Accueil / IndyCar / Rubens Barrichello fera-t-il le saut en IndyCar ?

Rubens Barrichello fera-t-il le saut en IndyCar ?

Après son test avec KV, Barrichello rejoindra-t-il l'IndyCar ?

Hier, Rubens Barrichello, l’homme qui a disputé plus de Grand Prix de F1 que quiconque, s’est essayé à l’essai de la DW12, future monoplace d’IndyCar Series à compter de cette saison.

Le Brésilien a connu son premier roulage avec KV Racing Technology, sur la tracé court de Sebring, où il aura parcouru 94 tours. Sa réaction ne s’est pas fait attendre, Barrichello déclarant désormais qu’il doit sérieusement réfléchir s’il veut être sur la grille pour le début de la saison, prévu le 25 mars à St Petersburg, en Floride.

Rubens Barrichello a également déclaré qu’il avait besoin de voir ce qui allait arriver, mais également de parler à Jimmy Vasser, le patron de KV Racing Technology, ainsi qu’à sa famille. On sait que le Brésilien avait promis à sa femme de ne pas courir sur les ovales, mais il ne serait pas le premier, ni le dernier, à revenir sur cette décision. On se souvient qu’un certain Sébastien Bourdais se refusait à courir sur ovales, ce qui ne l’a pas empêché d’accepter un programme complet chez Lotus Dragon Racing cette année.

Tony Kanaan avait organisé le test pour son compatriote et ami. Il s’est déclaré impressionné par l’adaptation rapide dont Barrichello a fait preuve. Jimmy Vasser a pour sa part déclaré qu’il était heureux d’avoir travaillé avec Barrichello, et n’a pas caché son espoir de voir le Brésilien rejoindre Kanaan et Viso pour compléter son line-up. L’ancien champion d’IndyCar  1996 est également ravi de voir l’effet positif de la présence de Barrichello sur Kanaan.

Alors, Barrichello sautera-t-il le pas ? La passion de la course l’emportera-t-elle sur la promesse envers sa femme ? Ou se contentera-t-il de participer aux manches routières et urbaines ? Sur les 15 manches confirmées pour le calendrier 2012, il n’y a pour l’heure que 4 manches sur ovales.

Après des années où l’élite de la monoplace américaine était tombée en disgrâce, l’IndyCar retrouve néanmoins les ingrédients de son succès passé, où d’anciennes gloires et d’autres pilotes plus anonymes en F1 s’exilaient vers l’IndyCar, à l’image des Mansell, Fittipaldi, Johansson ou autre Guerrero par exemple. Puis le dépècement du championnat a mené à un désintérêt accru de la monoplace américaine, où les anciens pilotes de F1 ont progressivement laissé leurs places à des pilotes n’ayant pas réussi à aller en F1, ou n’y ayant guère brillé. Une élite des ratés et rejetés, comme s’amusaient à dire certains spécialistes européens.

Cette saison, et dans la continuité de l’action de Randy Bernard depuis 2010, l’IndyCar retrouve ces ingrédients, pourtant simples. Un savant mélange d’ovales, de routiers et d’urbains au calendrier, plusieurs fournisseurs de châssis, plusieurs motoristes en compétition. Le projet ICONIC en IndyCar Series a mené à l’introduction de la nouvelle DW12. Honda reste motoriste, mais perd son monopole puisque Chevrolet et Lotus-Judd arrivent. Enfin, si Dallara reste le fournisseur unique, c’est uniquement en raison du report de l’introduction des kits aérodynamiques afin de ne pas augmenter les coûts. Chevrolet, Lotus et Wirth avaient déclaré vouloir rivaliser avec le kit Dallara standard.

Ainsi, à moins de deux mois du début de la saison, 23 pilotes sont déjà confirmés, avec encore 9 places encore à prendre (partiellement ou sur la saison) et les tests battent leur plein chez les équipes pour appréhender moteurs et monoplaces. L’IndyCar a presque déjà réussi son pari. Et l’arrivée de Barrichello confirmerait cette tendance.

En attendant, Barrichello fera une seconde journée de roulage aujourd’hui.

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox