Accueil / GP2 / GP2 : Tom Dillmann et Ricardo Teixeira rejoignent Rapax

GP2 : Tom Dillmann et Ricardo Teixeira rejoignent Rapax

Rapax Team GP2 Series
Tom Dillmann continuera bien l’aventure en GP2 Series durant la saison 2012 après son expérience lors du GP2 Final 2011 à Abou Dhabi avec iSport, dont il avait échoué à la seconde place des débutants, malgré son égalité de points avec James Calado. Le Français a été confirmé au sein de l’équipe Rapax avec laquelle il avait effectué des essais lors des tests collectifs de pré-saison.

Tom Dillmann a 22 ans. Le Français a débuté sa carrière en monoplace en 2004 par la Formule Renault 1.6 Belgique. Il finit cinquième de cette première saison. Il part ensuite en Eurocup Formule Renault 2.0 aux côtés de Kamui Kobayashi. Il change de team rapidement, mais stoppe sa saison dans la foulée, décrétant qu’il manque d’expérience et qu’il a besoin de plus de préparation. En 2006, il retourne dans cette catégorie mais souffrira d’une blessure au pied. Sa saison traduit néanmoins une montée en puissance, remportant ses premiers succès et podiums. Helmut Marko l’invite à une sélection Red Bull à Estoril. Il essaie une F3 et devient le premier Français à intégrer le Red Bull Junior Team. Dans la foulée, il passe de suite en F3 Euroseries en 2007 en étant soutenu par Red Bull. Plus jeune pilote sur la grille et coéquipier de Romain Grosjean, Nico Hülkenberg et Kamui Kobayashi, il impressionne néanmoins dans les tests de pré-saison mais un crash a raison de son sternum et de quelques vertèbres. Il revient quelques mois plus tard et signera son premier podium peu de temps après. Il finit la saison à la neuvième place. Il fait ensuite une pige en A1GP avec le Team Suisse afin de participer aux essais libres réservés aux rookies. Red Bull décide ensuite de le placer dans une nouvelle équipe de F3 qui n’est autre que l’ancienne de Formule Renault de Dillmann. Néanmoins, après des débuts peu satisfaisants et un budget demandé par Red Bull non atteint, il est licencié du programme. Il revient après deux mois d’absence et bat tous les pilotes Red Bull lors de sa course de retour. Il participera également à la F3 italienne en fin d’année, récoltant quatre podiums en six courses. On le retrouve ensuite sur les grilles en juin 2009 en F3 Euroseries, puis en fin de saison en German F3, où il signera trois victoires et cinq podiums en six courses. 2010 est synonyme du premier titre pour Dillmann, qui domine le championnat de German F3, et devient le premier français à réaliser cette performance. Il a effectué la saison 2011 en GP3 Series, après un premier meeting avec Carlin où il signe le podium, il est débarqué, et revient avec Addax après un meeting d’absence. La suite de la saison est plus délicate, mais Dillmann finit à la quatorzième position. Lors du GP2 Final, Dillmann s’est classé neuvième de la qualification, sixième de la course longue puis troisième de la course sprint. Il avait alors impressionné les observateurs, mais ne pouvait pas encore assurer sa présence, la prime offerte par Pirelli demeurant risible comparée au budget requis pour une saison de GP2.

L’équipier de Tom Dillmann pour la saison sera le cataclysmique Ricardo Teixeira. Le Portugais roulant sous licence angolaise est âgé de 27 ans et n’a guère été brillant jusque-là, ne justifiant sa place qu’avec le puissant appui de Sonangol, la compagnie pétrolière angolaise. Il est d’ailleurs peut-être inspiré de penser que Teixeira a permis à l’équipe de proposer un prix réduit pour la saison à Dillmann. Teixeira n’a gagné qu’une seule course en dix ans de monoplace, et elle remonte en 2003, en ARP F3 Championship. Teixeira n’est pas un inconnu en GP2 Series cependant, puisqu’il a participé à la saison 2009 avec Trident Racing. Son meilleur résultat sera de nombreuses quatorzièmes places, pour une vingt-sixième place finale. Il aura également le fait moins glorieux de ne pas s’être qualifié à Monaco, ne pouvant rentrer dans les 105% requis. Entre 2009 et 2012, Teixeira s’est également classé seizième de Formule 2 et s’est montré l’an passé chez Team Lotus comme pilote réserviste. Discret, très discret.

L’écurie Rapax pour sa part n’est pas une inconnue, car elle est l’émanation de ce qui fut autrefois Piquet Sports. Sous ses différents noms, la structure a sept ans d’expérience dans la discipline, et s’est signalée en 2006 en menant Nelson Piquet à la lutte au titre, ainsi que Pastor Maldonado à la victoire en 2008 puis au titre en 2010. Néanmoins, Tom Dillmann souhaite se montrer le plus compétitif possible aussi vite que possible, car il sait qu’une telle chance n’est pas donnée tous les jours pour un pilote ayant souvent couru après les budgets.

Le plateau GP2 Series est presque complet, à moins d’une semaine de la reprise du championnat en Malaisie. Il ne reste plus qu’une place à obtenir, chez Venezuela GP Lazarus. Celle-ci pourrait revenir au Vénézuélien Giancarlo Serenelli malgré des essais hivernaux peu fameux pour le trentenaire de Caracas.

Le plateau des GP2 Series 2012 au 18 mars 2012
Barwa Addax Team
#1 Johnny Cecotto / #2 Josef Král
DAMS
#3 Davide Valsecchi / #4 Felipe Nasr
Racing Engineering
#5 Fabio Leimer / #6 Nathanaël Berthon
iSport International
#7 Marcus Ericsson / #8 Jolyon Palmer
Lotus GP
#9 Esteban Gutiérrez / #10 James Calado
Caterham Racing
#11 Rodolfo Gonzalez / #12 Giedo van der Garde
Scuderia Coloni
#14 Stefano Coletti / #15 Fabio Onidi
Trident Racing
#16 Julián Leal / #17 Stéphane Richelmi
Venezuela GP Lazarus
#18 Fabrizio Crestani / #19 TBA
Rapax
#20 Ricardo Teixeira / #21 Tom Dillmann
Arden International
#22 Simon Trummer / #23 Luiz Razia
Ocean Racing Technology
#24 Jon Lancaster / #25 Nigel Melker
Marussia Carlin
#26 Max Chilton / #27 Rio Haryanto

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox