Accueil / IndyCar / IndyCar Series – Première victoire du diabétique Kimball

IndyCar Series – Première victoire du diabétique Kimball

Charlie Kimball 2013 IndyCar Series Mid-Ohio

Le Mid-Ohio Sports Car Course de Lexington accueillait la quatorzième course de la saison 2013 d’IndyCar Series. Fort de trois victoires sur les trois dernières courses, Scott Dixon était revenu dans la course au titre et espérait combler l’écart de trente points le séparant d’Hélio Castroneves, toujours leader du championnat. Une victoire mènerait d’ailleurs le Néo-Zélandais à une série inédite en IndyCar, quatre victoires consécutives.

Essais

Après plusieurs séances d’essais organisées dans la semaine et dominés par Ryan Hunter-Reay, les choses sérieuses débutaient le vendredi par deux séances d’essais.

Scott Dixon continuait sur sa lancée en dominant la première session d’essais libres. Le pilote du Chip Ganassi réalisait le meilleur tour du matin en 1m05.7096s, moins de trois centièmes devant Dario Franchitti, son équipier. Le reste du plateau de vingt-quatre voitures ne parvenait pas à passer la barre de la minute six. Ryan Hunter-Reay se glissait en troisième position devant Simon Pagenaud et James Hinchcliffe. Justin Wilson prenait le sixième rang devant Marco Andretti, Tristan Vautier, Helio Castroneves et Will Power. Le troisième français, Sébastien Bourdais, se classait quatozième à neuf dixièmes. Les deux nouveaux débutants, Luca Filippi et James Davison, se classaient respectivement dix-neuvième et vingt-et-unième.

L’après-midi, Will Power signait la meilleure performance du jour en 1m05.4332s. L’Australien, devançait d’un centième Scott Dixon tandis que Ryan Hunter-Reay se classait à nouveau en troisième position devant Dario Franchitti et Luca Filippi. Charlie Kimball prenait la sixième place devant Marco Andretti, James Hinchcliffe et le premier français, Simon Pagenaud. Simona de Silvestro complétait le top 10 tandis que Sébastien Bourdais était treizième, deux rangs devant Tristan Vautier, au terme d’une séance où les dix-huit premiers des vingt-quatre pilotes se tenaient en moins d’une seconde.

Une dernière séance d’essais avait lieu le samedi et sur une piste séchante, Josef Newgarden établissait le meilleur temps en 1m06.6536s. Marco Andretti prenait la deuxième place à sept centièmes tandis qu’E.J. Viso se classait troisième devant James Hinchcliffe et Justin Wilson. Ryan Hunter-Reay terminait au sixième rang suivi de Scott Dixon, Hélio Castroneves, Tony Kanaan et Simona de Silvestro. Les Français étaient en retrait, Tristan Vautier se classant treizième devant Simon Pagenaud tandis que Sébastien Bourdais était dix-huitième.

Qualifications

Ryan Hunter-Reay se montrait le plus rapide lors du Fast 6 avec un tour en 1m05.3519s et décrochait sa troisième pole position de l’année à défaut de battre le record du tour partagé depuis 2000 par Dario Franchitti et Gil de Ferran.

Le champion d’IndyCar en titre signait ainsi sa première pole à Lexington et devançait Will Power et Scott Dixon. Marco Andretti s’offrait une troisième place sur la ligne devant Charlie Kimball, qui s’était crashé lors des essais du matin, et Dario Franchitti.

Les six pilotes s’étaient qualifiés pour le Fast 6 en étant les plus rapides du Round 2, éliminant de peu Justin Wilson et Simon Pagenaud, se contentant de la quatrième ligne. Simona de Silvestro et James Jakes suivaient devant Tristan Vautier et E.J. Viso.

Plusieurs grands noms s’étaient faits surprendre dès la première phase. James Hinchcliffe échouait de peu et devait faire avec une treizième place sur la grille, devant Helio Castroneves, le leader du championnat. Dans le Groupe 2, Sébastien Bourdais connaissait un destin similaire et s’élançait entre les deux hommes précédemment cités. Même sort pour Takuma Sato, seizième sur la grille.

Le débutant James Davison allait partir dix-septième de sa première course tandis que Luca Filippi héritait du vingt-quatrième et dernier rang, après avoir vu ses meilleurs temps supprimés pour avoir causé un drapeau rouge dans son groupe. Sans cela, l’Italien pouvait prétendre à une place dans le Round 2. Oriol Servia prenait la dix-huitième place pour son retour devant Josef Newgarden, Tony Kanaan, Sebastian Saavedra, Graham Rahal, Ed Carpenter et Luca Filippi.

Course

Avant la course, Tristan Vautier écopait d’une pénalité de dix places sur la grille pour un changement de moteur avant le kilométrage autorisé. Le champion d’Indy Lights s’élançait finalement du vingt-et-unième rang.

Le départ se passait sans encombre et Ryan Hunter-Reay conservait la tête devant Will Power, Scott Dixon, Marco Andretti et Charlie Kimball. Simona de Silvestro, James Hinchcliffe, Oriol Servia, Takuma Sato et Luca Filippi étaient parmi les pilotes qui gagnaient des places dans les premiers tours.

Charlie Kimball dépassait Marco Andretti pour la quatrième position lors du troisième tour. L’Américain était imité par Dario Franchitti au passage suivant. Justin Wilson et Simona de Silvestro ne tardaient pas à faire de même. Dans le peloton, certains pilotes entamaient des remontées, à l’image d’Hélio Castroneves, Tristan Vautier et Luca Filippi.

James Hinchcliffe était le premier à ravitailler au dixième tour. Oriol Servia se faisait une petite frayeur la boucle suivante mais continuait malgré la perte de trois positions. Marco Andretti, toujours victime de son rythme extrêmement lent, passait aux stands au quinzième tour.

Parmi les hommes de tête, où personne ne se détachait vraiment, Charlie Kimball s’arrêtait au vingtième tour alors qu’il commençait à mettre Scott Dixon sous pression. Justin Wilson y passait sept tours plus tard et se faisait dépasser par Simon Pagenaud à la sortie des stands. Deux tours plus tard, Dario Franchitti réalisait son pit-stop, une boucle avant Ryan Hunter-Reay, Will Power et Scott Dixon, pile au tiers de la course.

Les trois premiers conservaient leurs positions mais se plaçaient derrière Charlie Kimball, James Hinchcliffe et Simon Pagenaud, tous trois s’étant arrêtés plus tôt et tentant des stratégies moins conventionnelles.

Au trente-sixième tour, James Hinchcliffe effectuait son deuxième arrêt, ce que faisait Charlie Kimball quatre tours plus tard. Simon Pagenaud héritait des commandes de la course devant Charlie Kimball qui réalisait la bonne opération puisqu’il ressortait devant le groupe composé de Ryan Hunter-Reay, Will Power, Dario Franchitti et Simona de Silvestro. Ces deux derniers passaient aux stands au quarante-quatrième tour pour réagir.

Simon Pagenaud s’arrêtait au quarante-septième tour, rendant le leadership à Charlie Kimball derrière lequel le Français ressortait. Une boucle plus tard, Scott Dixon passait aux stands et revenait en piste entre Dario Franchitti et Simona de Silvestro.

Dans une course qui allait se jouer sur la stratégie, Charlie Kimball était toujours leader à trente tours du but, quatre secondes devant Simon Pagenaud et vingt devant Ryan Hunter-Reay et Will Power. James Hinchcliffe occupait la cinquième place devant Marco Andretti, Hélio Castroneves, Justin Wilson, Dario Franchitti et Scott Dixon.

Ryan Hunter-Reay et Will Power effectuaient d’ailleurs leur deuxième et dernier pit-stop au soixantième tour. Ryan Hunter-Reay rencontrait un problème de ravitailleur ce qui permettait à Will Power de prendre l’avantage sur l’Américain pour la première fois de la course. James Hinchcliffe passait une troisième fois aux stands trois boucles plus tard, imité par Charlie Kimball et Marco Andretti deux tours après.

Nouveau leader à la faveur des arrêts, Simon Pagenaud tentait de creuser l’écart avec Charlie Kimball avant son ultime ravitaillement et était aidé par E.J. Viso qui ne facilitait pas la tâche à Kimball. Dans le même temps, Tony Kanaan abandonnait sur problème mécanique. Simon Pagenaud s’arrêtait à dix-huit tours du but et revenait en piste juste devant E.J. Viso qui évitait le Français de justesse. Légèrement déstabilisé, Pagenaud cédait face à Viso puis à Kimball.

Tous les pilotes ayant effectué le dernier passage aux stands, Charlie Kimball menait la danse devant Simon Pagenaud. A trente secondes des leaders, Dario Franchitti occupait la troisième place devant Will Power et Ryan Hunter-Reay. En sixième position, Hélio Castroneves était le leader d’un groupe composé de Marco Andretti, Scott Dixon, Justin Wilson et James Hinchcliffe dont les membres se dépassaient à plusieurs reprises.

Les positions ne bougeaient plus beaucoup jusqu’à l’arrivée. Charlie Kimball, connu pour son diabète, s’imposait pour la première fois de sa carrière en IndyCar Series devant Simon Pagenaud et Dario Franchitti. Avec ce succès, l’équipe Chip Ganassi Racing poursuit sa série de victoires en cours, désormais à quatre. Will Power et Ryan Hunter-Reay complétaient le top cinq.

Avec sa sixième position, Helio Castroneves réalisait la bonne opération puisqu’il devançait son poursuivant direct au championnat, Scott Dixon. Justin Wilson terminait en huitième position devant Marco Andretti et James Hinchcliffe.

Auteur d’une course discrète, Sébastien Bourdais était douzième tandis que Tristan Vautier franchissait la ligne d’arrivée au vingt-et-unième rang. Les deux débutants James Davison et Luca Filippi se classaient respectivement quinzième et seizième.

Bilan

En devançant Scott Dixon, Hélio Castroneves augmente de deux points son avance au championnat, désormais fixée à trente-et-une unités. Si les poursuivants restent les mêmes dans un ordre identique, avec Ryan Hunter-Reay, Marco Andretti et Simon Pagenaud, les écarts se décantent.

La prochaine course du championnat 2013 d’IndyCar Series se disputera le 25 août prochain à Sonoma, qui sera le dernier circuit traditionnel de la saison avant d’emprunter les rues de Baltimore et de Houston ainsi que l’ovale de Fontana.

Pos Pilote Tours/Ecart
IndyCar Series 2013 – Mid-Ohio – Course
1 Charlie Kimball 90 tours
2 Simon Pagenaud +5.5334s
3 Dario Franchitti +28.8735s
4 Will Power +42.5032s
5 Ryan Hunter-Reay +46.3449s
6 Helio Castroneves +48.3249s
7 Scott Dixon +48.5496s
8 Justin Wilson +49.0431s
9 Marco Andretti +49.5609s
10 James Hinchcliffe +49.9283s
11 Simona de Silvestro +50.4925s
12 Sébastien Bourdais +54.1360s
13 James Jakes +54.6693s
14 Oriol Servia +1m04.639s
15 James Davison +1m05.407s
16 Luca Filippi +1m09.009s
17 E. J. Viso + 1 tour
18 Graham Rahal + 1 tour
19 Sebastian Saavedra + 1 tour
20 Ed Carpenter + 1 tour
21 Tristan Vautier + 1 tour
22 Takuma Sato + 1 tour
23 Josef Newgarden + 2 tours
24 Tony Kanaan + 26 tours

 

IndyCar Series 2013 – Classement pilotes – Course 14/19
Pilote Points
1 Hélio Castroneves 453
2 Scott Dixon 422
3 Ryan Hunter-Reay 388
4 Marco Andretti 377
5 Simon Pagenaud 350
6 Dario Franchitti 342
7 James Hinchcliffe 325
8 Charlie Kimball 324
9 Justin Wilson 320
10 Tony Kanaan 313
11 Will Power 305
12 E. J. Viso 271
13 Takuma Sato 265
14 Ed Carpenter 250
15 Josef Newgarden 245
16 Sébastien Bourdais 241
17 Graham Rahal 233
18 James Jakes 232
19 Simona de Silvestro 226
20 Tristan Vautier 192
21 Oriol Servia 167
22 Alex Tagliani 163
23 Sebastian Saavedra 163
24 Mike Conway 149
25 Ryan Briscoe 87
26 J. R. Hildebrand 79
27 Ana Beatriz 72
28 Carlos Muñoz 67
29 A. J. Allmendinger 65
30 Pippa Mann 29
31 James Davison 15
32 Luca Filippi 14
33 Conor Daly 11
34 Townsend Bell 10
35 Katherine Legge 8
36 Buddy Lazier 8
NC Michel Jourdain 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox