Accueil / IndyCar / IndyCar : Trois de suite pour Ryan Hunter-Reay !

IndyCar : Trois de suite pour Ryan Hunter-Reay !

Ryan Hunter-Reay 2012 IndyCar Toronto
La dixième étape de la tournée 2012 d’IndyCar Series menait les pilotes dans les rues de Toronto, première des deux manches prévues au Canada. Un rendez-vous qui signe le retour des manches urbaines après trois courses sur ovales. Autre nouveauté, la première du push-to-pass, qui effectue son retour dans la discipline pour la première fois de l’année.

Quinze ans, moins deux semaines, après sa première pole à Toronto, Dario Franchitti a signé sa quatrième pole position dans les rues canadiennes. Sa troisième pole de l’année, et consécutives, intervient à la toute fin de son dernier run dans le Fast Six avec un temps en 59.3510s. Vainqueur l’an passé, l’Ecossais se donne ainsi les moyens de revenir sur la tête du championnat, lui qui n’est qu’en huitième position pour l’heure. A ses côtés sur la première ligne, et longtemps premier dans la session finale, Will Power tentera justement d’éviter le retour d’un de ses adversaires les plus coriaces, mais aussi les retours de ses concurrents qui ont réduit l’écart lors de la manche précédente. Justin Wilson et Sébastien Bourdais occuperont la deuxième ligne devant Scott Dixon et Ryan Hunter-Reay. Alex Tagliani était bel et bien présent dans le Fast Six mais son changement de moteur le déplace en seizième position, tout comme James Hinchcliffe qui est relégué en dix-neuvième place. Les qualifications ont été sévères pour d’autres, en raison du tirage au sort des groupes de qualifications, l’un comprenant deux Penske, deux Ganassi, trois Andretti et les trois KV Racing Technology, et ce pour six places qui offraient l’accès à la deuxième partie où les six premiers de chaque groupe accèdent. Ryan Briscoe, Tony Kanaan et Rubens Barrichello n’y ont pas survécu. Dixième sur les résultats bruts, l’autre Français de la discipline, Simon Pagenaud, s’élancera finalement huitième, juste devant Takuma Sato.

Le départ se passe sans problème, Sébastien Bourdais perd une place au détriment de Scott Dixon tandis que Justin Wilson ravit la deuxième place à Will Power par un dépassement à l’extérieur. Power reprendra sa position peu après mais en profitera également pour déloger Franchitti du leadership au virage 3 du 6ème tour. Les premiers tours sont marqués par de nombreuses luttes au coeur du peloton avant que la situation ne se stabilise légèrement.

Auteur d’un bon départ, Scott Dixon est victime d’une casse moteur de son bloc Honda, la course s’arrête déjà pour le Néo-Zélandais. Certains pilotes s’arrêtent dès le 13ème tour, à l’exemple d’E.J. Viso ou de Simon Pagenaud, un tour plus tard. Stratégies décalées également pour Ryan Briscoe, Alex Tagliani et d’autres, pour créer éventuellement la différence en cas de caution. Sébastien Bourdais s’invite dans le Top 3 au 18ème tour en passant Justin Wilson qui se fera dépasser au 20ème tour par Mike Conway avant de s’arrêter. Entre temps, Charlie Kimball bataille avec son coéquipier Graham Rahal et touche le mur de pneus mais peut repartir.

La première période de caution arrive au 23ème tour suite au crash de Graham Rahal dans le premier virage. L’avance de Will Power et Dario Franchitti sur le reste du peloton fond par la même occasion. Les sept premiers à ce moment passent par les stands, ce qui permet à Simon Pagenaud de prendre la tête de la course devant Ryan Briscoe et Ryan Hunter-Reay. Les arrêts de Dario Franchitti et d’Alex Tagliani se passent plutôt mal et ils ressortent en toute fin de peloton.

Le restart est animé avec de multiples contacts. James Hinchcliffe n’y prend toutefois pas part puisqu’il rentre aux stands et son équipe s’affaire autour du capot moteur.
Ryan Briscoe perd sa deuxième place face à Ryan Hunter-Reay puis face à Tony Kanaan. La course reprend ensuite le même schéma qu’auparavant, malgré de nouveaux prétendants en tête. Simon Pagenaud tente de construire une avance sur RHR tandis que les anciens leaders remontent, avec Will Power 11ème et Sébastien Bourdais 13ème. Au 36ème tour, Rubens Barrichello cède face à Justin Wilson et Charlie Kimball et tombe en 8ème position. Le même Justin Wilson dépassera Takuma Sato une paire de tours plus tard, le Japonais perdant une nouvelle place au 43ème tour face à Kimball.

Simon Pagenaud effectue son deuxième arrêt peu après le 50ème tour, Hunter-Reay prend ainsi la tête provisoirement. Le bal des ravitaillements reprend, ce qui permet aux leaders de début de course regagnent du poil de la bête. Will Power s’arrête toutefois avant que Ryan Hunter-Reay n’effectue son nouvel arrêt, qu’il réalise au 55ème tour. Ce même Will Power verra son aileron avant se briser pour crever son pneu dans le virage 7 du 56ème tour mais il parviendra à reprendre la piste malgré un aileron toujours cassé. Il s’arrêtera à nouveau pour changer son museau quelques tours plus loin. Justin Wilson tapera le mur à son tour au 65ème tour et passera par les stands à son tour pour abandonner.

Au 70ème tour, soit 15 tours avant la fin de la course, Ryan Hunter-Reay est toujours en tête devant Tony Kanaan et Simon Pagenaud. L’autre Français, Sébastien Bourdais, est en 8ème position. Le trio de tête évolue au 73ème tour puisque Kimball passe deuxième devant Pagenaud et Kanaan à l’issue d’une lutte à trois dans le même virage. Juste derrière, Josef Newgarden passe Ryan Briscoe avant que les deux hommes ne déposent Tony Kanaan, désormais 6ème avant de voir son coéquipier et compatriote, Rubens Barrichello, puis Sébastien Bourdais, le déchouer de sa position. C’est une chute sans fin pour TK qui a alors hâte d’en finir.

Le deuxième caution de la course arrive au 79ème tour suite à la tentative de Josef Newgarden sur Simon Pagenaud pour la troisième place. L’Américain finit dans le mur de pneus mais peut repartir un peu plus tard. Les sept secondes d’écart entre Ryan Hunter-Reay et Charlie Kimball se réduisent à néant alors qu’il reste six tours de course, moins les tours du safety-car. Le sprint final se dispute donc en 3 boucles dans les rues de Toronto. Simon Pagenaud et Ryan Briscoe profitent de la voiture de sécurité pour passer par les stands.

Sébastien Bourdais réalise un excellent restart et se porte en deuxième position mais est poussé dans le mur de pneus au premier virage. Conway touche Kimball qui touche Bourdais, dommage pour le Français. Derrière, Rubens Barrichello part tout seul dans ce même premier virage. D’autres incidents arrivent dans ce tour de reprise, comme un empilement entre Marco Andretti, Simon Pagenaud et Ed Carpenter. Ryan Briscoe et Dario Franchitti sont également pris dans les évènements. La course se termine alors sous voiture de sécurité, le fameux sprint final s’est finalement joué sur trois virages.

Ryan Hunter-Reay remporte ainsi sa troisième victoire d’affilée cette saison. Le pilote Andretti Autosport devance Charlie Kimball et Mike Conway. Tony Kanaan et Oriol Servia accrochent un top 5 assez inespéré, suivis de Helio Castroneves, J.R. Hildebrand, James Jakes, Takuma Sato et Alex Tagliani. Simon Pagenaud termine la course en 12ème position et Sébastien Bourdais 14ème.

Avec ce nouveau succès, Ryan Hunter-Reay prend les commandes du championnat avec 34 points d’avance sur Will Power et 46 sur Helio Castroneves. Will Power aura l’occasion de conjurer le mauvais sort dans deux semaines à Edmonton, le 22 juillet prochain.

IndyCar Series 2012 – Toronto – Course
1. Ryan Hunter-Reay – 85 tours
2. Charlie Kimball – +0.0757s
3. Mike Conway – +0.2848s
4. Tony Kanaan – +1.6672s
5. Oriol Servia    – +1.9128s
6. Helio Castroneves – +2.4795s
7. J.R. Hildebrand – +2.6233s
8. James Jakes – +3.7294s
9. Takuma Sato – +6.5633s
10. Alex Tagliani – +9.9764s
11. Rubens Barrichello – +11.4636s
12. Simon Pagenaud – +13.8734s
13. Josef Newgarden – + 1 tour
14. Sebastien Bourdais – + 1 tour
15. Will Power – + 1 tour
16. Marco Andretti – + 1 tour
17. Dario Franchitti – + 2 tours
18. Ed Carpenter – + 2 tours
19. Ryan Briscoe – + 3 tours
20. E.J. Viso – + 4 tours
21. Justin Wilson – + 18 tours
22. James Hinchcliffe – + 57 tours
23. Graham Rahal – + 62 tours
24. Simona de Silvestro – + 76 tours
25. Scott Dixon – + 78 tours

IndyCar Series 2012 – Classement général – Course 10/15
1. Ryan Hunter-Reay – 335 points
2. Will Power – 301
3. Hélio Castroneves – 289
4. Scott Dixon – 281
5. James Hinchcliffe – 268
6. Tony Kanaan – 267
7. Simon Pagenaud – 264
8. Dario Franchitti – 230
9. Ryan Briscoe – 217
10. Oriol Servià – 215
11. Graham Rahal – 205
12. Charlie Kimball – 204
13. Justin Wilson – 200
14. J.R. Hildebrand – 199
15. Marco Andretti – 187
16. Rubens Barrichello – 183
17. Takuma Sato – 176
18. E.J. Viso – 172
19. Mike Conway – 172
20. Ed Carpenter – 163
21. Alex Tagliani – 162
22. James Jakes – 162
23. Josef Newgarden – 143
24. Simona de Silvestro – 123
25. Katherine Legge – 103
26. Sébastien Bourdais – 102
27. Ana Beatriz – 28
28. Townsend Bell – 26
29. Michel Jourdain – 16
30. Sebastián Saavedra – 14
31. Bryan Clauson – 13
32. Wade Cunningham – 13
33. Jean Alesi – 13

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox