d’Adrian Quaife-Hobbs ou encore de Dani Clos au début du septième tour. L’ART GP perdait un temps précieux, laissant son pilote furieux.

En piste, Marcus Ericsson se débarrassait d’Alexander Rossi et prenait la troisième place provisoire. Fabio Leimer passait aux stands à seize tours du but pour un arrêt sans encombre. Marcus Ericsson choisissait le tour suivant, le processus se déroulant comme prévu. En s’arrêtant plus tard, Alexander Rossi reprenait son dû sur Marcus Ericsson, mais ce dernier utilisait l’aspiration pour le reprendre.

Remonté dans le classement grâce à un arrêt retardé, Stefano Coletti perdait du temps et se faisait croquer par James Calado et une paire de pilotes dont les deux Hilmer de Robin Frijns et Adrian Quaife-Hobbs, roulant en bande depuis un certain temps déjà. Le leader du championnat s’était fait harponner par la MP Motorsport de Dani Clos, la direction de course se préparant à trancher sur son cas. Un drive-through lui était infligé. Le leader s’arrêtait à onze tours du but et ressortait en tête virtuelle.

En revanche, ses adversaires n’étaient pas bien loin mais Alexander Rossi et Marcus Ericsson perdaient du temps à lutter l’un contre l’autre. L’arrêt aux stands de Nathanaël Berthon lui faisait perdre beaucoup de temps, alors que le Français aurait pu saisir des occasions aujourd’hui. Au contraire, To Dillmann tirait bien parti de sa stratégie décalée en montant au sixième rang virtuel, devant Stéphane Richelmi et James Calado.

Simon Trummer détenait la tête mais était le seul à devoir encore s’arrêter. Comme souvent, la bataille pour la pole de la course sprint faisait rage. Sergio Canamasas n’y prenait pas part, sa course s’achevant à cinq tours du but sur un crash. En voulant s’attaquer à Adrian Quaife-Hobbs, Stefano Coletti sortait large à la Source et laissait filer Mitch Evans.

Tom Dillmann continuait d’aligner de gros chronos et se débarrassait de Julian Leal pour le gain de la sixième place. Simon Trummer choisissait le dernier tour pour s’arrêter et se retrouvait derrière Adrian Quaife-Hobbs en onzième position. Le poleman provisoire à ce stade était James Calado.

Sam Bird concrétisait sa pole position en victoire, avec non loin derrière Marcus Ericsson. Alexander Rossi complétait le podium. Aux portes de celui-ci, Fabio Leimer prenait la quatrième place devant Tom Dillmann, Julian Leal et Stéphane Richelmi.

La deuxième course du week-end à Spa-Francorchamps se jouera dès 10h35 dimanche.

GP2 Series 2013 – Course longue Spa-Francorchamps – Classement
Pos Pilote Equipe Tours/Ecart
1 Sam Bird RUSSIAN TIME 25 tours
2 Marcus Ericsson DAMS +7.0s
3 Alexander Rossi Caterham +8.2s
4 Fabio Leimer Racing Engineering +13.9s
5 Tom Dillmann RUSSIAN TIME +15.3s
6 Julian Leal Racing Engineering +18.6s
7 Stéphane Richelmi DAMS +26.0s
8 James Calado ART GP +27.5s
9 Robin Frijns Hilmer +28.4s
10 Adrian Quaife-Hobbs Hilmer +30.4s
11 Mitch Evans Arden +33.1s
12 Simon Trummer Rapax +33.3s
13 Stefano Coletti Rapax +33.8s
14 Johnny Cecotto Arden +48.9s
15 Jolyon Palmer Carlin +49.3s
16 Daniel Abt ART GP +52.4s
17 Jake Rosenzweig Addax +57.1s
18 Vittorio Ghirelli Lazarus +57.9s
19 Rio Haryanto Addax +1m03.6s
20 Dani Clos MP Motorsport +1m20.3s
21 Ricardo Teixeira Trident +1m27.3s
22 Nathanaël Berthon Trident +1m28.8s
NC Sergio Canamasas Caterham + 6 tours
NC Felipe Nasr Carlin + 20 tours
NC Daniël de Jong MP Motorsport + 22 tours
NC René Binder Lazarus

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

2 plusieurs commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox