Accueil / IndyCar / IndyCar : Justin Wilson dégaine au Texas

IndyCar : Justin Wilson dégaine au Texas

6-09-Texas-Results-Std

Deuxième ovale de la saison 2012 d’IndyCar mais déjà la septième des seize étapes du championnat qui s’arrête ce week-end par le Texas Motor Speedway. Le regain de forme des moteurs Honda continuera-t-il pour une troisième course de suite ?

Qui dit ovale, dit run de qualification en deux tours à tour de rôle. Et à l’issue de ces runs successifs, c’est Alex Tagliani qui s’est montré le plus rapide, tout comme il l’avait fait la saison passée. Il offre à l’équipe de Bryan Herta sa première pole et devancera au départ Dario Franchitti et Graham Rahal qui signe sa meilleure qualification de l’année, devant les deux leaders au championnat, Scott Dixon et Will Power.

Ed Carpenter, le pilote-propriétaire, était le premier à s’élancer et signait une moyenne de 211.643 mph, rapidement battu par le 214.701 de Tony Kanaan, qui ne sera pas amélioré par son coéquipier E.J. Viso, ni par le premier Honda à tenter sa chance, Justin Wilson. Charlie Kimball et Marco Andretti n’y parviennent pas et il faut attendre les 214.920 de James Hinchcliffe pour voir Kanaan détrôné.

Rubens Barrichello se classe furtivement quatrième sur huit, entre Andretti et Viso, avant que Katherine Legge ne signe le plus mauvais temps, battue dans le pire par J.R. Hildebrand qui se rate. Dario Franchitti est le premier pilote à passer la barre des 215 mph de moyenne, prenant la pole provisoire en 215.646 mph. Mike Conway et Takuma Sato ne le battront pas, alors que James Jakes se place en fond de peloton. Will Power prend la deuxième place (sur quinze pilotes à ce moment), l’Australien étant le premier à passer la barre des 216 mph sur un tour, mais son second tour ne suffira pas à battre la moyenne établie par Franchitti, le leader du championnat se contentant d’un 215.116 mph de moyenne. Oriol Servia et Ryan Hunter-Reay se placent au milieu du classement, puis Scott Dixon se place en deuxième position provisoire entre Franchitti et Power, son principal concurrent au championnat.

Simona de Silvestro prend ensuite sa chance, si l’on peut dire ainsi en raison de son moteur Lotus-Judd et prend l’avant-dernière place, aidée par le raté de J.R. Hildebrand un peu plus tôt. Alex Tagliani réussit dans sa tentative à battre Dario Franchitti grâce à une moindre perte de vitesse dans son second tour. En 215.691 mph, le Canadien s’empare de la pole provisoire alors qu’il ne reste plus que cinq voitures à s’élancer dont Simon Pagenaud, qui flirte avec le top 10, Ryan Briscoe qui réalise un temps décevant, tout comme Helio Castroneves (dix-septième) en toute fin de séance. On apprendra plus tard que Power et Briscoe ont été victimes du limiteur, ce qui peut expliquer leur perte de vitesse dans leurs seconds tours. Entre les deux pilotes Penske, Graham Rahal prend la troisième place malgré le premier tour de run le plus rapide de la séance. Josef Newgarden ne s’est pas élancé pour sa part, tandis que Simona de Silvestro et Mike Conway subissent une pénalité de dix places sur le grille.

La course a été animée et c’est peu de le dire puisqu’une légère erreur de Graham Rahal à trois tours de la fin a permis à Justin Wilson de remporter sa première victoire sur ovale au Texas. Parti 17ème sur la grille, Wilson était revenu sur Rahal dans les derniers tours mais ce dernier a flirté d’un peu trop près avec le mur au 226ème des 228 tours de la course. En bon opportuniste, Wilson en a alors profité pour porter sa Dale Coyne au sommet. Graham Rahal est tout de même parvenu à accrocher la deuxième place, une maigre consolation pour lui toutefois. En troisième position, Ryan Briscoe qui a blâmé un manque de grip en fin de course pour jouer décemment la victoire tandis que James Hinchcliffe signe à nouveau un Top 5, accompagné de J.R. Hildebrand parti en fin de grille. Le Français Simon Pagenaud a une nouvelle fois fini dans le tour des leaders, prenant la sixième position à l’arrivée.

Les modifications aérodynamiques effectuées pour éviter les courses en paquet ont provoqué une course rythmée et dynamitée par les changements de positions tout au long de la course. Scott Dixon semblait en pleine possession de ses moyens en début de course, gérant parfaitement sa stratégie. Néanmoins, le Néo-Zélandais a bizarrement perdu l’arrière au virage 4 du 173ème tour, ce qui a marqué la fin de sa course. Son coéquipier Dario Franchitti a vécu pour sa part une course pénible, marquée par un arrêt inattendu dans son premier relais. Le champion en titre finit la course à trois tours des leaders.

Will Power termine sa course à seulement un tour des leaders, mais l’Australien peut regretter d’avoir écopé un drive-through pour avoir bloqué Tony Kanaan après un restart en fin de course. Une pénalité qui mitige son résultat final, puisque sa huitième place à l’arrivée ne reflète pas sa remontée tout au long de la course après un arrêt anticipé qui l’avait poussé en fin de peloton. Pour sa part, Kanaan a connu les stigmates de son incident avec Power puisqu’il a du changer de museau. Il s’agissait là de son deuxième changement puisqu’un museau avait cassé dans les stands plus tôt dans la course.

Dans le rayon des autres incidents, Charlie Kimball et Takuma Sato ont touché le mur dans la première partie de la course tandis que Rubens Barrichello et Simona de Silvestro n’ont pas pu prendre le départ suite à des problèmes mécaniques.

Au championnat, Will Power reste en tête grâce à la mauvaise opération de Scott Dixon, qui est désormais à 36 points. James Hinchcliffe est actuellement troisième, tandis que Simon Pagenaud est cinquième et meilleur rookie. A noter qu’il s’agit de la troisième victoire de suite pour un moteur Honda, qui se rapproche petit à petit de Chevrolet au championnat moteur. La prochaine course de la saison 2012 d’IndyCar Series se déroulera samedi prochain sur le Milwaukee Mile, un nouvel ovale à l’issue duquel le championnat achèvera sa première moitié.

IndyCar Series 2012 – Texas Motor Speedway – Course
1. Justin Wilson – 228 tours
2. Graham Rahal – +3.9202s
3. Ryan Briscoe – +5.8619s
4. James Hinchcliffe – +10.4511s
5. J.R. Hildebrand – +18.7749s
6. Simon Pagenaud – +21.3883s
7. Helio Castroneves – + 1 tour
8. Will Power – + 1 tour
9. Alex Tagliani – + 1 tour
10. James Jakes – + 1 tour
11. Tony Kanaan – + 1 tour
12. Ed Carpenter – + 1 tour
13. Josef Newgarden – + 2 tours
14. Dario Franchitti – + 3 tours
15. Katherine Legge – + 4 tours
16. Mike Conway – + 4 tours
17. Marco Andretti – + 6 tours
18. Scott Dixon – + 55 tours
19. E.J. Viso – + 99 tours
20. Oriol Servia – + 139 tours
21. Ryan Hunter-Reay – + 162 tours
22. Takuma Sato – + 165 tours
23. Charlie Kimball – + 199 tours
24. Rubens Barrichello – + 228 tours
25. Simona de Silvestro – + 228 tours

IndyCar Series 2012 – Classement général – Course 7/16
1. Will Power – 256 points
2. Scott Dixon – 220
3. James Hinchcliffe – 208
4. Hélio Castroneves – 203
5. Simon Pagenaud – 199
6. Dario Franchitti – 192
7. Ryan Hunter-Reay – 181
8. Ryan Briscoe – 177
9. Tony Kanaan – 160
10. Justin Wilson – 156
11. Graham Rahal – 149
12. J.R. Hildebrand – 149
13. Oriol Servià – 141
14. Charlie Kimball – 132
15. Takuma Sato – 124
16. Rubens Barrichello – 118
17. E.J. Viso – 118
18. Marco Andretti – 118
19. Mike Conway – 111
20. James Jakes – 109
21. Josef Newgarden – 104
22. Ed Carpenter – 103
23. Alex Tagliani – 102
24. Sébastien Bourdais – 86
25. Simona de Silvestro – 83
26. Katherine Legge – 76
27. Ana Beatriz – 28
28. Townsend Bell – 26
29. Michel Jourdain – 16
30. Sebastián Saavedra – 14
31. Bryan Clauson – 13
32. Wade Cunningham – 13
33. Jean Alesi – 13

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox