Accueil / Mazda Road to Indy / IndyLights : Carlos Muñoz s’impose, Tristan Vautier sacré

IndyLights : Carlos Muñoz s’impose, Tristan Vautier sacré

Tristan Vautier Indy Lights 2012 Fontana
L’Indy Lights touchait à sa fin à Fontana cette nuit avec la course finale de la saison qui allait choisir son champion 2012 entre Tristan Vautier et Esteban Guerrieri.

L’ovale n’étant pas le terrain de prédilection de nos deux challengers officiels, c’est toutefois Sebastian Saavedra qui s’est montré le plus rapide des qualifications pour prendre sa troisième pole de la saison. Le Colombien a ravi la pole à son compatriote et coéquipier Carlos Munoz grâce à un effort tardif, le laissant seul au-dessus de la barre des 188mph. Chez les titrables, Esteban Guerrieri se montrait le 3ème plus rapide tandis que Tristan Vautier se classait 5ème derrière Jorge Goncalvez. Ainsi, aucun des deux n’a pris le point de la pole qui aurait pu s’avérer crucial pour la course. Tristan Vautier conserve à l’entame de la course un avantage de 11 points sur l’Argentin.

La course tournera à l’avantage d’un autre Colombien, et c’est Carlos Muñoz qui a pris sa revanche des qualifications en s’imposant lors de la finale à Fontana tandis qu’avec sa 4ème place, Tristan Vautier conservait une avance suffisante au championnat pour remporter celui-ci dans sa rookie season. Le poleman, Sebastian Saavedra, a connu un problème mécanique dans le tour d’élan, ce qui a permis à Carlos Muñoz d’hériter du commandement. Une première place qu’il n’a pas quittée le reste des 100 miles de la course, laissant David Ostella finir en 2ème place à un peu plus d’une demi-seconde du vainqueur. Esteban Guerrieri les accompagnait sur le podium grâce à un dépassement sur Tristan Vautier dans le Turn 1 au 39ème des 50 tours de course. L’Argentin a malheureusement été incapable de rattraper Ostella, l’écart augmentant même entre les deux hommes en fin de course et avec Guerrieri 3ème juste devant Vautier, le Français conservait un avantage de 8 points au championnat.

Derrière les deux prétendants, Victor Carbone prend la 5ème place devant un groupe de trois voitures faisant le spectacle en fin de course. Stefan Wilson a finalement devancé Bruno Palli et Oliver Webb.

Le sacre de Tristan Vautier est le second pour lui sur le sol américain : après s’être imposé en Star Mazda Championship l’an passé, le Français s’adjuge l’Indy Lights cette saison au terme d’une campagne où il a cumulé 5 poles, 4 victoires et 10 Top 5 sur 12 courses. Bénéficiant ainsi de la bourse Mazda dans le cadre du projet Mazda Road to Indy, le natif de l’Isère n’a pas manqué de remercier le constructeur ainsi que son équipe Sam Schmidt Motorsports, dont les trois derniers champions de la discipline sont issus. Le défi de l’intersaison pour Vautier sera de trouver un baquet en IndyCar Series, ce que n’avait su faire Jean-Karl Vernay après son sacre en 2010 dans la même discipline.

Son dauphin, Esteban Guerrieri, se contente d’un nouveau titre de vice-champion dans la discipline, après avoir fini derrière Josef Newgarden l’an passé. Le vainqueur du jour, Carlos Muñoz, s’est imposé pour la 2ème fois de la saison cette nuit, et prend la 5ème place du championnat. Son objectif sera de remporter le titre l’an prochain.

Indy Lights 2012 – Classement général final
1. Tristan Vautier – 461 points
2. Esteban Guerrieri – 453
3. Gustavo Yacaman – 394
4. Sebastian Saavedra – 383
5. Carlos Muñoz – 377
6. Victor Carbone – 340
7. Oliver Webb – 310
8. David Ostella – 298
9. Juan Pablo Garcia – 260
10. Jorge Goncalvez – 247
11. Peter Dempsey – 164
12. Alon Day – 147
13. Armaan Ebrahim – 97
14. Mike Larrison – 80
15. João Victor Horto – 69
16. Darryl Wills – 54
17. Chase Austin – 44
18. Bryan Clauson – 40
19. Troy Castaneda – 37
20. Anders Krohn – 34
21. Rodin Younessi – 32
22. Emerson Newton-John – 31
23. Stefan Wilson – 28
24. Bruno Palli – 26
25. Adderly Fong – 24
26. Nick Andries – 17
27. Alex Jones – 16
28. Brandon Wagner – 14

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox