Accueil / IndyCar / IndyCar Series – Scott Dixon réalise le doublé à Toronto

IndyCar Series – Scott Dixon réalise le doublé à Toronto

Scott Dixon 2013 IndyCar Series Toronto

Après la victoire de Scott Dixon hier dans le premier round organisé à Toronto, les pilotes de l’IndyCar Series se retrouvaient dans la même rue pour la revanche. Scott Dixon allait-il réaliser un doublé canadien lui permettant de porter sa série à trois victoires consécutives ?

Qualifications

La deuxième séance de qualifications à Toronto avait lieu la samedi, avant même la course 1. Le format était différent de la veille puisque les pilotes étaient répartis en deux groupes. Un scénario similaire au schéma traditionnel, sauf que les pilotes allaient s’arrêter après cela ! Point de Round 2 ou de Fast Six, tout se jouait en une séance pour les différents pilotes.

La premier groupe était ainsi dominé par Dario Franchitti, déjà en pole pour la course 1. L’Ecossais s’assurait au minimum la première ligne avec un meilleur tour en 59.1905s. C’était toutefois sans compter sur son équipier Scott Dixon qui franchissait la barre des cinquante-neuf secondes dans le deuxième groupe ! Le tour en 58.9686s assurait la pole position au Néo-Zélandais, sa première de l’année, lui qui allait remporter la première course à Toronto plus tard dans la journée.

Les deux pilotes de Chip Ganassi se partageaient ainsi la première ligne, une première depuis Homestead en octobre 2010. Le reste de la grille était formé de la façon suivante, les poursuivants de Scott Dixon occupaient les places impaires, ceux de Dario Franchitti les places paires.

On retrouvera ainsi sur la deuxième ligne les leaders du championnat, Hélio Castroneves et Ryan Hunter-Reay, devant Will Power, Tony Kanaan, Sébastien Bourdais, Ryan Briscoe, Alex Tagliani et Simona De Silvestro. Marco Andretti décevait, relativement parlant, avec une modeste dix-huitième place sur la grille, juste derrière Tristan Vautier. L’autre français, Simon Pagenaud, prenait le treizième rang.

Warm-up

La dernière séance d’essais du week-end permettait à Carlos Muñoz d’entrer en scène. Le Colombien, leader en Indy Lights, remplaçait au pied levé Ryan Briscoe dont le poignet était cassé par un retour de volant dans l’incident provoqué par Justin Wilson dans la course de la veille. Quatrième de la course en Indy Lights, Muñoz se classait vingt-troisième et avant-dernier des essais.

Les équipes Penske et Chip Ganassi continuaient de dominer. Hélio Castroneves réalisait le meilleur tour en 59.4075s lui assurant le meilleur temps. Scott Dixon échouait à moins de huit millièmes mais parvenait à devancer Dario Franchitti et Will Power. James Hinchcliffe prenait la cinquième position.

Sébastien Bourdais se classait sixième devant Justin Wilson, Takuma Sato et E.J. Viso, tous dans la même demi-seconde que Castroneves. Ryan Hunter-Reay complétait le top dix. Les autres français se classait en quinzième position pour Tristan Vautier et en dix-septième pour Simon Pagenaud.

Course

Deux tentatives de départ arrêtés étaient au programme de cette course après l’échec de la veille. James Hinchcliffe rencontrait un problème avec sa pédale d’accélateur avant même la première mise en grille et allait s’élancer des stands.

La première tentative était la bonne et le premier départ de l’histoire de la discipline voyait Scott Dixon conserver la tête devant Hélio Castroneves, Will Power, Ryan Hunter-Reay et Sébastien Bourdais. Dario Franchitti rencontrait un problème avec son aileron avant après un contact avec Will Power au Turn 1 et passait dans les stands dès la fin du premier tour. Ed Carpenter calait pour sa part. E.J. Viso, Simon Pagenaud et Mike Conway animaient le peloton dans les premiers tours.

Le premier relais voyait Scott Dixon s’échapper en tête devant Helio Castroneves, creusant lui-même l’écart avec Will Power. En cinquième position, Sébastien Bourdais faisait face à un problème de push-to-pass mais parvenait à conserver l’écart entre lui et Tony Kanaan, sixième. Ce dernier se faisait déborder par E.J. Viso au quatorzième tour avant de s’arrêter trois boucles plus tard, ouvrant le bal des ravitaillements.

Simon Pagenaud rencontrait un problème aux stands mais parvenait à limiter les dégâts, offrant une belle lutte entre Alex Tagliani, Graham Rahal, Mike Conway et lui-même. Scott Dixon était le premier des hommes de tête à s’arrêter, au vingt-quatrième tour. Helio Castroneves y passait deux passages plus loin, laissant Will Power en tête. Sébastien Bourdais s’arrêtait au même instant. Avec l’arrêt de Ryan Hunter-Reay au vingt-septième tour, seul Will Power devait encore s’arrêter comme E.J. Viso et Justin Wilson. L’Australien remplissait son devoir au vingt-huitième tour et ressortait pour lutter avec Ryan Hunter-Reay.

Scott Dixon récupérait alors la tête de la course. Les derniers pit-stops des outsiders, tentant probablement une stratégie à deux arrêts contre trois, permettaient à Helio Castroneves de récupérer la deuxième place devant Will Power, Ryan Hunter-Reay et Sébastien Bourdais. Le top dix était alors complété par E.J. Viso, Takuma Sato, Alex Tagliani, Tristan Vautier et Justin Wilson.

Avec les stratégies décalées, Tony Kanaan s’arrêtait une deuxième fois dès le trente-quatrième tour avant de taper le mur dans son tour de sortie, dès le Turn 2. Le Brésilien abandonnait mais son incident n’entrainait pas de neutralisation. La course était peu animée dans sa première partie et le trafic n’y changeait rien. A mi-course, Mike Conway dépassait Graham Rahal pour le gain de la dix-septième place. Quelques tours plus tard, Charlie Kimball ravissait la douzième place à Josef Newgarden tout comme Dario Franchitti revenait dans le top dix en dépassant Marco Andretti.

En tentant de dépasser Sebastian Saavedra, Tristan Vautier perdait un morceau d’aileron qui restait en bord de piste. Helio Castroneves effectuait son deuxième passage aux stands le tour suivant, soit au cinquante-sixième, une boucle avant Scott Dixon, alors confortable leader. Scott Dixon ressortait même en tête devant Will Power, Ryan Hunter-Reay et Sébastien Bourdais qui s’arrêtaient tous trois au cinquante-huitième tour.

La première neutralisation se produisait au soixante-quatrième tour avec le crash de James Jakes au Turn 5 après avoir été déstabilisé par le vibreur. Scott Dixon perdait alors l’avantage de ses quinze secondes d’avance sur Helio Castroneves. Will Power, Ryan Hunter-Reay et Sébastien Bourdais revenaient alors dans le coup tout comme Dario Franchitti, revenu au sixième rang devant E.J. Viso, Takuma Sato, Justin Wilson et Charlie Kimball.

La course reprenait ses droits à quatorze tours de l’arrivée. Scott Dixon conservait sa première place, bien aidé par les retardataires entre Helio Castroneves et lui-même. Ryan Hunter-Reay et Sébastien Bourdais surprenaient Will Power, désormais cinquième devant Dario Franchitti, E.J. Viso, Justin Wilson, Charlie Kimball et Takuma Sato. Will Power récupérait la quatrième place au soixante-treizième tour.

Grâce au peloton resserré par la neutralisation, la fin de course s’animait. Will Power et Sébastien Bourdais dépassaient Ryan Hunter-Reay à onze tours de la fin tandis que le peloton se disputait le moindre point en jeu.

Une deuxième neutralisation avait lieu à cinq tours de la fin avec le crash d’Ed Carpenter au Turn 5.  Scott Dixon perdait à nouveau l’écart monstre qu’il avait créé en quelques tours. La victoire allait donc se jouer dans un ultime sprint final de deux tours.

Scott Dixon utilisait le push-to-pass pour conserver sa première place au restart. Helio Castroneves restait deuxième devant Sébastien Bourdais et Dario Franchitti. Derrière, Ryan Hunter-Reay heurtait le mur après un contact avec Will Power et Takuma Sato s’empilait derrière lui. Will Power tapait le mur quelques virages plus loin. La fin de course se disputait sous neutralisation et les positions restaient figées.

Sans être inquiété de la course, Scott Dixon s’imposait donc à l’arrivée devant Helio Castroneves et Sébastien Bourdais qui bouclait son beau week-end canadien avec un nouveau podium, sans avoir pu profiter de son push-to-pass. Dario Franchitti et E.J. Viso complètent le top cinq suivis de Charlie Kimball, Mike Conway, Justin Wilson, Marco Andretti et Alex Tagliani. Simon Pagenaud prend finalement le douzième rang, Tristan Vautier le seizième.

Bilan

En remportant les deux courses de Toronto, Scott Dixon ne repart pas seulement avec un gros chèque mais aussi avec un troisième succès consécutif qui le replace pleinement dans la course au titre. Le Néo-Zélandais est désormais deuxième du championnat à trente points d’Helio Castroneves, toujours leader.

Ryan Hunter-Reay réalise la mauvaise opération du week-end, désormais relégué à soixante-neuf unités du Brésilien. Marco Andretti est quatrième, un point derrière RHR, le champion en titre. Quant à Simon Pagenaud, si le Français ne réalisait pas un week-end exceptionnel, sa régularité lui permet de prendre la cinquième place à ses concurrents directs : Tony Kanaan, Dario Franchitti et James Hinchcliffe.

Le prochain rendez-vous de l’IndyCar Series aura lieu le week-end du 4 août au Mid-Ohio Sports Car Course de Lexington. Il s’agira de la quatorzième course d’une saison 2013 qui en comptera dix-neuf.

Pos Pilote Tours/Ecart
IndyCar Series 2013 – Toronto 2 – Course
1 Scott Dixon 85 tours
2 Helio Castroneves +0.8772s
3 Sébastien Bourdais +1.7213s
4 Dario Franchitti +2.7630s
5 E. J. Viso +3.5804s
6 Charlie Kimball +4.4245s
7 Mike Conway +5.0432s
8 Justin Wilson +5.4582s
9 Marco Andretti +5.8601s
10 Alex Tagliani +7.1766s
11 Josef Newgarden +7.8430s
12 Simon Pagenaud +14.4211s
13 Sebastian Saavedra + 1 tour
14 Graham Rahal + 1 tour
15 Simona de Silvestro + 1 tour
16 Tristan Vautier + 1 tour
17 Carlos Muñoz + 1 tour
18 Will Power + 2 tours
19 Ryan Hunter-Reay + 2 tours
20 Takuma Sato + 2 tours
21 James Hinchcliffe + 4 tours
22 Ed Carpenter + 8 tours
23 James Jakes + 23 tours
24 Tony Kanaan + 50 tours

 

IndyCar Series 2013 – Classement pilotes – Course 13/19
Pilote Points
1 Hélio Castroneves 425
2 Scott Dixon 395
3 Ryan Hunter-Reay 356
4 Marco Andretti 355
5 Simon Pagenaud 309
6 Tony Kanaan 307
7 Dario Franchitti 306
8 James Hinchcliffe 305
9 Justin Wilson 296
10 Will Power 273
11 Charlie Kimball 272
12 E. J. Viso 258
13 Takuma Sato 257
14 Ed Carpenter 240
15 Josef Newgarden 238
16 Sébastien Bourdais 223
17 Graham Rahal 220
18 James Jakes 215
19 Simona de Silvestro 206
20 Tristan Vautier 183
21 Alex Tagliani 163
22 Sebastian Saavedra 154
23 Oriol Servia 151
24 Mike Conway 149
25 Ryan Briscoe 87
26 J. R. Hildebrand 79
27 Ana Beatriz 72
28 Carlos Muñoz 67
29 A. J. Allmendinger 65
30 Pippa Mann 30
31 Conor Daly 11
32 Townsend Bell 10
33 Katherine Legge 8
34 Buddy Lazier 8
NC Michel Jourdain 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox