Accueil / IndyCar / IndyCar : Dixon s’impose en deux temps

IndyCar : Dixon s’impose en deux temps

6-02-Dixon-Track-Action-At-Belle-Isle-Std

La sixième étape de l’IndyCar Series version 2012 amène les pilotes à se diriger vers le circuit de Belle Isle à Detroit pour un intermédiaire tortueux après le défi des 500 miles d’Indianapolis la semaine passée. Malgré l’abandon de Will Power lors de cette épreuve, celui-ci demeure encore solidement en tête du championnat, avec 36 points d’avance sur ses poursuivants, Helio Castroneves et James Hinchcliffe.

Lors des qualifications, Scott Dixon s’impose comme le plus rapide après une bataille très disputée entre Will Power et lui. Les deux hommes se sont échangés à tour de rôle la pole provisoire avant que la définitive ne penche en faveur du Néo-Zélandais Scott Dixon pour 44 dix-millièmes de secondes. Derrière cette bataille Ganassi/Penske, ce sont Alex Tagliani et Simon Pagenaud qui occuperont la deuxième ligne. Le premier revient de loin après le fiasco Lotus qui avait miné ses performances. Le moteur Honda permet de montrer que le Canadien n’a rien perdu de son envie. Sur la troisième ligne, E.J. Viso et Ryan Hunter-Reay n’ont su profiter du Fast Six pour s’illustrer. Un Fast Six dont Ryan Briscoe est absent après avoir goûté le mur d’un peu trop près, endommageant sa suspension. Briscoe devra se contenter d’un départ en huitième position après sa pole à Indianapolis, tandis que le vainqueur de ce même Indy 500, Dario Franchitti, s’est fait éliminer dès la première phase de qualifications. L’Ecossais peut blamer le trafic, celui-ci ne suffit pas à expliquer son 15ème temps, tout comme Marco Andretti, 24ème sur 25 engagés. Pour sa part, l’autre Français engagé, Sébastien Bourdais, se place au dixième rang et partira neuvième suite à la pénalité de Graham Rahal.

Lors de la course, Scott Dixon confirmera son bon week-end en s’imposant à l’issue d’une course des plus étranges, la surface de la piste connaissant certains problèmes. La course a alors connu une interruption de deux heures alors que les pilotes venaient de franchir la mi-course. Partant en pole, Dixon a mené tous les tours de la course pour une domination assez insolente, comme ne le suggère pas l’écart à l’arrivée. Il s’agit également de la première victoire de la saison pour Scott Dixon, qui avait déjà trois deuxièmes places à son actif.

Des bandes d’asphaltes se décollent de la surface de la piste, amenant un drapeau rouge pour trouver une solution. Quelques tours plus tôt, James Hinchcliffe en avait été la victime. Le pilote Canadien percute un débris de piste en sortie de virage et ne peut pas éviter le mur de pneus. En parallèle, Takuma Sato percute le mur à un autre endroit du circuit après avoir chevauché un peu trop allègrement un vibreur. Ces deux sorties simultanées ont améné la première période de caution de la course, avant que le drapeau rouge ne prenne le relais, la conversation radio de James Hinchcliffe blâmant l’état de la piste.

Après deux heures, la course a repris pour 15 tours finaux au lieu des 45 restants. Le sprint final a été interrompu par plusieurs drapeaux jaunes, suite à l’accrochage entre Helio Castroneves en dérive et Ed Carpenter, ainsi que le tête à queue d’E.J. Viso. Peu de pilotes ont su profiter de cette situation hachée mais Simon Pagenaud a rapidement pris le dessus sur Will Power, ce dernier étant ensuite dépassé par Dario Franchitti, auteur d’un restart de feu. Franchitti terminera derrière son coéquipier Scott Dixon, assurant à Ganassi un nouveau doublé après celui des 500 miles la semaine passée. Les deux hommes sont accompagnés de Simon Pagenaud sur le podium, son deuxième de la saison, qui permet à Honda d’assurer son premier triplé de la saison. D’autant plus symbolique lorsque l’on replace Détroit comme le bastion historique de Chevrolet.

Au championnat, l’avance de Will Power diminue et l’Australien n’a plus que 26 points d’avance sur Scott Dixon, tandis qu’Hélio Castroneves, James Hinchcliffe et Dario Franchitti sont déjà relégués à plus de 50 points, soit l’équivalent d’une victoire. Simon Pagenaud est classé sixième actuellement, à 61 points de Will Power. La prochaine course d’IndyCar Series aura lieu le 9 juin sur l’ovale de Milwaukee.

IndyCar Series 2012 – Détroit – Course
1. Scott Dixon – 60 tours
2. Dario Franchitti – +1.9628s
3. Simon Pagenaud – +2.4773s
4. Will Power – +3.5435s
5. Oriol Servia – +9.6619s
6. Tony Kanaan – +10.1676s
7. Ryan Hunter-Reay – +10.6455s
8. Charlie Kimball – +11.1048s
9. Mike Conway – +11.5315s
10. Alex Tagliani – +12.5688s
11. Marco Andretti – +24.5855s
12. Ed Carpenter – +26.6600s
13. Simona de Silvestro – +28.4369s
14. J.R. Hildebrand – + 1 tour
15. Josef Newgarden – + 1 tour
16. Ryan Briscoe – + 1 tour
17. Helio Castroneves – + 1 tour
18. E.J. Viso – + 1 tour
19. Graham Rahal – + 2 tours
20. Takuma Sato – Abandon
21. James Hinchcliffe – Abandon
22. Justin Wilson – Abandon
23. James Jakes – Abandon
24. Sebastien Bourdais – Abandon
25. Rubens Barrichello – Abandon

IndyCar Series 2012 – Classement général – Course 6/16
1. Will Power – 232 points
2. Scott Dixon – 206
3. Hélio Castroneves – 177
4. Dario Franchitti – 176
5. James Hinchcliffe – 176
6. Simon Pagenaud – 171
7. Ryan Hunter-Reay – 169
8. Ryan Briscoe – 142
9. Tony Kanaan – 141
10. Oriol Servià – 129
11. J.R. Hildebrand – 121
12. Charlie Kimball – 120
13. Takuma Sato – 112
14. Rubens Barrichello – 112
15. Graham Rahal – 109
16. E.J. Viso – 106
17. Marco Andretti – 105
18. Mike Conway – 97
19. Justin Wilson – 94
20. James Jakes – 89
21. Josef Newgarden – 87
22. Sébastien Bourdais – 86
23. Ed Carpenter – 84
24. Alex Tagliani – 79
25. Simona de Silvestro – 77
26. Katherine Legge – 61
27. Ana Beatriz – 28
28. Townsend Bell – 26
29. Michel Jourdain – 16
30. Sebastián Saavedra – 14
31. Bryan Clauson – 13
32. Wade Cunningham – 13
33. Jean Alesi – 13

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox