Accueil / IndyCar / IndyCar – Mike Conway s’impose à Long Beach
Mike Conway 2014 IndyCar Series Long Beach
© John Cote / IndyCar

IndyCar – Mike Conway s’impose à Long Beach

La deuxième manche du championnat d’IndyCar Series à Long Beach allait-elle être l’occasion pour Will Power d’enfoncer le clou après sa victoire à St Petersburg ? Takuma Sato allait-il prendre sa revanche suite à sa pole position non convertie en résultat probant ?

Essais

La première séance d’essais offrait le meilleur temps au Canadien James Hinchcliffe en 1m09.8810s. Helio Castroneves et Justin Wilson le talonnaient à un dixième. Ryan Hunter-Reay se hissait au quatrième rang devant Josef Newgarden et Will Power qui restait en embuscade.

Le débutant Jack Hawksworth confirmait ses bonnes prédispositions avec le septième temps devant Mike Conway, Simon Pagenaud et Tony Kanaan.

Simon Pagenaud haussait le rythme lors de la deuxième séance d’essais du vendredi en terminant son meilleur tour en 1m09.1488s. Un autre pilote français, Sébastien Bourdais, se hissait à un centième de son compatriote Jack Hawksworth prenait le troisième temps à deux dixièmes, un souffle devant Takuma Sato, Will Power et Josef Newgarden.

Septième, Ryan Briscoe devançait Justin Wilson, Juan Pablo Montoya et Ryan Hunter-Reay. Tous les pilotes, à l’exception d’Helio Castroneves, avaient amélioré leur performance lors de cette deuxième séance.

Le samedi, la troisième séance d’essais enregistrait des temps encore plus compétitifs. Will Power menait la danse en 1m08.1696s, soit deux millièmes devant Josef Newgarden. En toute fin de séance, James Hinchcliffe se hissait au troisième rang devant Sébastien Bourdais et Ryan Hunter-Reay. Justin Wilson prenait le ixième temps à un souffle de la monoplace n°28, ce qui lui permettait néanmoins de devancer le Français Simon Pagenaud.

Huitième, Juan Pablo Montoya terminait cinq centièmes devant Jack Hawksworth. Derrière ces deux pilotes, Mike Conway complétait le top dix.

Qualifications

Dans le premier groupe qui prenait la piste, le poleman se préparait à sévir. Sébastien Bourdais était le plus rapide du groupe devant James Hinchcliffe, Justin Wilson, Josef Newgarden, Ryan Hunter-Reay et Oriol Servia. Takuma Sato perdait le bénéfice de ses deux meilleurs temps pour avoir gêné un adversaire. Il pensait, lors de l’incident, que cela n’allait pas tant l’affecter que cela mais les officiels en ont décidé autrement. Le Japonais, poleman à St Petersburg, se contentait d’une quinzième place.

Carlos Muñoz s’en sortait le mieux du deuxième groupe devant Helio Castroneves, Scott Dixon, Simon Pagenaud, Marco Andretti et le débutant Jack Hawksworth. Tous ces pilotes se battaient ensuite pour une place dans le Fast Six. Parmi ceux qui sont rentrés bredouille, Scott Dixon allait s’élancer septième de la course devant Marco Andretti, Helio Castroneves, Justin Wilson, Carlos Muñoz et Oriol Servia.

Simon Pagenaud semblait bien parti pour décrocher la pole. A cinq minutes du but, le Français était en tête avec un tour en 1m09.2086s. Josef Newgarden prenait l’ascendant et continuait d’améliorer jusqu’à boucler un tour en 1m08.0097s. Cela n’était pas suffisant puisqu’il se qualifiait quatrième grâce à ce tour.

Sébastien Bourdais était le nouveau leader en 1m07.9580s avant d’être détrôné dans la foulée par James Hinchcliffe. Au drapeau à damier, cependant, Ryan Hunter-Reay coiffait au poteau tous ces pilotes en 1m07.8219s. Jack Hawksworth et Simon Pagenaud bouclaient le top six.

Warm-up

Quelques heures avant la course, Josef Newgarden était déjà dans les starting blocks puisqu’il réalisait le meilleur temps du warm-up en 1m08.3447s. Sébastien Bourdais prouvait sa rapidité sur le circuit de Long Beach avec le deuxième temps à quatre dixièmes. Les écarts étaient plutôt conséquents, puisque mis à part Ryan Hunter-Reay à six dixièmes du leader, tout le peloton était relégué à plus d’une seconde de Josef Newgarden.

Will Power menait ce groupe qui évoluait dans cet autre rythme. Ces pilotes étaient toutefois bien plus proches les uns les autres : Scott Dixon suivait l’Australien de six centièmes et devançait le débutant Mikhail Aleshin de quatre centièmes. Huit centièmes plus loin, Marco Andretti se classait septième devant Mike Conway, Helio Castroneves et Jack Hawksworth.

Course

Ryan Hunter-Reay s’élançait donc devant James Hinchcliffe, Sébsastien Bourdais et Josef Newgarden. La direction de course avait opté pour un départ arrêté sur ce tracé de Long Beach.

Le départ était bien négocié par Sébastien Bourdais et Jack Hawskworth, respectivement passés aux deuxième et quatrième rangs. Justin Wilson et Carlos Muñoz grimpaient au fond du top dix alors que Simon Pagenaud et Marco Andretti se retrouvaient troisième et quatrième devant James Hinchcliffe et Jack Hawksworth.

Le Canadien reprenait rapidement la quatrième position. Graham Rahal passait très tôt par les stands, prêt à dégainer une stratégie atypique. Mikhail Aleshin l’imitait quelques tours plus tard. Will Power et Helio Castroneves se battaient l’un contre l’autre, ce qui avait profité à Juan Pablo Montoya, passé devant eux en douzième position. Josef Newgarden, plus haut, prenait ensuite l’avantage sur Marco Andretti pour décrocher la cinquième place provisoire. Ce dernier perdait une position supplémentaire au profit de Jack Hawksworth.

Au septième tour, les arrêts étaient plus nombreux en fond de classement. Pour ceux qui restaient en piste, la course était aussi animée puisque James Hinchcliffe réussissait à effacer Simon Pagenaud. Lors de son arrêt, Ryan Briscoe ressortait juste devant le leader qui lui infligeait un tour de retard après quelques virages. A la régulière, Justin Wilson prenait ensuite la neuvième place au détriment de Carlos Muñoz. Juan Pablo Montoya était le prochain à tenter de dépasser la monoplace n°34 et trouvait assez rapidement l’ouverture.

Ryan Briscoe ne connaissait pas ces préoccupations puisqu’il abandonnait en ayant regagné les stands pour poser pied à terre. Petit à petit, les arrêts aux stands se démocratisaient et les batailles se précisaient. Sébastien Bourdais et James Hinchcliffe s’arrêtaient en même temps un tour avant Simon Pagenaud et le leader Ryan Hunter-Reay au terme du vingt-sixième tour.

Sébastien Bourdais provoquait la première neutralisation de la course après avoir tapé le mur. Cela ne l’empêchait pas de se relancer pour passer par les stands, ce qui allait faciliter le travail des commissaires. D’autres arrêts aux stands intervenaient, dont un double arrêt pour Juan Pablo Montoya, qui n’avait d’autre choix que de rentrer une première fois même si la voie des stands était déclarée fermée.

Au trente-deuxième tour, la course reprenait ses droits. James Hinchcliffe et Josef Newgarden prenaient l’ascendant sur Simon Pagenaud, qui s’en allait ensuite taper le mur. Il pouvait repartir de se propres moyens après un contact avec Will Power, pour lequel l’Australien était responsable. Justin Wilson se retrouvait avant cela en tête-à-queue. Sébastien Bourdais recevait un drive-through pour avoir effectué un arrêt complet lors du drapeau jaune, qu’il exécutait dans la foulée.

Jack Hawksworth prenait la septième place au détriment de Marco Andretti, qui se retrouvait dans la foulée doublé par Mike Conway. A mi-course, Ryan Hunter-Reay devançait toujours James Hinchcliffe, Josef Newgarden, Will Power, Helio Castroneves et Charlie Kimball.

Une nouvelle neutralisation était requise suite à un nouvel accident pour Sébastien Bourdais. Charlie Kimball cassait son moteur pendant cette neutralisation. La course reprenait au quarante-cinquième tour, une dizaine de tours avant une nouvelle salve de ravitaillements.

Un crash en cascade impliquant de nombreuses voitures intervenait après 56 tours de course. Ryan Hunter-Reay percutait Josef Newgarden, James Hinchcliffe ne pouvant pas l’éviter et débutant une série de pilotes impliqués. Le classement avait donc bien évolué puisque Scott Dixon héritait de la tête devant Justin Wilson, Will Power, Mike Conway et Carlos Muñoz. En sixième place, Juan Pablo Montoya devançait Carlos Huertas, Graham Rahal, Mikhail Aleshin et Simon Pagenaud.

A seize tours du but, le drapeau vert était agité. Carlos Huertas prenait l’ascendant sur Juan Pablo Montoya alors que Justin Wilson tapait le mur. Il évoluait au deuxième rang et tentait de prendre la tête. Graham Rahal provoquait l’arrivée d’une nouvelle neutralisation suite à un tête-à-queue. Scott Dixon était susceptible de s’arrêter une dernière fois. Il relançait la meute à dix tours du but. Simon Pagenaud montait au sixième rang derrière Juan Pablo Montoya. Mikhail Aleshin montait au septième rang.

Le peloton s’était niché derrière le leader de manière très compacte. Scott Dixon rentrait finalement aux stands à deux tours du but, laissant Mike Conway, Will Power et Carlos Muñoz sur le podium provisoire.

Mike Conway entrait dans le dernier tour de course et s’imposait. Le podium était confirmé tandis que Juan Pablo Montoya se classait quatrième devant Simon Pagenaud, Mikhail Aleshin, Oriol Servia et Marco Andretti. Sebastian Saavedra et Carlos Huertas complétaient le top dix.

Le prochain rendez-vous de l’IndyCar Seris est prévu à Barber le week-end du 27 avril.

IndyCar Series 2014 – Long Beach – Classement
Pos Pilote Equipe Tours/Ecart
1 Mike Conway Ed Carpenter Racing 80
2 Will Power Team Penske +0.9005s
3 Carlos Muñoz Andretti Autosport +1.5591s
4 Juan Pablo Montoya Team Penske +2.0226s
5 Simon Pagenaud Schmidt Peterson Motorsports +2.8169s
6 Mikhail Aleshin Schmidt Peterson Motorsports +3.8574s
7 Oriol Servià Rahal Letterman Lannigan Racing +4.9621s
8 Marco Andretti Andretti Autosport +8.1948s
9 Sebastian Saavedra KV Racing Technology +24.2295s
10 Carlos Huertas Dale Coyne Racing +30.0552s
11 Hélio Castroneves Team Penske +30.7310s
12 Scott Dixon Chip Ganassi Racing + 1 tour
13 Graham Rahal Rahal Letterman Lannigan Racing + 3 tours
14 Sébastien Bourdais KV Racing Technology + 3 tours
15 Jack Hawksworth Bryan Herta Autosport + 16 tours
16 Justin Wilson Dale Coyne Racing + 20 tours
17 Ryan Briscoe Chip Ganassi Racing + 25 tours
18 Tony Kanaan Chip Ganassi Racing + 25 tours
19 Josef Newgarden Sarah Fisher Hartman Racing + 25 tours
20 Ryan Hunter-Reay Andretti Autosport + 25 tours
21 James Hinchcliffe Andretti Autosport + 25 tours
22 Takuma Sato A. J. Foyt + 25 tours
23 Charlie Kimball Chip Ganassi Racing + 39 tours

 

IndyCar Series 2014 – Classement pilotes – Meeting 2/18
Pos Pilote Equipe Points
1 Will Power Team Penske 93
2 Mike Conway Ed Carpenter Racing 66
3 Simon Pagenaud Schmidt Peterson Motorsports 60
4 Hélio Castroneves Team Penske 55
5 Ryan Hunter-Reay Andretti Autosport 54
6 Scott Dixon Chip Ganassi Racing 51
7 Carlos Muñoz Andretti Autosport 48
8 Juan Pablo Montoya Team Penske 47
9 Mikhail Aleshin Schmidt Peterson Motorsports 46
10 Sebastian Saavedra KV Racing Technology 42
11 Tony Kanaan Chip Ganassi Racing 40
12 Justin Wilson Dale Coyne Racing 38
13 Takuma Sato A. J. Foyt 36
14 Josef Newgarden Sarah Fisher Hartman Racing 34
15 Sébastien Bourdais KV Racing Technology 33
16 Ryan Briscoe Chip Ganassi Racing 33
17 Graham Rahal Rahal Letterman Lannigan Racing 33
18 Marco Andretti Andretti Autosport 32
19 Carlos Huertas Dale Coyne Racing 32
20 Oriol Servià Rahal Letterman Lannigan Racing 26
21 Jack Hawksworth Bryan Herta Autosport 24
22 James Hinchcliffe Andretti Autosport 20
23 Charlie Kimball Chip Ganassi Racing 17
La deuxième manche du championnat d'IndyCar Series à Long Beach allait-elle être l'occasion pour Will Power d'enfoncer le clou après sa victoire à St Petersburg ? Takuma Sato allait-il prendre sa revanche suite à sa pole position non convertie en résultat probant ? Essais La première séance d'essais offrait le meilleur temps au Canadien James Hinchcliffe en 1m09.8810s. Helio Castroneves et Justin Wilson le talonnaient à un dixième. Ryan Hunter-Reay se hissait au quatrième rang devant Josef Newgarden et Will Power qui restait en embuscade. Le débutant Jack Hawksworth confirmait ses bonnes prédispositions avec le septième temps devant Mike Conway,…

Passage en revue

Spectacle - 7.3
Dose d'imprévus - 9.2
Exploit du vainqueur - 7.5

8

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox