Accueil / IndyCar / IndyCar : Hélio Castroneves se relance à Edmonton

IndyCar : Hélio Castroneves se relance à Edmonton

Helio Castroneves 2012 IndyCar Edmonton

Le City Centre Airport d’Edmonton accueillait la 11ème manche de la saison 2012 d’IndyCar, dont Ryan Hunter-Reay a pris les commandes du championnat après sa troisième victoire consécutive à Toronto. La mauvaise série de Will Power l’a relégué à 34 points du nouveau leader et il tient l’occasion de renverser la tendance, d’autant plus que Ryan Hunter-Reay écopera d’une pénalité sur la grille de départ en raison d’un changement de moteur.

Une pénalité douloureuse puisque malgré avoir obtenu la pole position, Ryan Hunter-Reay ne partira qu’en 11ème position. L’Américain avait signé sa première pole de l’année, et ne pourra en profiter. Il s’est toutefois payé le luxe de refouler l’entrée du Fast Six à Will Power dans la Q2 pour moins de trois centièmes. C’est donc Dario Franchitti, poleman des trois dernières courses, qui partira de la première place sur la grille aux côtés de Ryan Briscoe. Poleman en 2011 sur ce même tracé, Takuma Sato sera présent sur la deuxième ligne suivi d’Alex Tagliani et d’une troisième ligne Penske, Helio Castroneves et Will Power, seulement septième des qualifications malgré avoir battu le record de la piste en Q1 puis été piégé par une pluie légère en Q2. L’Australien changera toutefois de moteur après la séance afin de profiter de la dernière spécification moteur de Chevrolet pour la course et ne sera donc pas présent sur la troisième ligne. Les deux Français engagés se classent 9ème (Pagenaud) et 14ème (Bourdais).

Alex Tagliani prend un très bon départ au contraire de Ryan Briscoe. Le premier cité est dans les pare-chocs de Dario Franchitti tandis que le deuxième tombe en sixième place. Au début du 2ème tour, Tagliani utilise son push-to-pass pour prendre la tête alors que J.R. Hildebrand passe déjà aux stands, probablement victime d’un contact lors du premier tour. Derrière les deux pilotes en tête, Takuma Sato est installé en troisième position suivi de Castroneves et Briscoe. L’action dans les premiers tours se concentre sur le duel entre Conway et Kimball pour la vingtième place ainsi que la remontée de Will Power qui doit limiter les frais face à Ryan Hunter-Reay.

Au 10ème tour, Tagliani s’échappe en tête et un double-dépassement est à signaler. Le premier concerne Rahal sur Barrichello pour la sixième place, l’autre Wilson sur Pagenaud pour la huitième position. Simon Pagenaud semble avoir des difficultés à conserver un rythme soutenu puisque Ryan Hunter-Reay fera comme Wilson. Les premiers changements de pneus arrivent à ce moment, Tony Kanaan étant le premier à y passer. La véritable vague de ravitaillements arrivera beaucoup plus tard, ce qui permet aux pilotes de livrer quelques batailles à différents niveaux du classement. Cette vague se situe au 27ème tour. C’est un tour plus tard que Will Power parvient à dépasser Ryan Hunter-Reay pour la huitième position.

Au 29ème tour, Franchitti tente de dépasser Tagliani mais son freinage est un peu trop optimiste. Le Canadien reprend la tête et Franchitti se fait surprendre par Castroneves à l’épingle. Sébastien Bourdais écope d’un drive-through peu après pour une action de blocage effectuée précédemment dans la course, qui atteint sa moitié sans avoir connu le moindre drapeau jaune. Alex Tagliani est toujours en tête devant Helio Castroneves et Takuma Sato, qui vient d’entrer dans le trio de tête après avoir dépassé Dario Franchitti. Graham Rahal est cinquième, suivi de Ryan Briscoe, Will Power, Ryan Hunter-Reay, Justin Wilson et James Hinchcliffe complètent le top 10 devant le premier Français, Simon Pagenaud. A cet instant, Sébastien Bourdais est vingtième.

La course s’installe dans une certaine monotonie au début de la deuxième moitié de course, le seul dépassement dans le top 10 de la mi-course au 50ème tour est Will Power qui prend l’avantage sur son coéquipier Ryan Briscoe. Le 50ème tour marque le deuxième tiers de la course, ce qui coïncide avec la deuxième salve de ravitaillements. L’arrêt chez Tagliani est un peu trop long, l’opportunité parfaite pour Castroneves pour s’installer en tête de la course. Will Power décale son arrêt et ressort en quatrième place, entre Sato et Rahal. Au 57ème tour, Power s’installe sur le podium en y délogeant Alex Tagliani, en difficultés dans ce dernier relais puisque le Canadien se fait déposer par Graham Rahal puis menacer par Dario Franchitti.

A 15 tours de la fin, Takuma Sato commence à attaquer Helio Castroneves mais ne trouve pas l’ouverture. Le Japonais ne se démonte pas et continue sa pression. Il reste alors 10 tours, Castroneves mène devant Sato, Power, Rahal, Tagliani, Franchitti, Briscoe, Hunter-Reay, Wilson et Dixon. Les regards dans les derniers tours sont tournés vers la lutte Castroneves-Sato, même si le Japonais dispose de beaucoup moins de push-to-pass que le leader. Le classement reste donc en l’état et Castroneves signe son deuxième succès de la saison tandis que Sato et Power prennent des points importants vu la huitième place finale de Ryan Hunter-Reay. Journée grise pour les Français, Sébastien Bourdais se classe dix-septième, Simon Pagenaud vingtième. A noter que la course n’a connu aucune période de safety-car, n’en déplaise aux mauvaises langues critiquant les courses outre-Atlantique.

Au championnat, Ryan Hunter-Reay conserve la tête du championnat mais voit dans son rétroviseur le retour des pilotes Penske. Helio Castroneves passe même devant Will Power pour se situer à 23 unités du leader, tandis que l’Australien en est à 26. Scott Dixon, quatrième, est déjà à 61 points de RHR alors qu’il ne reste plus que 4 courses. L’IndyCar reprendra le cours de sa saison le 5 août, à Mid-Ohio.

IndyCar Series 2012 – Edmonton – Course
1. Helio Castroneves – 75 tours
2. Takuma Sato – +0.8367s
3. Will Power – +5.3697s
4. Graham Rahal – +6.9481s
5. Alex Tagliani – +15.2358s
6. Dario Franchitti – +15.8757s
7. Ryan Hunter-Reay – +21.5357s
8. Ryan Briscoe – +23.5311s
9. Justin Wilson – +26.3280s
10. Scott Dixon – +26.6481s
11. Mike Conway – +27.0458s
12. James Hinchcliffe – +31.4527s
13. Rubens Barrichello – +35.1256s
14. Marco Andretti – +39.8669s
15. Sebastien Bourdais – +40.8154s
16. E.J. Viso – +55.1028s
17. Josef Newgarden – +56.0449s
18. Tony Kanaan – +57.0272s
19. Charlie Kimball – +64.8947s
20. Simon Pagenaud – + 1 tour
21. J.R. Hildebrand – + 1 tour
22. Ed Carpenter – + 1 tour
23. Simona de Silvestro – + 1 tour
24. Oriol Servia – + 1 tour
25. James Jakes – + 1 tour

IndyCar Series 2012 – Classement général – Course 11/15
1. Ryan Hunter-Reay – 362 points
2. Hélio Castroneves – 339
3. Will Power – 336
4. Scott Dixon – 301
5. James Hinchcliffe – 286
6. Tony Kanaan – 279
7. Simon Pagenaud – 276
8. Dario Franchitti – 258
9. Ryan Briscoe – 241
10. Graham Rahal – 237
11. Oriol Servià – 227
12. Justin Wilson – 222
13. Takuma Sato – 216
14. Charlie Kimball – 216
15. J.R. Hildebrand – 211
16. Marco Andretti – 203
17. Rubens Barrichello – 200
18. Alex Tagliani – 194
19. Mike Conway – 191
20. E.J. Viso – 186
21. Ed Carpenter – 175
22. James Jakes – 172
23. Josef Newgarden – 156
24. Simona de Silvestro – 135
25. Sébastien Bourdais – 117
26. Katherine Legge – 103
27. Ana Beatriz – 28
28. Townsend Bell – 26
29. Michel Jourdain – 16
30. Sebastián Saavedra – 14
31. Bryan Clauson – 13
32. Wade Cunningham – 13
33. Jean Alesi – 13

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox