Accueil / IndyCar / IndyCar : Scott Dixon se relance

IndyCar : Scott Dixon se relance

Scott Dixon IndyCar Series 2012

De retour aux Etats-Unis pour les 4 dernières courses de la saison 2012, l’IndyCar se rendait à Lexington, sur le Mid-Ohio Sports Car Course. Le championnat était mené par Ryan Hunter-Reay, devant deux pilotes Penske, Helio Castroneves et Will Power. Le retour de Castroneves, vainqueur à Edmonton, se fera-t-il plus pressant ?

Après une période délicate pour Will Power après les 500 miles, l’Australien a signé sa première pole depuis près de 4 mois à Lexington, prenant le meilleur sur Dario Franchitti pour un quart de seconde. Dans l’optique du championnat, le coup réalisé par Power tombe à pic, Ryan Hunter-Reay réalisant seulement le 8ème temps (éliminé dans le Top 12) tandis que Castroneves se retrouve bloqué en poules, 13ème. Le Brésilien écopera d’ailleurs de dix places de pénalité sur la grille pour son changement de moteur. Une décision similaire à celle d’Alex Tagliani, qualifié 4ème, mais qui cèdera sa place sur la deuxième ligne aux côtés de Simon Pagenaud à Scott Dixon, qui a devancé Ryan Briscoe dans le Fast 6. Sixième, ce sera d’ailleurs la position de départ de Sébastien Bourdais. La déception des qualifications vient d’Andretti Autosport, dont aucune des voitures n’a atteint le Fast 6. Pour son retour dans la discipline, le remplaçant de Charlie Kimball, un certain Giorgio Pantano, a pris la 24ème position.

A l’issue d’une course assez monotone, Scott Dixon a remporté sa deuxième victoire de la saison et son quatrième succès à Mid-Ohio sur les six dernières années. Will Power avait tout pour s’imposer assez facilement mais son dernier pit-stop verra son équipe perdre juste ce qu’il fallait en temps pour empêcher le pilote australien de s’imposer, à la grande joie de Dixon, dont l’équipe peut se vanter du ravitaillement parfait. Will Power ne sera pas parvenu à reprendre son bien et se contente de la 2ème place, suivi par un menaçant Simon Pagenaud, auteur de son 3ème podium cette saison. Un Français en cachant un autre, Sébastien Bourdais termine au pied du podium devant James Hinchcliffe, auteur d’une belle remontée grâce à une stratégie décalée et malgré une nouvelle course sans neutralisation. La course de Dario Franchitti a été plus pénible. Malgré un bon premier relais, un léger accrochage a fait chuter le champion en titre dont les espoirs de sacre s’envolent course après course. A noter que Giorgio Pantano, remplaçant de Charlie Kimball blessé aux essais, prend la 14ème place pour son premier week-end avec la Dallara DW12.

Malgré l’absence de victoire, Power reprend la tête du championnat car Ryan Hunter-Reay n’a pas vu l’arrivée après un problème moteur. La contre-performance de Castroneves, 16ème, permet également à Scott Dixon de revenir dans la lutte pour le titre, plus serrée que jamais. L’IndyCar Series lancera son sprint final le 26 août à Sonoma. Trois semaines et trois courses plus tard, le championnat couronnera son vainqueur 2012.

IndyCar Series 2012 – Classement général – Course 12/15
1. Will Power – 379 points
2. Ryan Hunter-Reay – 374
3. Hélio Castroneves – 353
4. Scott Dixon – 351
5. James Hinchcliffe – 316
6. Simon Pagenaud – 311
7. Tony Kanaan – 307
8. Dario Franchitti – 271
9. Ryan Briscoe – 267
10. Graham Rahal – 256
11. Oriol Servià – 237
12. Justin Wilson – 234
13. Takuma Sato – 233
14. J.R. Hildebrand – 233
15. Marco Andretti – 227
16. Charlie Kimball – 216
17. Rubens Barrichello – 215
18. Alex Tagliani – 214
19. Mike Conway – 203
20. E.J. Viso – 198
21. Ed Carpenter – 187
22. James Jakes – 184
23. Josef Newgarden – 174
24. Sébastien Bourdais – 149
25. Simona de Silvestro – 146
26. Katherine Legge – 103
27. Ana Beatriz – 28
28. Townsend Bell – 26
29. Giorgio Pantano – 16
30. Michel Jourdain – 16
31. Sebastián Saavedra – 14
32. Bryan Clauson – 13
33. Wade Cunningham – 13
34. Jean Alesi – 13

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox