Accueil / GP2 / GP2 : Tom Dillmann brise l’hégémonie Valsecchi à Bahreïn

GP2 : Tom Dillmann brise l’hégémonie Valsecchi à Bahreïn

Tom Dillmann Rapax GP2 Series 2012 Bahreïn

Le Français Tom Dillmann a tenu bon et a réussi à inscrire sa première victoire en GP2 Series. Derrière lui, on retrouve Luiz Razia et Davide Valsecchi.

Tom Dillmann s’est donc élancé de la pole position dans un départ très mouvementé qui a vu Giedo van der Garde partir en tête-à-queue, touché à l’arrière par Esteban Gutierrez. Cet incident, placé sous enquête, n’a pas connu de suite par les commissaires. Johnny Cecotto s’est immobilisé à quelques virages du départ seulement, tandis que d’autres s’en sont sortis mieux : Razia s’est hissé troisième, Valsecchi 5e. Pendant ce temps, Leimer descendait inlassablement dans le classement, tombant à la dixième place à l’issue du premier tour. Ce tour s’est achevé avec ces dix pilotes dans l’ordre : Dillmann, Ericsson, Razia, Haryanto, Valsecchi, Gutierrez, Nasr, Berthon, Chilton et Leimer.

La seconde place de Marcus Ericsson est menacée en début de course, Luiz Razia lui mettant la pression. Au début du 3e tour, il trouve l’ouverture et dépasse le Suédois. Ericsson concède sa troisième place après être sorti large, ce qui tourne en la faveur de Rio Haryanto. Davide Valsecchi a donc la main désormais pour attaquer le Suédois qui continue de sombrer. Esteban Gutierrez est également juste derrière de Valsecchi, et il parvient à dépasser ce dernier.

Parmi les péripéties notables intervenues lors des premiers tours, Max Chilton dépasse Nathanaël Berthon, mais Fabio Odini dépasse les deux hommes en un seul coup, avant que Stefano Coletti et Berthon se touchent sans dommage cependant. En tête, Tom Dillmann se construit une avance confortable de 4,2 secondes au tour 6 et continue de l’accroitre. Seul Gutierrez parvient à être plus rapide que lui à ce moment de la course. Dani Clos s’arrête au stand, de mauvais augure pour la suite où il se résignera à abandonner.

La course rentre dans un temps mort, interrompu lorsque Gutierrez dépasse Haryanto au 7e tour pour le gain de la 3e place. Un dépassement propre – le Mexicain limite les dégâts de Lotus GP. Valsecchi est pendant ce temps bloqué derrière Ericsson, alors 5e, et son coéquipier Felipe Nasr commence à revenir sur lui. Valsecchi plonge et dépasse Ericsson au tour suivant, ce qui lui donne de l’air pour établir un rythme plus soutenu. Au tour 9, il revient à une seconde et deux dixièmes d’Haryanto. Plus loin dans le peloton, Rodolfo Gonzalez défend fermement pour garder sa 13e place que Nigel Melker tente d’obtenir – et il y parvient au 10e tour. Felipe Nasr trouve l’ouverture sur Marcus Ericsson au tour suivant et prend donc la sixième place. Pendant ce temps, Valsecchi a rattrapé Haryanto. Mais avec 10 secondes de retard sur Tom Dillmann à douze tours de l’issue, le quadruplé magique s’éloigne. Il parvient à se débarrasser rapidement de l’Indonésien. Pour la dixième place occupée par Max Chilton, Nathanaël Berthon se bat fermement et l’obtient. Chilton résiste, quitte à amener le Français en dehors de la piste, mais cela ne suffit pas. Plus haut, Davide Valsecchi cravache et ne lâche rien.

Il reste moins de dix tours et Melker continue de lutter dans le milieu du peloton, il dépasse Stefano Coletti pour le gain de la douzième place. Fabrizio Crestani semble rencontrer des problèmes, il passe quelques longues secondes immobilisé au stand avant de repartir dans les tréfonds du classement. A sept tours de la fin, Valsecchi a réussi à effacer l’écart qui le séparait de Gutierrez et se trouve désormais au contact du Mexicain. Pendant ce temps, le coéquipier de Gutierrez, James Calado, dépasse Rodolfo Gonzalez pour se hisser à une très lointaine 16e place. La bataille est ferme pour le gain de la troisième place : Gutierrez est large mais cela ne suffit pas pour le forcer à concéder sa position à l’Italien. La lutte continue durant un tour supplémentaire, jusqu’à ce que Gutierrez doive céder sa position, l’Italien ne lui laissant pas l’opportunité de protester. Pendant ce temps, la remontée de Melker continue : il se hisse devant Chilton pour récupérer la 11e place.

A cinq tours de la fin, Tom Dillmann doit maintenant compter avec un Luiz Razia de plus en plus en attaque, qui réduit l’écart à moins de deux secondes. Cela fait déjà une poignée de tours que son rythme est bien meilleur que celui du Français. L’écart descend à moins d‘une seconde à trois tours de la fin, à six dixièmes à deux tours – la fin de course risque donc d’être tendue !

Et en effet, au début du dernier tour, Razia semble être en mesure de prendre la tête alors que les temps de Dillmann s’effondrent. Restera-t-il assez de temps pour le Brésilien ? Ce dernier se montre timidement à l’orée du dernier virage, mais c’est finalement Tom Dillmann qui s’impose pour la première fois en GP2. Suivent Razia, Valsecchi, Gutierrez, Nasr, Haryanto, Ericsson, Leimer, Onidi et Berthon qui complètent le top 10. Au championnat, Davide Valsecchi conforte son avance, devançant Luiz Razia et la Lotus d’Esteban Gutierrez.

Le prochain meeting des GP2 Series 2012 aura lieu les 12 et 13 mai prochain en Espagne, sur le circuit de Catalunya.

GP2 Series 2012 – Bahreïn – Course 2
1. Tom Dillmann – Rapax – 23 tours
2. Luiz Razia – Arden – +0.198s
3. Davide Valsecchi – DAMS – + 3.958s
4. Esteban Gutierrez – Lotus GP – + 16.488s
5. Felipe Nasr – DAMS – + 18.602s
6. Rio Haryanto – Carlin – + 20.425s
7. Marcus Ericsson – iSport – + 26.294s
8. Fabio Leimer – Racing Engineering – + 29.605s
9. Fabio Onidi – Coloni – + 33.490s
10. Nathanaël Berthon – Racing Engineering – + 34.078s
11. Nigel Melker – Ocean – + 43.463s
12. James Calado – Lotus – + 44.371s
13. Max Chilton – Carlin – + 46.743s
14. Julian Leal – Trident – + 47.439s
15. Rodolfo Gonzalez – Caterham – + 54.981s
16. Brendon Hartley – Ocean – + 58.764s
17. Stéphane Richelmi – Trident – + 1m00.655s
18. Stefano Coletti – Coloni – + 1m02.090s
19. Giedo van der Garde – Caterham – + 1m02.632s
20. Ricardo Teixeira – Rapax – + 1m07.468s
21. Giancarlo Serenelli – Lazarus – + 1m08.293s
22. Jolyon Palmer – iSport – + 1m18.688s
23. Fabrizio Crestani – Lazarus – 1m26.049s
24. Simon Trummer – Arden – + 2 tours
NC. Dani Clos – Addax – + 4 tours
NC. Johnny Cecotto – Addax – + 22 tours

GP2 Series 2012 – Classement Général – Course 6/24
1. Davide Valsecchi – DAMS – 107 pts
2. Luiz Razia – Arden – 83
3. Esteban Gutierrez – Lotus – 54
4. Max Chilton – Carlin – 45
5. Fabio Leimer – Racing Engineering – 41
6. James Calado – Lotus – 39
7. Giedo van der Garde – Caterham – 31
8. Felipe Nasr – DAMS – 28
9. Tom Dillmann – Rapax – 27
10. Rio Haryanto – Carlin – 16
11. Stefano Coletti – Coloni – 10
12. Marcus Ericsson – iSport – 8
13. Fabio Odini – Coloni – 4
14. Jolyon Palmer – iSport – 2
15. Johnny Cecotto – Addax – 2
16. Nathanaël Berthon – Racing Engineering – 1
17. Simon Trummer – Arden – 1
18. Brendon Hartley – Ocean – 1
19. Fabrizio Crestani – Lazarus – 1
20. Josef Kral – Addax – 0
21. Nigel Melker – Ocean – 0
22. Stéphane Richelmi – Trident – 0
23. Dani Clos – Addax – 0
24. Julian Leal – Trident – 0
25. Ricardo Teixeira – Rapax – 0
26. Rodolfo Gonzalez – Caterham – 0
27. Jon Lancaster – Ocean – 0
28. Giancarlo Serenelli – Lazarus – 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox