Accueil / GP3 / Que retenir des essais hivernaux en GP3 Series ?

Que retenir des essais hivernaux en GP3 Series ?

Après les GP2 Series et la British F3, tentons de démêler le vrai du faux des essais en GP3 Series, à un mois du début de la saison. Même si le bluff occupe toujours une grande part, prenons le risque de regarder si des tendances ressortent des essais pour une discipline qui va commencer sa troisième saison, après les titres de Valtteri Bottas en 2011 et d’Esteban Gutiérrez en 2010. Un pilote sera-t-il en mesure de briser l’hégémonie ART GP – Lotus ART – Lotus GP cette saison ?

Bien qu’encore incomplet, le plateau est confirmé dans ses grandes largeurs, et nous avons précisé quels pilotes ont été confirmés ou non. Regardons dans un premier temps les classements des pilotes par rapport aux meilleurs chronos par jour d’essais.

GP3 essais résultats bruts 1GP3 essais résultats bruts 2

 

En dominant trois des six journées, le Néo-Zélandais Mitch Evans semble s’imposer comme favori logique. Mais sa domination est-elle si flagrante ? Par rigueur statistique, enlevons le meilleur et le plus mauvais résultat de chacun des pilotes.

gp3 essais résultats normalisés 1gp3 essais résultats normalisés 2

 

La domination d’Evans semble encore plus flagrante malgré les bonnes performances d’un autre redoublant, Antonio Felix da Costa, mais également du débutant chypriote, Tio Ellinas. Cependant, croisons les résultats entre temps bruts et normalisés. Rappelons néanmoins que cette analyse sommaire n’engage que nous !

gp3 essais résultats bruts et normalisésgp3 essais résultats mis en abyme

Que constater en guise de conclusion ? Si Mitch Evans et Antonio Felix da Costa semblent se détacher, la lutte pour le podium et les points semble réellement ouverte, voire même plus que les années précédentes déjà reconnues pour avoir des plateaux très (trop) ouverts. Un élément perturbateur peut influer sur cette analyse sommaire : la nouvelle attribution des points, identique à celle des GP2 Series, tout comme les effets de la grille inversée pour la course 2. On peut également penser que des pilotes tels que Kevin Ceccon auront leur mot à dire grâce à leur expérience de catégorie « supérieure », tout comme il ne faut pas enterrer Lotus GP trop vite, l’équipe ayant démontré dans le passé une vitesse de pointe nettement supérieure sur piste humide. Enfin, dans tous les cas, il ne faudra pas trop compter sur les femmes pour se montrer à leur avantage. Néanmoins, les courses en GP3 étant caractérisées par leur animation, un coup d’éclat n’est pas à écarter. Quoiqu’il en soit, la régularité jouera un rôle plus qu’important pour un grand nombre d’outsiders, candidats au titre ou au podium final.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox