Accueil / IndyCar / IndyCar : Bourdais domine le Bump Day, Alesi tout au fond

IndyCar : Bourdais domine le Bump Day, Alesi tout au fond

Jean Alesi Lotus Fan Force United 2012 Indianapolis

Suite et fin des qualifications pour les 500 miles d’Indianapolis avec le Bump Day aujourd’hui, après le Pole Day qui a vu Ryan Briscoe signer la pole position pour les 500 miles d’Indianapolis. Traditionnellement mis en place pour déterminer qui seront sur les trois dernières lignes pour la course, et donc qui ne sera pas qualifié, cette année il n’y a tout juste autant de pilotes restants que de places à distribuer. Ainsi, c’est un Bump Day sans réel Bump qui s’offre aux spectateurs.

Les différents pilotes concernés aujourd’hui disposent de six heures pour effectuer leur tentative. Wade Cunningham, Mike Conway, Sébastien Bourdais, Bryan Clauson, Ed Carpenter, Katherine Legge, Oriol Servia, Simona de Silvestro et Jean Alesi iront donc au charbon aujourd’hui. C’est d’ailleurs la Suissesse Simona de Silvestro qui est la première à faire une tentative peu après l’ouverture de la séance et elle devra se donner en raison de son moteur Lotus. Son run est établi à une moyenne de 214,393 mph, loin derrière les moyennes de la veille établies par les moteurs Honda et Chevrolet. Néanmoins, sa prestation la place provisoirement en 25ème position.

Mike Conway est le deuxième pilote à prendre sa chance, son run en 222,319 mph de moyenne bat facilement la prestation de Simona de Silvestro. Il sera imité assez facilement par Sébastien Bourdais en 223,760 mph, une moyenne qui lui aurait permis de jouer la moitié de grille hier, mais les circonstances en ont décidé autrement. Sa coéquipière, Katherine Legge, s’élance dans la foulée de Bourdais et obtient une moyenne de 221,624, soit la troisième prestation à ce moment, entre Mike Conway et Simona de Silvestro.

Oriol Servia entre à son tour dans la danse après son crash de la veille. L’Espagnol complète ses quatre tours lancés à 222,393 mph de moyenne, s’intercalant entre Sébastien Bourdais et Mike Conway. Wade Cunningham, en 223,258 mph, s’intercalera également juste derrière Bourdais. C’est ensuite Jean Alesi qui s’élance, pour son premier tour des qualifications car il n’a pas roulé hier. L’Avignonnais prend la dernière place en 210,094 mph de moyenne, desservi par son moteur Lotus, même si cela n’explique pas tout puisque de Silvestro a complété son premier run en 214,393.

Il reste ensuite à Bryan Clauson et Ed Carpenter d’effectuer leur premier essai. Bryan Clauson sort mais rentre immédiatement aux stands signalant un problème qui ne doit pas être étranger à son crash lors du Pole Day. Son équipe dispose encore de cinq heures à ce moment pour effectuer d’éventuelles réparations. Le pilote de midgets, ayant couru sur ovales en Indy Lights l’an passé (4 tops 5, un podium, pour 6 courses), n’aura pas besoin d’autant de temps puisqu’il ressort à peine quinze minutes plus tard. Avec une moyenne de 214,455 mph, Clauson se glisse entre Legge et de Silvestro. Ed Carpenter pour sa part préfère attendre plus tard pour réaliser son run. Il reste un peu moins de 4 heures dans la séance lorsqu’il s’élance. Avec une moyenne de 222,324 mph, Ed Carpenter se place 4ème entre Servia et Conway.

A cet instant, il reste 3h50 et les dernières places de la grille se partagent telles que suivent :
25. Sébastien Bourdais – 223.760
26. Wade Cunningham – 223.258
27. Oriol Servia – 222.393
28. Ed Carpenter – 222.324
29. Mike Conway    – 222.319
30. Katherine Legge – 221.624
31. Bryan Clauson – 214.455
32. Simona de Silvestro    – 214.393
33. Jean Alesi – 210.094

La séance laisse ensuite place à des essais libres. La grille de départ définitive des 500 miles d’Indianapolis se composera donc comme suit dimanche prochain :
Ligne 1 : Ryan Briscoe – James Hinchcliffe – Ryan Hunter-Reay
Ligne 2 : Marco Andretti – Will Power – Helio Castroneves
Ligne 3 : Josef Newgarden – Tony Kanaan – E.J. Viso
Ligne 4 : Rubens Barrichello – Alex Tagliani – Graham Rahal
Ligne 5 : Ana Beatriz – Charlie Kimball – Scott Dixon
Ligne 6 : Dario Franchitti – James Jakes – J.R. Hildebrand
Ligne 7 : Takuma Sato – Townsend Bell – Justin Wilson
Ligne 8 : Michel Jourdain – Simon Pagenaud – Sebastian Saavedra
Ligne 9 : Sébastien Bourdais – Wade Cunningham – Oriol Servia
Ligne 10 : Ed Carpenter – Mike Conway – Katherine Legge
Ligne 11 : Bryan Clauson – Simona de Silvestro – Jean Alesi

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox