Accueil / IndyCar / IndyCar – Ryan Hunter-Reay s’offre l’Alabama

IndyCar – Ryan Hunter-Reay s’offre l’Alabama

Ryan Hunter-Reay Andretti Autosport IndyCar Series 2013 Barber

Le Barber Motorsports Park accueillait le deuxième rendez-vous de la saison 2013 d’IndyCar Series après la victoire de James Hinchcliffe à St. Petersburg lors de la première manche. Le Canadien allait-il poursuivre sur sa lancée ou l’un des nombreux revanchards de l’épisode en Floride allait-il se relancer ?

Essais

La première séance d’essais libres est revenue au débutant français Tristan Vautier. Son tour en 1m09.0120s a par ailleurs précédé le seul drapeau rouge de la séance puisque Vautier est parti à la faute en fin de session. Le champion en titre d’Indy Lights a devancé Scott Dixon et Ryan Hunter-Reay, empêchant à la dernière minute un triplé Honda en délogeant Charlie Kimball du trio de tête. En 5ème position, on retrouve Will Power suivi de Dario Franchitti, Simona de Silvestro, Simon Pagenaud, AJ Allendinger et Helio Castroneves.

Le vendredi après-midi, Castroneves a pris les devants en 1m08.5540s, suivi par Alex Tagliani et Tristan Vautier, décidément en verve. L’équioe de Sam Schmidt en a également profité pour placer Simon Pagenaud en 4ème position devant Will Power et Scott Dixon. Provoquant un drapeau rouge suite à une sortie de piste, E.J. Viso n’en reste pas moins 7ème tandis qu’AJ Allmendinger, James Jakes et Takuma Sato sont entrés dans les dix premiers.

La troisième et dernière séance d’essais a tourné à l’avantage de Simona de Silvestro. Avec un temps en 1m07.4073s, la Suissesse n’a d’ailleurs pas été la seule à battre le record du tour officiel établi par Will Power puisque seuls deux pilotes n’y sont pas parvenus. Une formalité en revanche pour Simon Pagenaud et Scott Dixon qui se paient le luxe de devancer le champion en titre, Ryan Hunter-Reay, et son prédécesseur Dario Franchitti. Derrière le Top 5, JR Hildebrand, AJ Allmendinger, Tristan Vautier, Justin Wilson et Will Power complètent les positions de tête. La séance a été interrompue suite à une légère sortie de Sébastien Bourdais.

Qualifications

Les temps sont encore descendus pendant la séance de qualifications. La pole de Ryan Hunter-Reay s’établit ainsi en 1m07.0871s mais Scott Dixon avait été encore plus rapide durant le Round 1.

Victimes d’un groupe de qualifications très relevé, Simon Pagenaud, Dario Franchitti, Alex Tagliani, Tony Kanaan, Graham Rahal, Sebastien Bourdais et Ana Beatriz sont éliminés dès la première phase malgré des chronos qui ont fait palir certains membres de l’autre groupe. Dans celui-ci, ce sont Simona de Silvestro, E.J. Viso, Oriol Servia, James Hinchcliffe, Josef Newgarden, J.R. Hildebrand et Ed Carpenter qui sont sortis d’entrée. Le Canadien Hinchcliffe, vainqueur de la première course de la saison, ne sera donc que 20ème sur la grille de départ et devra se retrousser les manches pour conserver la tête du championnat.

Le Round 2 réunissait les 12 pilotes restants et à la fin, il n’en resterait plus que 6 pour le Fast Six. D’après les temps, les pilotes éliminés sont Tristan Vautier, Marco Andretti, Justin Wilson, Sebastian Saavedra, AJ Allmendinger et James Jakes. Toutefois, Tristan Vautier a été rappelé au tout début du Fast Six par la direction de course car Takuma Sato a pris une pénalité pour avoir bloqué Justin Wilson. Une sanction récemment ajoutée au règlement et dont le Japonais est la première victime. L’annulation de ses deux meilleurs tours relègue finalement l’ancien pilote de F1 au 12ème rang.

Les candidats à la pole position étaient finalement Will Power, Scott Dixon, Helio Castroneves, Ryan Hunter-Reay, Tristan Vautier et Charlie Kimball, pour la première fois présent dans le Fast Six. Après avoir pris la tête des temps à Will Power, Ryan Hunter-Reay pouvait encore être menacé par l’Australien. Le vainqueur des deux dernières éditions à Barber échoue finalement à deux dixièmes du champion en titre et devra s’élancer à ses côtés au départ. Après ses péripéties involontaires, Tristan Vautier sera présent sur la deuxième ligne devant Scott Dixon, Charlie Kimball et Helio Castroneves.

Course

Avant même le départ, de nombreux pilotes ont fait des choix différents entre les pneus durs et les pneus tendres, promettant une course où les apparences des premiers tours pourraient être trompeuses.

Le départ se passe sans trop de problèmes hormis quelques passages dans le gravier et l’herbe pour certains dont Will Power. Ryan Hunter-Reay conserve la tête devant Tristan Vautier, Marco Andretti, Charlie Kimball et Justin Wilson. Will Power a chuté au 8ème rang tandis qu’Oriol Servia se fait pousser par Graham Rahal. Les deux hommes passent par les stands et peuvent rejoindre le reste du peloton car une première neutralisation est décrétée en raison des débris laissés sur la piste.

Durant le full course yellow, la monoplace de James Hinchcliffe est immobilisée sur la piste. Sa Dallara DW12 recule même car la transmission a cédé suite à un mauvais effet accordéon lors du 1er tour. Le vainqueur de la première course de la saison illustre désormais à merveille l’expression « connaître des hauts et des bas ». Le temps de tracter la monture du Canadien allonge la durée de la neutralisation et certains pilotes en profitent pour passer par les stands.

Au 7ème tour, le restart voit les positions de tête rester sensiblement les mêmes tandis que Will Power sort à nouveau trop large. Dans le peloton, la lutte est plus animée avec de belles passes d’armes. Deux boucles plus tard, Charlie Kimball éjecte Marco Andretti du podium provisoire et se lance à la chasse des leaders. Dans le même temps, James Jakes s’éternise aux stands et y perd un tour. Le Britannique y repasse peu après car un problème subsiste.

Scott Dixon rentre dans le Top 5 en dépassant Justin Wilson au 13ème tour puis Marco Andretti au 15ème. Le Néo-Zélandais se place ainsi en 4ème position. Dans le peloton, Sébastien Bourdais, Josef Newgarden et Dario Franchitti animent la course en accumulant les dépassements.

Les premiers ravitaillements se produisent avec Franchitti, Pagenaud et Castroneves dès la 18ème boucle. Au 25ème tour, Tristan Vautier s’arrête alors qu’il résistait à la pression de Charlie Kimball et Scott Dixon. Les deux hommes s’arrêtent deux tours après le Français, tout comme le leader de la course, Ryan Hunter-Reay.

Will Power, qui ne s’est toujours arrêté, prend la tête provisoire devant Hunter-Reay et Helio Castroneves. Malgré un arrêt un peu lent, Charlie Kimball ressort devant Scott Dixon qui prend l’avantage sur Tristan Vautier car le champion d’Indy Lights sort un peu large en voyant le pilote Ganassi sortir des stands.

Le leader australien sera le dernier pilote à s’arrêter, au 31ème tour, son rythme est alors plus rapide que celui d’Hunter-Reay, qui récupère son leadership suivi de loin par Helio Castroneves et Charlie Kimball. Power reprend la piste en 5ème position devant Dario Franchitti et Simon Pagenaud qui viennent de dépasser Tristan Vautier.

Le rythme de Castroneves permet au Brésilien de revenir petit à petit sur Ryan Hunter-Reay. L’écart de 10 secondes au 30ème tour passe sous la barre des 2 secondes au 42ème. En parallèle, la deuxième vague de ravitaillements débute. Si Saavedra rencontre un problème, Castroneves est un des premiers à y repasser avec Pagenaud et Franchitti, qui indique qu’il y a un problème sur sa monoplace et reste coincé aux stands de nombreux tours.

Ryan Hunter-Reay s’arrête dans la foulée, tout comme les Scott Dixon et Takuma Sato, dont la première reste bloquée. Charlie Kimball a hérité de la tête de course avec le jeu des passages aux stands. Il y passe à son tour à mi-course, ce qui profite à Will Power et sa stratégie décalée. Le pilote Penske devance de peu Ryan Hunter-Reay et Helio Castroneves.

Castroneves s’empare de la 2ème place au 48ème tour à l’épingle car Hunter-Reay se loupe. Un duo Penske occupe désormais la tête de la course et les positions sont échangées au même endroit durant le 50ème tour car c’est au tour de Will Power de se rater. Nouveau leader, Castroneves en profite pour s’échapper tandis que Power résiste à Hunter-Reay. L’écart entre Castroneves et Hunter-Reay se porte à plus de 10 secondes lorsque Will Power passe pour la seconde fois aux stands.

A 30 tours du but, Helio Castroneves occupe la tête devant Ryan Hunter-Reay, Charlie Kimball, Scott Dixon et Simon Pagenaud. Derrière le Top 5, Tristan Vautier, Marco Andretti et Justin Wilson suivent devant Will Power, qui sort des stands et espère pouvoir aller jusqu’au bout.

Au 64ème tour, A.J. Allmendinger passe pour effectuer son dernier arrêt mais cale. Le revenant perd de nombreuses places. Scott Dixon et Simon Pagenaud rentrent au tour suivant, imités par Charlie Kimball et Tristan Vautier une boucle plus tard. Les deux leaders, Castroneves et Hunter-Reay, y vont au 66ème tour. L’arrêt du Brésilien est long mais il conserve la tête tandis que Justin Wilson s’intercale entre les deux hommes en attendant de ravitailler à son tour. En queue de peloton, Ana Beatriz jette l’éponge sur problème mécanique.

Une fois la dernière vague de pit-stops achevée, Helio Castroneves pointe en tête, deux secondes devant Ryan Hunter-Reay. Scott Dixon, Will Power et Charlie Kimball sont en embuscade tout comme Simon Pagenaud. Plus loin, Marco Andretti se paie Justin Wilson sous les regards de Tristan Vautier et Josef Newgaden qui ferment le Top 10 à 20 tours de la fin.

Les écarts se resserrent en tête et le trio de tête composé de Castroneves, Hunter-Reay et Dixon se tient rapidement dans un mouchoir de poche. Au 75ème tour, Hunter-Reay tente au chausse-pied de prendre la tête à l’épingle et réussit sa manoeuvre. L’Américain est imité un tour plus tard par Scott Dixon.

Désormais en tête, Hunter-Reay et Scott Dixon commencent à battre leurs meilleurs tours respectifs, le premier pour conserver sa place, le second pour s’imposer avec panache. Derrière, Charlie Kimball dépasse Will Power pour la gain de la 4ème place. L’Australien est désormais menacé par Simon Pagenaud. Les deus autres Français, Tristan Vautier et Sébastien Bourdais, se disputent la 10ème place jusqu’à ce que le Sarthois sorte large et descende au 13ème rang. La 10ème place de Vautier semble dès lors assurée.

Le duel en tête n’a pas changé de physionomie et à quatre tours de l’arrivée, l’écart n’excède pas une seconde entre Hunter-Reay et Dixon mais les positions restent les mêmes. Le champion en titre de la discipline décroche donc sa première victoire de l’année et offre à Andretti Autosport un deuxième succès en autant de courses cette saison.

Derrière Hunter-Reay, Scott Dixon, Helio Castroneves, Charlie Kimball et Will Power s’offrent un Top 5. Les places d’honneurs sont complétées par Simon Pagenaud, Marco Andretti, Justin Wilson, Josef Newgarden et Tristan Vautier. Après sa faute, Sébastien Bourdais ne rallie l’arrivée qu’en 16ème position.

Bilan

Avec sa victoire, Ryan Hunter-Reay se relance idéalement après une ouverture manquée à St. Petersburg. Helio Castroneves et Scott Dixon profitent de leur régularité pour prendre la tête du championnat suivi par le champion en titre. Ses coéquipiers Marco Andretti et James Hinchcliffe sont dans son sillage malgré le résultat catastrophique du Canadien.

Catastrophique, c’est le mot qui peut être employé par Dario Franchitti, dernier du classement après ses deux abandons. Dans une moindre mesure, Will Power avait habitué à frapper fort dès les débuts de saison. Cette année, il n’occupe que le 8ème rang pour l’heure.

Du côté des Français, Simon Pagenaud est 14ème, Sébastien Bourdais est 15ème, Tristan Vautier 17ème. Des classements qui ne reflètent pas totalement les différences de performances entre les trois hommes jusqu’ici mais la saison est encore longue et les manches vont décanter les situations.

La prochaine course, troisième étape de la saison 2013 d’IndyCar Series, aura lieu à Long Beach le 21 avril prochain.

 

IndyCar Series 2013 – Course Barber – Classement
Pos Pilote Tours/Ecart
1 Ryan Hunter-Reay  90 tours
2 Scott Dixon +0.6363s
3 Helio Castroneves +17.6821s
4 Charlie Kimball +20.6166s
5 Will Power +26.6469s
6 Simon Pagenaud +27.2995s
7 Marco Andretti +27.7175s
8 Justin Wilson +30.5504s
9 Josef Newgarden +41.1029s
10 Tristan Vautier +50.6449s
11 Alex Tagliani +58.0458s
12 E.J. Viso +61.4334s
13 Tony Kanaan +61.6834s
14 Takuma Sato +63.1151s
15 Oriol Servia +63.1495s
16 Sébastien Bourdais +67.6880s
17 J.R. Hildebrand +69.7447s
18 Simona de Silvestro +69.9130s
19 A.J. Allmendinger +71.0558s
20 Sebastian Saavedra +71.6523s
21 Graham Rahal +74.0385s
22 Ed Carpenter + 1 tour
23 James Jakes + 4 tours
24 Ana Beatriz + 25 tours
25 Dario Franchitti + 48 tours
26 James Hinchcliffe + 87 tours

 

IndyCar Series 2013 – Classement pilotes – Meeting 2/19
Pilote Points
1 Hélio Castroneves 78
2 Scott Dixon 70
3 Ryan Hunter-Reay 66
4 Marco Andretti 61
5 James Hinchcliffe 56
6 Charlie Kimball 51
7 Tony Kanaan 49
8 Will Power 47
9 Justin Wilson 46
10 E. J. Viso 44
11 Simona de Silvestro 40
12 Takuma Sato 40
13 Alex Tagliani 39
14 Simon Pagenaud 34
15 Sébastien Bourdais 33
16 Josef Newgarden 29
17 Tristan Vautier 29
18 Oriol Servià 29
19 Graham Rahal 26
20 Ed Carpenter 24
21 J. R. Hildebrand 24
22 James Jakes 22
23 Sebastián Saavedra 20
24 Ana Beatriz 14
25 A. J. Allmendinger 11
26 Dario Franchitti 10

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox