Accueil / IndyCar / IndyCar – Ryan Hunter-Reay vainqueur à Barber
Ryan Hunter-Reay 2014 IndyCar Series Barber
© Chris Jones / IndyCar

IndyCar – Ryan Hunter-Reay vainqueur à Barber

L’IndyCar Series se rendait au Barber Motorsports Park en Alabama pour la troisième épreuve du championnat. Will Power était le seul pilote à être monté à deux reprises sur le podium, ce qui lui valait d’être en tête du classement général avant la manche de Birmingham. L’Australien allait-il conforter son avance ?

Essais 1

Le champion 2012 Ryan Hunter-Reay prenait le meilleur de la première séance d’essais du vendredi en 1m08.8470s. Les écarts étaient plutôt serrés : Josef Newgarden se classait à huit centièmes de son adversaire. Helio Castroneves, Marco Andretti et Juan Pablo Montoya complétaient le top cinq devant James Hinchcliffe, Justin Wilson, Sebastien Bourdais et Ryan Briscoe. Parmi eux, Josef Newgarden et James Hinchcliffe avaient été blessés à Long Beach, mais un contrôle médical les déclarait aptes à piloter.

Simon Pagenaud offrait aux Français la présence de deux de leurs compatriotes dans le top dix. A noter que Scott Dixon, touché par un problème électrique, n’avait pas bouclé de temps dans une séance perturbée par plusieurs drapeaux rouges. Les temps n’étaient donc pas forcément si représentatifs que cela.

Essais 2

Ryan Hunter-Reay était décidément en verve puisqu’il prenait à nouveau la tête de la feuille des temps en 1m08.7836s. Sébastien Bourdais confirmait sa pointe de vitesse, déjà vue à Long Bech, avec le deuxième temps à un dixième. Will Power, en embuscade, était lui aussi à un dixième du pilote américain.

James Hinchcliffe et Helio Castroneves se retrouvaient respectivement quatrième et cinquième devant Josef Newgarden et Scott Dixon. Simon Pagenaud se classait à nouveau dans le top dix, qui était complété par Ryan Briscoe et Carlos Muñoz. La séance était serrée puisque les 19 premiers pilotes, sur 23 au total, se classaient dans la seconde du leader.

Lors de cette première journée, les officiels avaient aussi annoncés le retrait de 50 points à Chevrolet et 30 à Honda pour des changements de moteurs qui enfreignaient le règlement et étaient punis selon les articles en vigueur.

Essais 3

James Hinchcliffe montait dans les tours lors de la troisième séance, où les temps de référence baissaient davantage. Le Canadien était le seul à boucler un tour en une minute et sept secondes, en 1m07.9206s très exactement.

Sébastien Bourdais confirmait sa bonne forme sur le plan de la performance, tandis que le champion en titre d’IndyCar Series le talonnait au troisième rang. Son adversaire principal en 2013, Helio Castroneves, se classait au quatrième rang à deux dixièmes. Ce tarif était le même pour Will Power, Ryan Hunter-Reay et Simon Pagenaud.

Josef Newgarden, Takuma Sato et Ryan Briscoe bouclaient le top dix de la séance, qui précédait les qualifications de quelques heures seulement. Cette tendance allait-elle se confirmer ?

Qualifications

Le premier groupe disposait de dix minutes pour s’exprimer. Juan Pablo Montoya profitait du début de cette première phase pour grimper en tête en 1m09.5532s. Les temps des essais précédents laissaient présager des améliorations plus soutenues au fil des tours. Le Colombien était rapidement détrôné, d’abord par ses compatriotes puis par Hélio Castroneves puis Will Power et Simon Pagenaud en 1m08.2918s, soit deux millièmes devant l’Australien.

Au terme du chronomètre, les deux premiers pilotes devançaient Juan Pablo Montoya, Helio Castroneves, Carlos Muñoz et Sébastien Bourdais. Derrière, parmi les non-qualifiés pour la suite des événements, Sebastian Saavedra se retrouvait septième devant Carlos Huertas, Charlie Kimball, Oriol Seriva et Mike Conway, qui avait commis une erreur et avait abîmé ses pneus.

Du côté du deuxième groupe, Mikhail Aleshin se tenait en tête avant les trois dernières minutes en 1m09.1428s avant d’être détrôné par Josef Newgarden en 1m08.7070s. Les pilotes avaient encore le temps d’améliorer et s’y attelaient sans se faire prier. Au drapeau à damier, James Hinchcliffe était le plus rapide en 1m08.5593s, un dixième devant Mikhail Aleshin. Josef Newgarden prenait le troisième temps devant Marco Andretti, Ryan Hunter-Reay et Scott Dixon.

Takuma Sato échouait au septième rang devant Justin Wilson, Graham Rahal, Ryan Briscoe, Jack Hawksworth et Tony Kanaan. Ces pilotes se préparaient à occuper les places paires à partir de la quatorzième de Takuma Sato.

La deuxième partie des qualifications allait permettre aux six meilleurs pilotes d’intégrer le Fast Six. Mikhail Aleshin et Juan Pablo Montoya grimpaient en tête au début de cette nouvelle phase. Le classement évoluait grandement au fil de la séance pour permettre, au bout du compte, à Will Power de prendre le meilleur temps en 1m08.3657s. Derrière lui, Josef Newgarden, Helio Castroneves, James Hinchcliffe, Scott Dixon et Ryan Hunter-Reay accédaient aussi à la dernière étape.

Carlos Muñoz menait le groupe de ceux qui en restaient là devant Juan Pablo Montoya, Marco Andretti, Simon Pagenaud, Sébastien Bourdais et Mikhail Aleshin. A noter que Sébastien Bourdais était pénalisé pour avoir gêné Ryan Hunter-Reay, ce qui le faisait partir douzième au lieu de onzième.

Will Power menait la danse à trois minutes du but en 1m08.3120s, avec tout près de lui James Hinchcliffe. Ryan Hunter-Reay et Josef Newgarden les suivaient à un dixième. Le drapeau à damier agité, le classement final se dévoilait. La pole revenait à Will Power avec un top quatre resté identique. Scott Dixon et Helio Castroneves fermaient la marche et se qualifiaient cinquième et sixième.

Warm-up

La séance, perturbée par la sortie de Charlie Kimball, échoué dans le mur de pneus, ne permettait pas aux pilotes de disposer du temps de roulage complet qu’il leur était promis. Ce dimanche, les pilotes étaient également inquiets en raison du risque de pluie, qui pouvait influencer le déroulement de la course.

Au terme du warm-up, Josef Newgarden prenait le meilleur temps en 1m09.2469s, neuf centièmes devant Helio Castroneves. Ryan Hunter-Reay avait pris le troisième temps devant Juan Pablo Montoya, Will Power et Simon Pagenaud. Le Français précédait son compatriote Sébastien Bourdais, lui-même devant Ryan Briscoe, Carlos Muñoz et Sebastian Saavedra.

Course

La course était reportée de plusieurs heures en raison d’une forte pluie, qui avait écourté l’épreuve d’Indy Lights. Le temps maximal de course était réduit à 1h40. Au départ, Will Power conservait la tête de la course. Takuma Sato provoquait une première neutralisation après avoir calé hors-piste au onzième virage. Au troisième tour, Will Power poursuivait en tête devant Ryan Hunter-Reay.

L’Australien étendait son avance avant de commettre une erreur au seizième tour, en sortant large au virage 15. Ryan Hunter-Reay héritait alors de la tête de course et commençait à s’échapper. Cinq tours plus tard, le drapeau jaune était agité suite à un contact entre Sébastien Bourdais et Mikhail Aleshin. Le pilote russe perdait le contrôle et provoquait cette neutralisation. Derrière le duo de tête, James Hinchcliffe occupait alors la troisième position devant Juan Pablo Montoya et Hélio Castroneves. Un tour après le drapeau jaune, les stands étaient ouverts et les premiers arrêts ne se faisaient pas attendre.

A la reprise, Sebastian Saavedra menait la meute suite à son absence d’arrêt. Une nouvelle neutralisation intervenait dès le tour suivant : Juan Pablo Montoya avait quitté la piste au virage 11. Il avait toutefois la possibilité de repartir avec un peu d’aide. Il revenait aux stands pendant un certain temps afin de réparer ses problèmes de radio.

Au trente-et-unième tour, la course reprenait ses droits pour un très bref instant, puisque Carlos Huertas était immobilisé au virage 7. De nouveaux arrêts intervenaient une fois les stands ouverts. Trois tours plus tard, le drapeau vert était à nouveau agité. Sebastian Saavedra conservait la tête avant de s’arrêter aussi sec. Sébastien Bourdais, qui avait reçu un drive-through suite à son contact avec Mikhail Aleshin, observait sa pénalité au même instant. Ryan Hunter-Reay héritait à nouveau de la tête de course devant Marco Andretti. Ce dernier attendait l’arrêt du pilote n°28 pour hériter à son tour de la tête, de manière virtuelle cependant.

Ryan Hunter-Reay reprenait la tête au cinquante-quatrième tour avec sept secondes d’avance sur Marco Andretti. Peu avant la fin de course, Mikhail Aleshin heurtait le mur de pneus au virage 14. La course ne reprenait pas et le classement était figé après 69 tours de course.

A l’arrivée, Ryan Hunter-Reay remportait l’épreuve de Barber devant Marco Andretti et Scott Dixon. Simon Pagenaud terminait au pied du podium devant Will Power, Justin Wilson, James Hinchcliffe et Josef Newgarden. Tony Kanaan et Charlie Kimball complétaient le groupe des dix premiers.

Bilan

Grâce à cette victoire, Ryan Hunter-Reay se rapproche du leader du championnat, qui reste l’Australien Will Power. Simon Pagenaud profite de sa régularité pour conserver le troisième rang, en dépit d’une course délicate à Long Beach où un accrochage avec Will Power lui a coûté de figurer plus haut. Scott Dixon, champion en titre, reste en embuscade avant le prochain rendez-vous, fixé le 10 mai sur le circuit routier d’Indianapolis.

IndyCar Series 2014 – Classement pilotes – Meeting 3/18
Pos Pilote Equipe Points
1 Will Power Team Penske 125
2 Ryan Hunter-Reay Andretti Autosport 107
3 Simon Pagenaud Schmidt Peterson Motorsports 92
4 Scott Dixon Chip Ganassi Racing 87
5 Mike Conway Ed Carpenter Racing 82
6 Marco Andretti Andretti Autosport 73
7 Justin Wilson Dale Coyne Racing 67
8 Hélio Castroneves Team Penske 66
9 Tony Kanaan Chip Ganassi Racing 62
10 Josef Newgarden Sarah Fisher Hartman Racing 58
11 Juan Pablo Montoya Team Penske 56
12 Carlos Muñoz Andretti Autosport 55
13 Sebastian Saavedra KV Racing Technology 55
14 Mikhail Aleshin Schmidt Peterson Motorsports 54
15 Takuma Sato A. J. Foyt 53
16 Ryan Briscoe Chip Ganassi Racing 52
17 Sébastien Bourdais KV Racing Technology 48
18 James Hinchcliffe Andretti Autosport 46
19 Carlos Huertas Dale Coyne Racing 46
20 Graham Rahal Rahal Letterman Lannigan Racing 46
21 Jack Hawksworth Bryan Herta Autosport 42
22 Charlie Kimball Chip Ganassi Racing 37
23 Oriol Servià Rahal Letterman Lannigan Racing 36

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox