Accueil / IndyCar / IndyCar – Takuma Sato ouvre son compteur au GP de Long Beach

IndyCar – Takuma Sato ouvre son compteur au GP de Long Beach

Takuma Sato Long Beach Indycar Series 2013

Pour la troisième manche de la saison, l’IndyCar s’est rendu à Long Beach, Hélio Castroneves menant le championnat à l’entame de ce week-end. Conservera-t-il le leadership ?

Essais

Si James Hinchcliffe s’est hissé en tête de la première séance d’essais du vendredi pour Andretti Autosport, son temps ne résistera pas à la deuxième séance, qui l’a vu chuter au 9e meilleur temps global. Au global des deux premières séances, donc, c’est le coéquipier du Canadien, le champion en titre Ryan Hunter-Reay, qui a été le plus rapide en 1m09.4224s.

Il devançait Mike Conway, son rival l’an passé Will Power, le débutant Tristan Vautier et le leader actuel du championnat Helio Castroneves. Deux séances à prendre avec des pincettes, beaucoup de drapeaux rouges ayant perturbé la seconde.

La troisième séance a vu de meilleurs temps signés et a vu sept équipes différentes partager les 10 premiers rangs. Dans ce dernier entraînement, c’est le Français Simon Pagenaud qui a tiré la meilleure gachette en 1m08.0960s, 7 millièmes devant Will Power. Mike Conway, Ryan Hunter-Reay et Graham Rahal complétaient le top 5 devant Dario Franchitti. A.J. Allmendinger, 8e temps, était quatrième à trente secondes de la fin de séance – ce qui donne un aperçu des faibles écarts entre les pilotes !

Qualifications

La revanche de Dario Franchitti ? Dernier classé au championnat à l’aube de la manche de Long Beach, le pilote Ganassi ne s’est pas laissé miner et a signé un chrono de 1m07.2379s, comme prévu très proche du deuxième homme, Ryan Hunter-Reay, qui échoue à 55 millièmes de l’Ecossais. La deuxième ligne sera partagée par Will Power et Takuma Sato.

Les deux autres invités au Fast Six n’étaient autres que Mike Conway et Hélio Castroneves, qui se répartiront la troisième ligne dans cet ordre. Scott Dixon aurait pu être invité à la fête, mais dans le deuxième groupe des qualifications, il a vu ses meilleurs tours supprimés : responsable d’un drapeau rouge, il a empêché le bon déroulement des qualifications en voulant rallier les stands au ralenti, persuadé que les drapeaux jaunes étaient agités.

Le top 10 des qualifications sera composé du premier vainqueur de la saison James Hinchcliffe, qui précède Tony Kanaan, E.J. Viso et Graham Rahal. Côté français, Sébastien Bourdais sera le représentant le mieux classé et partira au 15e rang, deux longueurs devant Simon Pagenaud et deux autres devant le débutant Tristan Vautier, 19e classé, mais relégué au fond de la grille après son changement de moteur.

Course

Dario Franchitti garde l’avantage de sa pole position au départ devant Ryan Hunter-Reay, Takuma Sato, Will Power et Mike Conway. La première victime de la course est Scott Dixon, embouti par Tristan Vautier au fond du peloton.

Dès le 2ème tour, Sébastien Bourdais prend la 15ème place à Josef Newgarden suite à une manoeuvre très osée dans le Turn 1. Un tour après, le coéquipier du Manceau, Sebastian Saavedra prend trop large au Turn 10 et retourne le mur de pneus. Fin de course pour le Colombien et premier full course yellow. Marco Andretti et Tristan Vautier en profitent pour changer son museau endommagé, tout comme Ana Beatriz, Justin Wilson ou Ed Carpenter, entre autres.

La course reprend ses droits au 8ème tour et Ryan Hunter-Reay prend un court instant la tête de la course à Dario Franchitti qui réplique tandis que James Hinchcliffe dépasse Mike Conway pour le gain de la 5ème place. Le Britannique perd plusieurs places dans la foulée et recule au 10ème rang. Les changements de positions sont fréquents dans le peloton dans ce premier relais assez plaisant au niveau du spectacle.

Helio Castroneves passe aux stands changer son aileron avant endommagé au 13ème tour et reprend la piste dans les méandres du classement. Les premiers ravitaillements suivent quelques tours plus tard. Avant que les leaders n’y passent, Dario Franchitti occupe la tête avec deux secondes d’avance sur un groupe mené par Ryan Hunter-Reay, Takuma Sato, Will Power, James Hinchcliffe, Charlie Kimball et Graham Rahal. Les positions évoluent au 23ème tour lorsque Takuma Sato passe 2ème aux dépens de Ryan Hunter-Reay dont les pneus semblent en difficulté au grand dam de ses poursuivants.

L’arrêt de James Jakes est marqué par les problèmes tandis que celui d’A.J. Allmendinger est l’occasion de changer son aileron avant, que l’Américain a lui aussi retravaillé sur J.R. Hildebrand durant son relais. Alors que Takuma Sato est revenu à une seconde du leader, le Japonais décide de passer aux stands, imité par Ryan Hunter-Reay après avoir été dépassé par Will Power. Le leader Dario Franchitti connait lui aussi un problème et il perd la tête provisoire tandis qu’en parallèle Alex Tagliani et Charlie Kimball s’accrochent, le dernier manquant son freinage.

La course est neutralisée par un full course caution et les derniers pilotes à devoir s’arrêter le font. La voiture de sécurité fait l’erreur de se mettre devant Will Power mais l’Australien n’est pas le leader. Une erreur corrigée rapidement et Takuma Sato prend officiellement les rênes de la course devant Will Power, Dario Franchitti, Mike Conway, Graham Rahal, James Hinchcliffe et Simon Pagenaud.

Au 35ème tour, le restart voit E.J. Viso et James Hinchcliffe s’accrocher au Turn 1, le Canadien ayant été tassé lui-même par Tony Kanaan auteur d’un départ optimiste, amenant une nouvelle interruption de course. Au classement, Dario Franchitti et Graham Rahal ont pris l’ascendant sur Will Power, relégué en 4ème place. De son côté, Hunter-Reay profite de la neutralisation pour changer – à son tour ! – l’aileron avant.

Au nouveau départ, Will Power se fait à nouveau déborder, cette fois par Tony Kanaan et Tristan Vautier, puis par Simon Pagenaud. L’Australien semble en difficulté avec ses pneus durs face à ses concurrents en tendres. Graham Rahal en a profité pour prendre la 2ème place à Dario Franchitti tandis que Mike Conway rencontre un problème électrique qui met un terme à sa course.

A mi-course, Tristan Vautier se débarrasse de Dario Franchitti et monte sur le podium provisoire derrière Takuma Sato et Graham Rahal. Les Français sont à la fête puisque Simon Pagenaud s’installe dans le Top 5 en dépassant Tony Kanaan. En tête, les écarts se resserrent derrièrent Takuma Sato avant la dernière valse des ravitaillements, ouverte par Simon Pagenaud au 49ème tour.

Au 50ème tour, Ryan Hunter-Reay se rate en tentant de dépasser Ana Beatriz et c’est le mur de pneus qui accueille le champion en titre. La voie des stands reste ouverte durant la neutralisation et de nombreux pilotes y passent pour effectuer l’ultime arrêt. Will Power et Tristan Vautier ont un léger contact et perdent de nombreuses secondes. Le premier cité repasse aux stands un tour plus tard pour un arrêt où on lui retire le pare-choc arrière. Série noire pour Penske puisque c’est au tour d’A.J. Allmendinger d’être immobilisé durant le full course yellow.

Il reste 25 tours lorsque la course reprend. Bloqué par Charlie Kimball qui essaye de récupérer son tour avant de percuter le mur, Takuma Sato conserve la tête suivi par Graham Rahal. Dario Franchitti revient sur le podium en dépassant Justin Wilson qui récupère sa place une boucle plus loin. Tony Kanaan, Simon Pagenaud, Oriol Servia, Marco Andretti, Simona de Silvestro et J.R. Hildebrand suivent.

En tentant de dépasser Simon Pagenaud à l’image d’Oriol Servia, Marco Andretti touche le Français dont le pare-chocs arrière frotte désormais sur le pneu arrière-droit. On assiste alors à la partie de la course où les Français sont dans une spirale négative, à l’opposé d’il y a quelques tours, puisque Sébastien Bourdais part tout droit et perd le bénéfice de sa 11ème place. De son côté, Tristan Vautier écope d’un drive-through pour son incident dans les stands avec Will Power.

La fin de course approche et un quatuor de tête se détache, composé de Takuma Sato, Graham Rahal, Justin Wilson et Dario Franchitti. Derrière, J.R. Hildebrand prend la 7ème position à Marco Andretti sous les yeux de Simon Pagenaud.

Chacun évalue ses dernières cartouches mais Takuma Sato s’échappe inexorablement. A deux tours du but, Tony Kanaan se loupe dans le Turn 1 et perd tout le bénéfice d’une course solide jusqu’ici. Le drapeau jaune arrive dans le dernier tour, les positions restent alors figées.

Takuma Sato s’offre sa première victoire en IndyCar Series et permet également à l’équipe d’A.J. Foyt de renouer avec le succès après une décennie sans trophée. Tel un signe du destin, le Japonais signe également la première victoire pour Honda cette saison, le constructeur sans qui sa carrière aurait été moins fournie.

Derrière Sato, Graham Rahal, Justin Wilson, Dario Franchitti et J.R. Hildebrand complètent le Top 5. Wilson est d’ailleurs l’auteur de la plus belle remontée de la course puisqu’il s’était élancé de la 24ème place. Du côté des Français, Simon Pagenaud se classe 8ème, Sébastien Bourdais 15ème et Tristan Vautier 17ème.

Bilan

Avec un troisième vainqueur en autant de courses, le championnat est relancé. Si Helio Castroneves reste en tête du classement, il ne possède plus que 6 points d’avance sur Takuma Sato et 10 sur Scott Dixon. Les plus grands perdants aujourd’hui demeurent James Hinchcliffe et Will Power. Le deuxième abandon du premier le fait descendre au 10ème rang tandis que la nouvelle contre-performance de l’Australien le laisse en 8ème place, 37 points derrière son coéquipier et leader.

Les Français connaissent des destins variés. Simon Pagenaud remonte en 13ème place et prend un léger avantage sur Sébastien Bourdais et Tristan Vautier, respectivement 18ème et 21ème.

Néanmoins, tout reste encore ouvert puisque mathématiquement, n’importe lequel des 17 pilotes les mieux classés peuvent prétendre s’emparer de la tête du championnat lors de la quatrième course de la saison qui aura lieu dans les rues de São Paulo le 5 mai prochain.

IndyCar Series 2013 – Course Long Beach – Classement
Pos Pilote Tours/Ecart
1 Takuma Sato 80 tours
2 Graham Rahal +5.3612s
3 Justin Wilson +8.2386s
4 Dario Franchitti +12.3573s
5 J.R. Hildebrand +28.2402s
6 Oriol Servia +29.4683s
7 Marco Andretti +30.2703s
8 Simon Pagenaud +31.8674s
9 Simona de Silvestro +33.1224s
10 Helio Castroneves +33.4118s
11 Scott Dixon +33.6278s
12 James Jakes +35.0645s
13 Josef Newgarden +35.8945s
14 Ana Beatriz +36.3442s
15 Sébastien Bourdais +36.5936s
16 Will Power +43.0022s
17 Tristan Vautier +51.7961s
18 Ed Carpenter +56.4533s
19 Alex Tagliani + 1 tour
20 Tony Kanaan + 2 tours
21 Charlie Kimball + 2 tours
22 E.J. Viso + 27 tours
23 A.J. Allmendinger + 29 tours
24 Ryan Hunter-Reay + 31 tours
25 Mike Conway + 42 tours
26 James Hinchcliffe + 46 tours
27 Sebastian Saavedra + 79 tours

 

IndyCar Series 2013 – Classement pilotes – Meeting 3/19
Pilote Points
1 Hélio Castroneves 99
2 Takuma Sato 93
3 Scott Dixon 89
4 Marco Andretti 87
5 Justin Wilson 81
6 Ryan Hunter-Reay 73
7 Graham Rahal 66
8 Will Power 62
9 Simona de Silvestro 62
10 James Hinchcliffe 61
11 Charlie Kimball 60
12 Tony Kanaan 59
13 Simon Pagenaud 58
14 Oriol Servia 57
15 J.R. Hildebrand 54
16 E.J. Viso 52
17 Alex Tagliani 50
18 Sébastien Bourdais 48
19 Josef Newgarden 46
20 Dario Franchitti 44
21 Tristan Vautier 42
22 James Jakes 40
23 Ed Carpenter 36
24 Ana Beatriz 30
25 Sebastián Saavedra 25
26 A. J. Allmendinger 18
27 Mike Conway 5

 

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox