Accueil / IndyCar / IndyCar – Simon Pagenaud s’offre le GP d’Indianapolis
Indianapolis Motor Speedway
© Walter Kuhn / IndyCar

IndyCar – Simon Pagenaud s’offre le GP d’Indianapolis

Le circuit routier d’Indianapolis accueillait ce week-end le championnat d’IndyCar Series, qui proposait un programme décalé d’une journée pour s’achever samedi. Les disciplines inférieures de la Mazda Road to Indy adoptaient un comportement similaire, avec dans leur cas deux courses chacune. Will Power arrivait en tête du championnat alors que Ryan Hunter-Reay était le dernier vainqueur en date après Barber.

Essais

Sébastien Bourdais confirmait sa pointe de vitesses en décrochant nettement le meilleur temps de la première séance d’essais, qui ouvrait le bal des monoplaces avant les antichambres de l’IndyCar Series. Le Français a bouclé un tour en 1m10.5150s avec 21 tours couverts, soit trois dixièmes d’avance sur Ryan Hunter-Reay.

Régulièrement aux avant-postes, Simon Pagenaud décrochait le troisième temps devant Josef Newgarden, Scott Dixon et le débutant Mikhail Aleshin. Le Russe devançait James Hinchcliffe, Ryan Briscoe, Carlos Muñoz et Jack Hawksworth.

Une deuxième séance d’essais était programmée quatre heures plus tard lors de la journée du jeudi. Elle souriait à Scott Dixon, auteur du meilleur temps en 1m10.4654s. L’amélioration du champion en titre était faible, mais elle suffisait à tirer vers le haut Simon Pagenaud. Will Power prenait le troisième temps devant Mikhail Aleshin, James Hinchcliffe et Graham Rahal.

Ryan Hunter-Reay chutait au septième rang devant Justin Wilson, Marco Andretti et Tony Kanaan.

Le vendredi, une pluie fine venait perturber les essais même si les pilotes pouvaient tourner, à un rythme un peu moins soutenu que lors de la première journée. Dans ces conditions délicates, l’adresse de Simon Pagenaud servait au Français qui prenait le meilleur temps en 1m23.1597s. Malgré ces temps plus modestes, les écarts étaient très serrés : Jack Hawksworth concédait un centième de retard au Français.

Derrière, James Hinchcliffe et Will Power étaient relégués à un dixième. Le top dix était séparé de moins de quatre dixièmes de secondes. Carlos Muñoz, Sébastien Bourdais, Scott Dixon, Sebastian Saavedra, Helio Castroneves et Josef Newgarden complétaient ce groupe resserré.

Qualifications

Disputée dans des conditions mixtes, la séance de qualifications débutait sous le soleil avant de s’achever sur une piste humide. Les deux premiers rounds déterminaient l’ordre des pilotes sur la grille du septième au vingt-cinquième homme et offraient aux plus rapides la possibilité de continuer leur chemin.

Simon Pagenaud menait la danse dans le groupe 1 en 1m09.6716s, juste devant Will Power et James Hinchcliffe. Juan Pablo Montoya imitait le Français, sans améliorer sa performance, en menant le groupe B devant Sébastien Bourdais, Scott Dixon, Tony Kanaan et Jack Hawksworth.

Lors de la deuxième phase de qualifications, Jack Hawksworth n’avait pas froid aux yeux. Malgré le changement de conditions, qui forçait les pilotes à lever le pied, le débutant se révélait le plus rapide en 1m23.8817s devant Will Power, Scott Dixon, Ryan Hunter-Reay Sebastian Saavedra et Simon Pagenaud. Ces pilotes se retrouvaient dans le Fast Six, forçant Sébastien Bourdais et Juan Pablo Montoya, juste derrière eux, à rentrer bredouille.

Les surprises continuaient de se manifester à Indianapolis, puisque Sebastian Saavedra se réjouissait malgré lui d’être le poleman en 1m23.8822s. Il devançait Jack Hawksworth et Ryan Hunter-Reay, parti à la faute en tapant le mur après s’être hissé en pole provisoire et avoir perdu ses deux meilleurs temps. Simon Pagenaud n’en profitait pas puisqu’il restait quatrième derrière l’Américain, mais le Français parvenait à devancer Will Power et Scott Dixon.

Course

Pour cette première course de l’histoire sur le circuit routier d’Indianapolis, le beau temps et les spectateurs étaient présents en masse dans l’Indiana, et ils n’étaient pas déçus par le spectacle, les retournements de situation ainsi que l’action en piste.

Dès le départ, le poleman Sebastian Saavedra se manquait totalement pour ce premier départ arrêté de la saison. Le plateau parvenait presque à l’éviter, sauf Carlos Munoz et Mikhail Aleshin dont l’impact avec la Dallara du KV Racing entraînait une pluie de débris dans la ligne droite des stands. Aucun blessé n’était toutefois recensé hormis le Maire d’Indianapolis, qui agitait le drapeau vert et a été légérement touché au bras par un débris.

La neutralisation durait assez longtemps afin de nettoyer la piste, mais cela n’était que le premier incident d’une course qui n’allait pas être avare en pièces cassées. Un contact entre Will Power et Scott Dixon menait à l’abandon du dernier cité, tandis que Martin Plowman s’est envolé au dessus de Franck Montagny. Se trompant de tracé, Martin Plowman réalisait son erreur, mais la vitesse l’envoyait dans les airs lorsqu’il franchissait le vibreur, se terminant par le passage de sa Dallara très près du casque du Français, qui avait écopé d’une pénalité pour un départ volé, et devait rendre sa voiture à Kurt Busch pour les essais de l’Indy 500 ce dimanche ! Un incident entre Juan Pablo Montoya et Graham Rahal lors d’un restart était également à signaler, l’ancien pilote de F1 écopant d’un drive-through pour cela.

Lors des premiers tours, le pilote se mettant le plus en valeur était ainsi Jack Hawksworth. Le rookie avait pris l’avantage sur Ryan Hunter-Reay lors du tout premier restart et semblait intouchable. Hélas pour lui, la neutralisation provoquée pour dégager la voiture de Scott Dixon redistribuait les cartes puisque les leaders ravitaillaient et Simon Pagenaud ressortait devant le débutant, désormais piégé entre ses adversaires sur différentes stratégies.

La fin de course en était ainsi bouleversée. À quelques tours du but, Oriol Servia devançait Simon Pagenaud et Ryan Hunter-Reay sans que l’on ne sache si l’un des trois allait pouvoir rallier l’arrivée sans passer par les stands.

Le premier à céder était Oriol Servia, qui abandonnait la première place à trois tours du but pour un splash-and-dash salutaire, mais synonyme de la fin de ses espoirs. De son côté, Ryan Hunter-Reay devait lutter face au retour de Helio Castroneves, qui n’avait pas à sauver de carburant pour rallier l’arrivée. Le Brésilien ne parvenait toutefois pas à dépasser l’Américain, et devait finalement se contenter du troisième rang.

Le pari s’avérait donc payant pour Simon Pagenaud qui franchissait la ligne d’arrivée avec près de neuf dixièmes d’avance sur Ryan Hunter-Reay grâce à une très belle gestion durant 28 tours de son carburant, presque inexistant après le drapeau à damier.

Sébastien Bourdais terminait au quatrième rang, précédant Charlie Kimball, parti du fond de la grille. Ryan Briscoe réalisait également une belle remontée de la quatorzième à la sixième position, malgré un drive-through durant la course. Jack Hawksworth accrochait finalement la septième place devant Will Power, Takuma Sato et Tony Kanaan.

A noter que James Hinchcliffe a été heurté par des débris, le Canadien souffrant d’une commotion qui risquait de compromettre la suite des événements à Indianapolis.

Bilan

Quatrième vainqueur différent en autant de courses cette saison, Simon Pagenaud réalise une belle opération pour revenir sur le leader du championnat Will Power. Ryan Hunter-Reay en fait également de même puisqu’il ne pointe plus qu’à une seule unité de l’Australien, le Français étant relégué à six points du pilote Penske. Helio Castroneves et Scott Dixon complètent le quinté de tête avant les 500 miles d’Indianapolis où de très nombreux points seront à prendre, entre les qualifications, le Fast Nine des qualifications, mais aussi les points doublés, l’épreuve faisant partie de la Triple Crown. Si l’édition 2014 de l’Indianapolis 500 se déroulera le 25 mai, les essais débutent dès ce dimanche, avec les qualifications le week-end prochain. De quoi décanter un championnat   où tout reste à faire.

IndyCar Series – Grand Prix d’Indianapolis – Classement course
Pos Pilote Equipe Tours/Ecart
1 Simon Pagenaud Schmidt Peterson Motorsports 82
2 Ryan Hunter-Reay Andretti Autosport +0.8906s
3 Hélio Castroneves Team Penske +1.8244s
4 Sébastien Bourdais Team Penske +2.5406s
5 Charlie Kimball Chip Ganassi Racing +5.3007s
6 Ryan Briscoe Chip Ganassi Racing +9.1914s
7 Jack Hawksworth Bryan Herta Autosport +14.6161s
8 Will Power Team Penske +18.5958s
9 Takuma Sato A. J. Foyt Racing +20.9721s
10 Tony Kanaan Chip Ganassi Racing +21.4539s
11 Justin Wilson A. J. Foyt Racing +26.4750s
12 Oriol Servia Rahal Letterman Lanigan +29.6561s
13 Carlos Huertas Dale Coyne Racing +33.0827s
14 Marco Andretti Andretti Autosport +64.2370s
15 Scott Dixon Chip Ganassi Racing +68.6263s
16 Juan Pablo Montoya Team Penske + 1 tour
17 Josef Newgarden Sarah Fisher Hartman Racing + 3 tours
18 Martin Plowman A. J. Foyt Racing + 3 tours
19 Mike Conway Ed Carpenter Racing + 24 tours
20 James Hinchcliffe Andretti Autosport + 26 tours
21 Graham Rahal Rahal Letterman Lanigan + 32 tours
22 Franck Montagny Andretti Autosport + 35 tours
23 Sebastian Saavedra KV Racing Technology + 82 tours
24 Carlos Muñoz Andretti Autosport + 82 tours
25 Mikhail Aleshin Schmidt Peterson Motorsports + 82 tours

 

IndyCar Series – Classement général – Meeting 4/18
Pos Pilote Equipe Points
1 Will Power Team Penske 149
2 Ryan Hunter-Reay Andretti Autosport 148
3 Simon Pagenaud Schmidt Peterson Motorsports 143
4 Hélio Castroneves Team Penske 102
5 Scott Dixon Chip Ganassi Racing 102
6 Mike Conway Ed Carpenter Racing 93
7 Marco Andretti Andretti Autosport 89
8 Justin Wilson Dale Coyne Racing 87
9 Tony Kanaan Chip Ganassi Racing 82
10 Sébastien Bourdais KV Racing Technology 81
11 Ryan Briscoe Chip Ganassi Racing 80
12 Takuma Sato A. J. Foyt 75
13 Josef Newgarden Sarah Fisher Hartman Racing 71
14 Jack Hawksworth Bryan Herta Autosport 71
15 Juan Pablo Montoya Team Penske 70
16 Charlie Kimball Chip Ganassi Racing 67
17 Sebastian Saavedra KV Racing Technology 63
18 Carlos Huertas Dale Coyne Racing 63
19 Carlos Muñoz Andretti Autosport 61
20 Mikhail Aleshin Schmidt Peterson Motorsports 59
21 James Hinchcliffe Andretti Autosport 56
22 Graham Rahal Rahal Letterman Lannigan Racing 55
23 Oriol Servià Rahal Letterman Lannigan Racing 55
24 Martin Plowman A. J. Foyt 12
25 Franck Montagny Andretti Autosport 8

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox