Accueil / IndyCar / IndyCar – Scott Dixon prend une option à Houston 1
Scott Dixon 2013 IndyCar Series Houston
© Chris Owens / IndyCar

IndyCar – Scott Dixon prend une option à Houston 1

Le week-end d’IndyCar à Houston débutait plus tard que prévu. Le tracé de Houston emprunte une section qui avait été mobilisée pour le match de NFL la semaine dernière, ce qui rendait les inspections difficiles et exigeait la pose d’une chicane temporaire lors de la première journée.

Helio Castroneves était en tête du championnat en arrivant à Houston, mais deux outsiders, Scott Dixon et Simon Pagenaud, étaient prêts à travailler d’arrache-pied pour s’en approcher. Ils étaient cependant dans un mouchoir de poche et pouvaient faire le jeu du leader brésilien. A qui la première course de Houston a-t-elle souri ?

Essais

Les deux séances d’essais permettaient à Justin Wilson de mener les temps cumulés. Toutefois, mis à part Josef Newgarden et ses huit tours au total, tous les pilotes ont signé leur meilleur tour lors de la deuxième séance d’essais organisée en fin d’après-midi à Houston.

De fait, la hiérarchie était très différente lors de la première séance. Will Power débutait le week-end en 1m06.8320s avec le meilleur temps enregistré. Scott Dixon et Helio Castroneves étaient non loin derrière, à deux dixièmes. Ryan Hunter-Reay prenait le quatrième temps devant Justin et Wilson et James Jakes. E. J. Viso et Tony Kanaan complétaient le groupe des pilotes à moins d’une seconde de l’Australien. Dario Franchitti et Simon Pagenaud complétaient quant à eux le top dix.

L’attente de cette première séance d’essais ne faisait qu’exacerber l’envie des pilotes de hausser leur rythme. Ainsi, Justin Wilson prenait le meilleur temps du vendredi en 1m04.4237s. Will Power était toujours bien placé au deuxième rang. Tristan Vautier prenait un joli troisième temps devant Ryan Hunter-Reay et Sébastien Bourdais. Simon Pagenaud ne venait pas compléter ce top cinq puisqu’il se classait au dix-septième rang. Derrière ce top cinq, Scott Dixon et James Jakes menaient un groupe composé de Graham Rahal, Luca Filippi et Charlie Kimball. Aux portes du top dix, on retrouvait Helio Castroneves et Tony Kanaan.

Cette journée du vendredi permettait de déterminer les groupes des qualifications comme suit.

IndyCar Series 2013 – Houston – Groupes de qualifications
Q1 G1 / Q2 G2 Q1 G2 / Q2 G1
Ryan Hunter-Reay E. J. Viso
Marco Andretti James Hinchcliffe
Justin Wilson Ed Carpenter
Sébastien Bourdais Mike Conway
Josef Newgarden Sebastian Saavedra
Dario Franchitti Takuma Sato
Luca Filippi Scott Dixon
Simona de Silvestro Charlie Kimball
Oriol Servia Tony Kanaan
Helio Castroneves Graham Rahal
Will Power James Jakes
Tristan Vautier Simon Pagenaud

Warm-up

La programmation de la nouvelle séance de qualifications était retardée. En cause : l’organisation d’un warm-up en lieu et place de la course d’US F2000, qui se déroulait finalement après le warm-up.

Will Power se classait en tête de cette séance en 1m00.8275s devant Simon Pagenaud et Luca Filippi, respectivement à quatre et cinq dixièmes. James Jakes se classait quatrième, également à une demi-seconde de l’Australien.

Mike Conway et Justin Wilson suivaient, précédés d’E. J. Viso et Dario Franchitti. Scott Dixon et Takuma Sato complétaient le top dix devant deux Français, Tristan Vautier et Sébastien Bourdais.

Qualifications

Avant d’aborder les qualifications, trois pilotes savaient qu’ils rétrogradaient de dix places sur la grille. Il s’agissait de Dario Franchitti, Sébastien Bourdais et Graham Rahal. Le format était différent en raison des circonstances exceptionnelles : trente minutes étaient au programme avec une séparation en deux groupes. Pas de Fast Six aujourd’hui, donc.

La première phase permettait au groupe A d’utiliser ses douze minutes pour réaliser les temps les plus rapides. Mais Tristan Vautier tapait le mur et provoquait le drapeau rouge après trois minutes d’activité en piste. Il perdait ses deux tours les plus rapides et tout signe de temps chronométré, très peu de temps avant la course… Ses mécaniciens allaient avoir du pain sur la planche.

Will Power tenait le meilleur temps provisoire en 1m01.1524s devant Justin Wilson et Luca Filippi. La séance reprenait après quelques minutes d’interruption, mais le drapeau à damier mettait très rapidement fin aux hostilités. L’Australien contrôlait toujours la séance devant Sébastien Bourdais, Simona de Silvestro et Luca Filippi. Dario Franchitti, Marco Andretti et Justin Wilson suivaient devant Ryan Hunter-Reay et Oriol Servia. Josef Newgarden, Helio Castroneves et Tristan Vautier fermaient la marche.

Le groupe B enchaînait. Takuma Sato et James Hinchcliffe montaient en tête avant d’être surpassés par E. J. Viso puis Scott Dixon et Simon Pagenaud. Takuma Sato repassait en tête en 1m00.9974s. Simon Pagenaud surpassait le Japonais de trois dixièmes. Celui-ci se rapprochait à un dixième du temps du Français en 1m00.6184s. Takuma Sato repassait en tête en 1m00.4535s et posait pied à terre, jugeant qu’il ne pouvait faire mieux.

Le drapeau à damier était agité et le Japonais gagnait son pari. Il devançait Scott Dixon et le Français Simon Pagenaud. James Hinchcliffe sauvait sa qualification dans les derniers instants avec la quatrième place du groupe devant E. J. Viso, James Jakes et Mike Conway. Le vainqueur des 500 miles d’Indianapolis Tony Kanaan et Graham Rahal complétaient le top dix du groupe devant Sebastian Saavedra et Ed Carpenter.

Le Japonais réalisait ainsi la pole position et allait partir devant Will Power lors de la course.

Course 1

Le départ arrêté promis s’organisait malgré un premier couac avec le calage de Charlie Kimball. Un nouveau tour de formation était organisé et James Hinchliffe calait lors du départ arrêté effectif. L’abandon était provoqué par un contact d’Ed Carpenter qui ne pouvait l’éviter. Des réparations allaient être envisagées pour le pilote.

Takuma Sato menait la course durant quelques tours seulement. Pendant la neutralisation provoquée par ce départ, le Japonais ralliait les stands sur une crevaison. Tristan Vautier n’allait pas plus loin après un contact le forçant à mettre pied à terre juste avant la mésaventure de la monoplace n°14. Will Power prenait alors la tête.

Au dixième tour, la course reprenait ses droits avec Will Power, Scott Dixon et Simon Pagenaud en tête. Les stands s’animaient déjà et les premières stratégies se dessinaient. En tête, Scott Dixon ne lâchait pas Will Power d’une semelle.

Des problèmes de freins faisaient régulièrement sortir Tony Kanaan de piste. Il passait par les stands pour réparer sa monoplace. Lorsque Helio Castroneves passait par les stands après avoir ralenti au vingt-deuxième tour, il restait immobilisé plusieurs tours, neuf au total. Oriol Servia ne connaissait pas le même sort puisqu’il entrait aux stands alors que son équipe ne l’attendait pas !

Après plusieurs tours et des changements de leader liés aux arrêts aux stands, Scott Dixon profitait du 37e tour pour dépasser Will Power. Deux tours plus tard, Dario Franchitti perdait le contrôle de sa monoplace et calait au troisième virage. Il provoquait une nouvelle neutralisation. Au restart, Scott Dixon devançait Will Power, Simon Pagenaud, Luca Filippi et Sébastien Bourdais. Simona de Silvestro et Simon Pagenaud étaient non loin des leaders devant Ryan Hunter-Reay et E. J. Viso.

Ryan Hunter-Reay rencontrait un problème de changement de boîte de vitesses avant d’abandonner au 59e tour sur des problèmes électriques. Sebastian Saavedra écopait de son côté d’un drive-through quatre tours plus tard et s’exécutait sans discuter. Dix tours plus tard, Takuma Sato tapait le mur de pneus de côté. Helio Castroneves s’immobilisait de son côté dans une zone de dégagement dans ce même virage 3 après un contact avec le Japonais. Ed Carpenter se voyait présenter le drapeau rouge à la demande de son équipe qui ne pouvait plus communiquer avec lui par radio.

Helio Castroneves était reparti. Mais un tour après la reprise, soit au 79e tour, il provoquait une nouvelle neutralisation très courte puisqu’il pouvait repartir. A neuf tours du but, la course reprenait avec Scott Dixon devant Simona Silvestro et Justin Wilson. Un problème d’équilibre poussait Takuma Sato à abandonner à cinq tours du drapeau à damier.

Une dernière neutralisation était nécessaire à deux tours de la fin de course après l’arrêt en piste de Mike Conway. Scott Dixon s’imposait devant Simona de Silvestro et Justin Wilson. Helio Castroneves perdait gros : s’il terminait la course, ses dix tours de retard l’empêchaient de prendre des points précieux à son adversaire Scott Dixon, qui décrochait ce nouveau succès.

Bilan

Grâce à une nouvelle victoire, Scott Dixon revient à quelques unités d’Helio Castroneves. Simon Pagaenaud conserve son troisième rang grâce à sa quatrième place.

Les choses pourraient évoluer lors de la deuxième course du week-end, prévue ce dimanche soir avec une nouvelle séance de qualifications, basée sur les groupes établis auparavant dans le week-end, lors des essais libres.

Pos Pilote Tours/Ecart
IndyCar Series 2013 – Houston 1 – Course
1 Scott Dixon 90 tours
2 Simona de Silvestro +0.8781s
3 Justin Wilson +2.1432s
4 Simon Pagenaud +3.5492s
5 Josef Newgarden +4.2293s
6 James Jakes +5.4614s
7 Graham Rahal +6.0983s
8 Sébastien Bourdais +6.8946s
9 E. J. Viso +8.1873s
10 Luca Filippi +9.3052s
11 Charlie Kimball +9.9622s
12 Will Power +10.6455s
13 Marco Andretti +11.1431s
14 Sebastian Saavedra + 1 tour
15 Dario Franchitti + 1 tour
16 Mike Conway + 5 tours
17 Takuma Sato + 8 tours
18 Helio Castroneves + 10 tours
19 Oriol Servia + 27 tours
20 Ryan Hunter-Reay + 33 tours
21 Tony Kanaan + 56 tours
22 Tristan Vautier + 58 tours
23 Ed Carpenter + 60 tours
24 James Hinchcliffe + 89 tours
Le week-end d'IndyCar à Houston débutait plus tard que prévu. Le tracé de Houston emprunte une section qui avait été mobilisée pour le match de NFL la semaine dernière, ce qui rendait les inspections difficiles et exigeait la pose d'une chicane temporaire lors de la première journée. Helio Castroneves était en tête du championnat en arrivant à Houston, mais deux outsiders, Scott Dixon et Simon Pagenaud, étaient prêts à travailler d'arrache-pied pour s'en approcher. Ils étaient cependant dans un mouchoir de poche et pouvaient faire le jeu du leader brésilien. A qui la première course de Houston a-t-elle souri ?…

Passage en revue

Spectacle - 7.2
Dose d'imprévus - 7.9
Exploit du vainqueur - 7.3

7.5

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox