Accueil / GP3 / GP3 : Niederhauser s’impose sous les caprices

GP3 : Niederhauser s’impose sous les caprices

Patric Niederhauser 2012 GP3 Valencia

La grille se remplit sous un ciel menaçant après l’accalmie lors de la course de GP2. Certains pilotes décident de rester en slicks tandis que d’autres décident de passer en pluies. Un bon choix puisqu’après la sirène de l’évacuation de grille, les premières gouttes de pluies s’abattent sur le circuit. La direction de course décide alors de démarrer sous régime de voiture de sécurité.

A l’issue du premier tour, de nombreux pilotes décident de rentrer pour passer à des gommes plus adaptées : le poleman Abt, le leader du championnat Evans mais aussi Felix da Costa, Fumanelli, Buller, Williamson, Powell, Stockinger et Suranovich. Conor Daly hérite alors de la tête devant Patric Niederhauser et Kevin Ceccon.

Le safety-car laisse sa place au drapeau rouge après deux tours car la pluie s’intensifie. La course reprend à nouveau derrière la voiture de sécurité et Alex Brundle en profite pour écoper de son drive-through car ses roues n’étaient pas montées à la sirène des trois minutes avant le départ. Il en va de même pour Robert Visoiu. La voiture de sécurité s’efface après six tours.

Il reste alors 10 des 18 tours prévus, et c’est la première fois de la course que les pilotes peuvent batailler. Le départ se passe bien, sauf pour Fabiano Machado qui doit jeter l’éponge avec son tête-à-queue du premier virage. En tête, Patric Niederhauser parvient à trouver l’ouverture sur Conor Daly, ce qui permet au Suisse d’être en tête à la fin du 9ème tour.

Après deux tours de course, la course se jouera au temps, il ne reste plus que 7 minutes de course suite à la longueur du safety-car. Niederhauser crée un léger écart sur Daly, tandis que Ceccon et Venturini sont un peu plus loin. Cinquième, Matias Laine est sous la pression d’Aaro Vainio, Tamas Pal Kiss, Daniel Abt et Ethan Ringel tandis que Mitch Evans prend la 10ème position peu après l’abandon d’Antonio Felix da Costa dont la suspension était cassée avant même sa sortie de piste.

Ethan Ringel sort trop large dans le Stadium, ce qui permet à William Buller de rentrer dans les points après sa manoeuvre sur Robert Cregan. Conor Daly se montre le plus rapide dans le S1 mais Niederhauser compense dans les deux autres secteurs, ce qui lui assure confortablement son avance.

La fin du chronomètre coïncide avec la fin de course, à l’issue du 14ème tour. Seuls 4 petits tours auront été laissés aux pilotes, et c’est Patric Niederhauser qui s’impose pour la deuxième fois cette saison, la première en course longue. Daniel Abt et Kevin Ceccon l’accompagnent sur le podium, suivi de la surprise Giovanni Venturini. Matias Laine complète le top 5 devant Aaro Vainio, Tamas Pal Kiss et Daniel Abt, qui partira à nouveau en pole demain puisqu’il se classe 8ème. Mitch Evans et William Buller complètent les entrées dans les points. Le Néo-Zélandais ne perd que 6 points sur Vainio et limite donc la casse avant la course sprint, prévue demain à 9h25.

GP3 2012 – Hockenheim – Course 1
1. Patric Niederhauser – Jenzer – 45m51.078s
2. Conor Daly – Lotus GP – +0.693s
3. Kevin Ceccon – Ocean – +5.361s
4. Giovanni Venturini – Trident – +8.841s
5. Matias Laine – MW Arden – +11.353s
6. Aaro Vainio – Lotus GP – +11.983s
7. Tamas Pal Kiss – Atech CRS – +12.555s
8. Daniel Abt – Lotus GP – +13.415s
9. Mitch Evans – MW Arden – +13.983s
10. William Buller – Carlin – +14.205s
11. Tio Ellinas – Marussia Manor – +18.564s
12. Robert Cregan – Ocean – +22.297s
13. David Fumanelli – MW Arden – +22.889s
14. Lewis Williamson – Status GP – +24.264s
15. Vicky Piria – Trident – +29.081s
16. Alex Brundle – Carlin – +29.303s
17. Dmitry Suranovich – Marussia Manor – +29.696s
18. Marlon Stockinger – Status GP – +31.067s
19. Ethan Ringel – Atech CRS – +38.233s
20. Alice Powell – Status GP – +42.018s
21. Robert Visoiu – Jenzer – +42.719s
22. Carmen Jorda – Ocean – +56.621s
NC. Antonio Felix da Costa – Carlin – +5 tours
NC. Fabiano Machado – Marussia Manor – +6 tours

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox