Accueil / IndyCar / IndyCar – James Hinchcliffe dominateur à l’Iowa Speedway

IndyCar – James Hinchcliffe dominateur à l’Iowa Speedway

James Hinchcliffe 2013 IndyCar St Petersburg

Pour la première fois cette saison, une lutte au sommet semble se dessiner entre Helio Castroneves et Ryan Hunter-Reay, le Brésilien devançant le champion en titre avant d’aborder l’Iowa Speedway. Comment s’est-elle décantée ?

Essais

Les essais permettaient à Tony Kanaan de décrocher le meilleur temps en 17.4853s sur un tracé sur lequel il n’avait pas terminé plus loin qu’au troisième rang lors des dernières courses dans l’Iowa. Les records de la piste ont ainsi volé, le vainqueur des 500 miles d’Indianapolis ne leur faisant aucun cadeau.

Will Power, soucieux d’effacer une première partie de saison plus que compliquée, signait le deuxième temps à 43 millièmes de Kanaan. Marco Andretti, Helio Castroneves, Scott Dixton, E. J. Viso, James Hinchcliffe, James Jakes, Ed Carpenter et Simon Pagenaud complétaient le top 10 de cette séance d’essais, les autres Français se classant 11e pour Sébastien Bourdais et 14e pour l’unique débutant de la saison, Tristan Vautier.

Qualifications

Le record tout frais de Kanaan n’allait pas tenir longtemps : Will Power était le premier à le dégommer à 184.240 miles de moyenne. Marco Andretti, puis Helio Castroneves, allaient ensuite surpasser l’Australien. A l’issue des relais de chaque pilote, Castroneves devançait Andretti, Power, Kanaan, James Hinchcliffe (auteur de la dernière tentative) et Oriol Servia. Ana Beatriz ne s’était pas élancée lors de la séance.

A noter les contre-performances de Dario Franchitti, vingtième, et Ryan Hunter-Reay, en 22e place. Mais tout ceci pouvait changer lors des trois Heat Races qui déterminaient la grille. Le fonctionnement étant un peu différent de l’accoutumée, les positions paires, à partir de la 8e place, prenant part à la première course qualificative. Celle-ci allait sceller le sort des positions paires sur la grilles depuis la 12e place.

Les deux premiers de cette première course allaient pouvoir participer à la troisième, en s’élançant respectivement 8e et 10e. Les places impaires dès le onzième rang sur la grille étaient déterminées dans la deuxième course qualificative, à partir de la septième meilleure vitesse moyenne. A nouveau, les deux premiers se qualifiaient lors de la troisième course.

Le traditionnel Fast Six se matérialisait ainsi en une course de 50 tours (le même nombre de tours valant pour chaque course), avec quatre repêchés des deux premières courses qualificatives. Le top 10 allait être scellé par le résultat final.

Courses qualificatives

Neuf points étaient à prendre en décrochant le Verizon P1 Award, synonyme de pole position. Celui qui les a chipés n’allait cependant partir qu’en onzième place, la faute à un changement moteur. Pour les autres, quelques points bonus se nichaient aussi ici et là. Simon Pagenaud et Alex Tagliani en bénéficiaient en se qualifiant respectivement onzième et douzième.

Helio Castroneves connaissait ce destin en remportant la dernière des Heat Races. Mais avant cela, Scott Dixon devait d’abord aller s’imposer lors de la première course qualificative, pour terminer cinquième de la dernière. Lui aussi, cependant, se préparait à écoper d’une pénalité. Le deuxième homme de la première course, Takuma Sato, connaissait le même sort, de même qu’Ana Beatriz, James Jakes et Josef Newgarden.

Outre Dixon et Sato, les deux repêchés de la deuxième Heat Race étaient Graham Rahal et Ed Carpenter. Les différentes pénalités permettaient à Will Power et James Hinchcliffe de prendre les deux premières places devant Marco Andretti, Ed Carpenter, Tony Kanaan, Graham Rahal, Oriol Servia, Simon Pagenaud, Alex Tagliani et Justin Wilson.

Course

Will Power s’élançait en tête avec à ses côtés James Hinchcliffe, la monoplace n°27 du Canadien prenant la tête au premier tour, Andretti prenant le troisième rang.

Simon Pagenaud et Graham Rahal étaient à la lutte en début de course pour la septième place, que les deux hommes s’échangeaient allègrement, évoluant côte-à-côte pendant plusieurs tours de course.

Justin Wilson allait s’intercaler entre les deux hommes pendant quelques tours, étant désormais à la lutte avec le septième homme Pagenaud. Au quinzième tour, Tony Kanaan prenait le dessus sur Ed Carpenter pour le gain de la quatrième place, pour aller ensuite croquer Marco Andretti et lui chiper la troisième place.

Andretti concédait une nouvelle position au profit d’Ed Carpenter, les deux hommes de tête restant inchangés. La bataille se jouait ensuite entre Carpenter et Kanaan, celui-ci concédant la troisième position.

Pagenaud et Rahal se retrouvaient à nouveau ensemble avec derrière eux des pilotes à la grosse cote, Ryan Hunter-Reay et Helio Castroneves. Le Brésilien portait une attaque sur le champion en titre, en vain au 34e tour.

Power concédait la deuxième place à un Carpenter décidé à ne pas rester à la traîne. Le premier drapeau jaune intervenait juste après pour la première neutralisation, des débris devant être évacués. Les arrêts aux stands allaient donc se jouer au 40e tour.

Suite à ces arrêts, Hinchcliffe menait devant Power, Carpenter, Andretti, Servia, Pagenaud, Castroneves, Rahal et Tony Kanaan qui perdait gros. Cependant, ce n’était pas aussi important que le destin d’Hunter-Reay, dont l’aileron avant était endommagé suite à une passe d’armes avec Rahal.

Le nouveau départ intervient au tour 52, Carpenter prenant l’avantage sur Power, devançant Andretti et le Français Simon Pagenaud. Bien plus loin, Hunter-Reay était contraint de remonter et prenait ainsi la seizième place au détriment de Dario Franchitti, ayant désormais devant lui l’unique débutant du plateau, le Français Tristan Vautier.

En revenant sur les retardataires, le leader Hinchcliffe butait sur le troisième français en lice, Sébastien Bourdais. Du côté des remontées, Castroneves montait au sixième rang, ayant ensuite en ligne de mire l’Australien Will Power, qui se trouvait derrière Simon Pagenaud à ce stade de la course.

Andretti prenait la deuxième place au 79tour, Hinchcliffe continuant d’évoluer en tête. Power continuait de chuter vertigineusement au classement, passant au dixième rang avant la barre des 100 premiers tours, qui le voyait concéder une position supplémentaire à Hunter-Reay.

Carpenter, en proie au trafic, a permis à Graham Rahal et Simon Pagenaud de le dépasser. Rahal continuait sa percée en tête en prenant la deuxième place à Andretti, le laissant se débrouiller avec Simon Pagenaud au quatrième rang.

A 10 tours de la mi-course, les premiers arrêts aux stands sous drapeau vert intervenaient, ce qui permettait à Justin Wilson d’hériter de la tête pour un tour, Hinchcliffe reprenant la tête ensuite devant Rahal, Andretti et Pagenaud.

Au 137e tour, une nouvelle neutralisation intervenait en raison de l’arrêt de la monoplace d’Alex Tagliani au deuxième virage, le Canadien partant en travers. Quelques monoplaces en ont timidement profité pour observer un arrêt aux puits.

Onze tours plus tard, la course reprend ses droits, Dixon et Hunter-Reay se faufilant cinquième et sixième de la course. Rahal dépassait Andretti, les deux hommes étant côte à côte au départ. Le drapeau jaune allait revenir très rapidement pour dégager un débris.

Tagliani, qui était reparti, repassait par les stands pour abandonner pour de bon. Le tour 160 permettait aux pilotes de repartir, la tête se jouant roues dans roues avec une résistance d’Hinchcliffe lui permettant de conserver la tête. Un destin bien différent pour Will Power et Takuma Sato, le premier semblant au ralenti, le second repassant par les stands pour abandonner sur problème mécanique, un sort que connaissait aussi Ana Beatriz.

Aux troisième et quatrième positions, on retrouvait Ryan Hunter-Reay et Simon Pagenaud. Le champion en titre n’allait pas se contenter du troisième rang, préférant naturellement prendre l’avantage sur Graham Rahal. Celui-ci allait reprendre le dessus quelques tours plus tard, Pagenaud restant en contact des deux hommes.

Peu avant la barre des 200 tours, les arrêts aux stands reprenaient sous drapeau vert. Lors de l’arrêt d’Hinchcliffe, Carpenter pouvait prendre la tête devant Kanaan et Wilson, le Canadien rejoignant à nouveau la piste au quatrième rang devant son coéquipier Ryan Hunter-Reay.

Kanaan s’arrêtait à quarante tours du but, imité au tour suivant par Carpenter. Il ne restait plus qu’à Wilson de les imiter, attendant lui aussi un tour. Hinchcliffe, Hunter-Reay et Rahal reprenaient le cours de leur trio de tête.

Dans les derniers tours, Tony Kanaan prenait l’ascendant sur Rahal, les deux hommes devant composer avec le trafic. La fin de course permettait à Hinchcliffe de signer sa troisième victoire de la saison devant Ryan Hunter-Reay et Tony Kanaan. Carpenter, Rahal, Pagenaud, Servia, Castroneves, Andretti et Viso complétaient le top 10.

La prochaine course se tiendra dans deux semaines au Pocono Raceway.

Pos Pilote Tours/Ecart
IndyCar Series 2013 – Iowa – Course
1 James Hinchcliffe  250 tours
2 Ryan Hunter-Reay +1.5009s
3 Tony Kanaan +1.6891s
4 Ed Carpenter +2.7605s
5 Graham Rahal +3.0201s
6 Simon Pagenaud +6.6654s
7 Oriol Servia +9.7006s
8 Helio Castroneves +10.6855s
9 Marco Andretti +12.7133s
10 E. J. Viso +17.6157s
11 Justin Wilson + 1 tour
12 Charlie Kimball + 1 tour
13 Tristan Vautier + 2 tours
14 Sébastien Bourdais + 2 tours
15 Josef Newgarden + 2 tours
16 Scott Dixon + 3 tours
17 Will Power + 3 tours
18 James Jakes + 3 tours
19 Sebastian Saavedra + 3 tours
20 Dario Franchitti + 4 tours
21 Simona de Silvestro + 7 tours
NC Ana Beatriz + 67 tours
NC Takuma Sato + 88 tours
NC Alex Tagliani + 111 tours

 

IndyCar Series 2013 – Classement pilotes – Course 10/19
Pilote Points
1 Hélio Castroneves 332
2 Ryan Hunter-Reay 323
3 Marco Andretti 277
4 James Hinchcliffe 266
5 Tony Kanaan 253
6 Simon Pagenaud 241
7 Scott Dixon 240
8 Takuma Sato 233
9 Justin Wilson 227
10 Will Power 209
11 E. J. Viso 203
12 Dario Franchitti 202
13 Ed Carpenter 193
14 Charlie Kimball 193
15 Graham Rahal 182
16 Josef Newgarden 182
17 James Jakes 172
18 Simona de Silvestro 152
19 Oriol Servia 151
20 Tristan Vautier 147
21 Sébastien Bourdais 133
22 Alex Tagliani 117
23 Sebastian Saavedra 116
24 Mike Conway 97
25 J. R. Hildebrand 79
26 Ana Beatriz 72
27 A. J. Allmendinger 65
28 Ryan Briscoe 63
29 Carlos Muñoz 54
30 Pippa Mann 14
31 Conor Daly 11
32 Townsend Bell 10
33 Katherine Legge 8
34 Buddy Lazier 8
NC Michel Jourdain 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox