Accueil / GP3 / GP3 : Antonio Felix da Costa dans l’histoire

GP3 : Antonio Felix da Costa dans l’histoire

Antonio Felix da Costa GP3 2012 Hongrie

David Fumanelli pourrait prendre sa revanche sur sa pénalité de 3 places infligée ce week-end, car grâce à la grille inversée, il s’élancera de la pole pour la deuxième course de GP3 Series au Hungaroring. La pluie s’est abattue sur le circuit, rendant la piste humide à quelques minutes de départ et conservant un ciel menaçant en toile de fond. De quoi pimenter la course davantage qu’hier ?

Au départ, Alex Brundle, Patric Niederhauser, Vicky Piria et Robert Cregan décident de partir en slicks. Tio Ellinas pour sa part cale sur la grille avant le départ du tour de formation. Le Chypriote partira donc des stands et se décide à chausser des slicks, de même que Robert Visoiu. Pour le départ effectif, David Fumanelli prend un départ plus lent que Matias Laine tandis que Mitch Evans part en tête-à-queue dans le premier virage. La lutte entre Fumanelli et Laine laissera l’Italien sur le carreau. Derrière dans le peloton, Alex Fontana part également à la faute.

A la fin du 1er tour, Matias Laine mène devant Conor Daly, Aaro Vainio, Kevin Ceccon, Tamas Pal Kiss, Daniel Abt, Antonio Felix da Costa et Marlon Stockinger. Mitch Evans est au fond du peloton et décide de passer les slicks mais un problème aux stands ralentit considérablement son arrêt. Au 2ème tour, Tamas Pal Kiss se débarrasse de Kevin Ceccon et prend la 4ème place alors qu’il était 14ème sur la grille. Kevin Ceccon ne semble pas à son aise puisqu’il perd également ses duels face à Daniel Abt et Felix da Costa.

Tamas Pal Kiss est le plus rapide en ce début de course et signe meilleur tour sur meilleur tour et revient sur les leaders, menés et légèrement retenus par Matias Laine en tête. Conor Daly tente un mouvement mais le Finlandais résiste et signe le meilleur tour en course. A la fin du 7ème tour, les pilotes Status GP, Alice Powell et Lewis Williamson, passent les pneus slicks car ils constatent que ceux partis avec de telles gommes commencent à être dans le rythme. Un tour plus tard, Marlon Stockinger change également, de même que Kevin Ceccon.

Parmi les leaders, Tamas Pal Kiss et Antonio Felix da Costa, alors 4ème et 5ème, sont les premiers à chausser les slicks au 9ème tour. Ils ressortent 8ème et 10ème. Au 10ème tour, Patric Niederhauser parti en slicks signe le meilleur tour en course, cinq secondes plus rapide que le rythme des leaders. Un tour plus tard, Conor Daly commence à accumuler les petites fautes et Aaro Vainio en profite pour prendre la deuxième position. Derrière, Antonio Felix da Costa prend la 7ème place à Tamas Pal Kiss et devient le premier homme du classement avec des slicks. Il signe également le meilleur tour, dix secondes plus vite que le groupe de tête, il reste alors 4 boucles à compléter.

Le Portugais continue son récital et dépasse Daniel Abt puis Conor Daly pour s’inviter sur le podium à deux tours du but. Il n’attendra pas longtemps pour prendre la tête à Matias Laine et Aaro Vainio. Le Finlandais de Lotus GP tente une manoeuvre sur son compatriote mais Tamas Pal Kiss, Patric Niederhauser, Alex Brundle en profitent. Dans les derniers virages de la course, Patric Niederhauser prend la deuxième place à Tamas Pal Kiss alors que Félix da Costa est à nouveau vainqueur et créé l’histoire en devenant le premier pilote en GP3 Series à remporter les deux courses du même week-end.

Derrière le podium, Alex Brundle et Tio Ellinas rentrent dans le Top 5, le pari des slicks a fonctionné mais était trop optimiste pour espérer la victoire. Lewis Williamson, Matias Laine et Aaro Vainio complètent les entrées dans les points.

Au championnat, Aaro Vainio reprend deux petits points à Mitch Evans mais en compte encore 17 de retard. Les deux leaders voient même Antonio Felix da Costa revenir dans leurs rétroviseurs, le Portugais n’ayant plus que 16 unités de retard sur le Finlandais et 34 sur le Néo-Zélandais alors qu’il reste encore deux meetings, à commencer par celui de Spa-Francorchamps du 31 août au 2 septembre prochains.

GP3 Series 2012 – Hungaroring – Course 2
1. Antonio Felix da Costa – Carlin – 16 tours
2. Patric Niederhauser – Jenzer – +11.929s
3. Alex Brundle – Carlin – +13.440s
4. Tio Ellinas – Marussia Manor – +18.987s
5. Lewis Williamson – Status GP – +19.505s
6. Matias Laine – MW Arden – +21.609s
7. Aaro Vainio – Lotus GP – +22.052s
8. Kevin Ceccon – Ocean – +25.392s
9. Conor Daly – Lotus GP – +29.260s
10. Tamas Pal Kiss* – Atech CRS – +32.289s
11. Daniel Abt – Lotus GP – +37.146s
12. Will Buller – Carlin – +37.150s
13. Marlon Stockinger – Status GP – +38.616s
14. Robert Cregan – Ocean – +39.674s
15. Alex Fontana – Jenzer – +48.584s
16. Dmitry Suranovich – Marussia Manor – +50.483s
17. Ethan Ringel – Atech CRS – +59.255s
18. Facu Regalia – Atech CRS – +1m03.947s
19. Vicky Piria – Trident – +1m12.457s
20. Alice Powell – Status GP – 1m22.641s
21. Mitch Evans – MW Arden – +1m31.650s
22. Robert Visoiu – Jenzer – + 1 tour
NC. Carmen Jorda – Ocean – + 3 tours
NC. Giovanni Venturini – Trident – + 4 tours
NC. David Fumanelli – MW Arden – + 16 tours

*Pénalité de 20 secondes – franchissement de la ligne blanche à la sortie des stands

GP3 Series 2012 – Classement général – Meeting 6/8
1. Mitch Evans – 136 points
2. Aaro Vainio – 119
3. António Félix da Costa – 102
4. Daniel Abt – 94
5. Patric Niederhauser – 87
6. Conor Daly – 83
7. Matias Laine – 70
8. Tio Ellinas – 58
9. Kevin Ceccon – 56
10. Marlon Stöckinger – 41
11. David Fumanelli – 39
12. Tamás Pál Kiss – 36
13. Robert Visoiu – 22
14. William Buller – 18
15. Alex Brundle – 19
16. Giovanni Venturini – 16
17. Lewis Williamson – 7
18. Fabio Gamberini – 1
19. Fabiano Machado – 0
20. Robert Cregan – 0
21. Alice Powell – 0
22. Dmitry Suranovich – 0
23. Kotaro Sakurai – 0
24. John Wartique – 0
25. Vicky Piria – 0
26. Facu Regalia – 0
27. Carmen Jordá – 0
28. Ethan Ringel – 0
29. Antonio Spavone – 0
30. Jakub Klášterka – 0
31. Alex Fontana – 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox