Accueil / GP2 / Mort du GP2 Asia : fin d’un non-sens
Le GP2 Asia s'arrête

Mort du GP2 Asia : fin d’un non-sens

Officiellement, il s’agit d’une fusion entre le GP2 Series et le GP2 Asia Series effective dès la saison prochaine. Dans les faits, il s’agit plutôt de tuer le GP2 Asia, dont nous avions déjà à de maintes reprises douté de la viabilité, et encore plus depuis le fiasco de la saison 2011.

Ce qui a poussé cette décision, c’est notamment le fait que cette saison, le GP2 Asia a vu l’introduction des nouvelles Dallara GP2/11, qui a motivé cette décision. Soumis par la F1 à devoir s’adapter aux Pirelli dès Bahreïn 2011, l’introduction a été avancée pour préparer les équipes aux nouvelles gommes, aux nouveaux châssis, mais également aux problèmes contractuels. Résultat de facto, Meritus n’avait pas gagné sa place en Asia cette saison, Racing Engineering reprenant sa place. Ainsi, le GP2 Asia Series a vu s’opposer les 13 écuries inscrites en main series. Et ces écuries n’étant pas complètement stupides, le recyclage à plein pot de pilotes payants a été évité afin de préparer les pilotes du GP2 à la saison européenne. D’où des grilles vraiment similaires.

Les dirigeants du GP2, entre deux pavés de corporate absolu, glissent que les calendriers seront plus longs, s’étalant hors de l’Europe. On se rappellera au passage que la saison 2010 de GP2 a vu la manche finale à Abou Dhabi, tout comme la 2007 avait débuté à Sakhir, même lieu que la finale 2005. Enfin bref. Il faudra voir si le calendrier 2012 s’étalera sur des territoires communs avec la F1, comme la Chine, la Malaisie voire la Corée. Mais dans ce cas, les budgets risquent d’exploser, et la discipline accentuera sa place de discipline de promotion la plus chère du marché. Peut-être un effet contre-productif, en échange d’une formation sur plus de circuits de la discipline reine.

La seule véritable nouveauté serait alors l’apparition de la 2011 GP2 Final sur Yas Marina. Un one-shot ou une future tradition annuelle ? On ne sait pas encore, mais le circuit des Emirats recevra en support du Grand Prix de F1 une manche unique, avec une seule course. Le but recherché par les promoteurs est d’offrir l’opportunité pour des pilotes souhaitant rouler en GP2 en 2012 de se voir offrir une chance de se tester à la discipline. Et éventuellement d’aider les équipes à tester tant le talent que le retour du pilote. Des récompenses financières seraient en jeu, afin de dissuader les équipes d’employer des pilotes payants, et de voir de nouveaux talents. Néanmoins, quand on se rappelle de l’histoire de prime aux débuts du GP2 Asia (un pilote européen + un pilote d’ailleurs, en échange de primes aux résultats), on peut douter que ces primes soient vraiment dissuasives. Wait and see…

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

2 plusieurs commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox