Accueil / Mazda Road to Indy / IndyLights : Esteban Guerrieri vainqueur à Long Beach

IndyLights : Esteban Guerrieri vainqueur à Long Beach

Esteban Guerrieri Indy Lights 2012 Long Beach

Troisième course de la saison 2012 d’Indy Lights ce week-end à Long Beach. Après la victoire de Tristan Vautier à St. Petersburg, Sebastian Saavedra a répondu de la meilleure des façons au Barber Motorsports Park. Qu’en sera-t-il cette fois ? Un outsider prendra-t-il sa chance ?

Lors des qualifications, un effort en toute fin de séance de Sebastian Saavedra lui a permis d’arracher la pole position. Le Colombien a ainsi signé son meilleur chrono lors de sa dernière tentative, battant de huit centièmes le leader du championnat, Tristan Vautier, qui avait pris les commandes à deux minutes de la fin se la session. Le Français a cependant fini sa séance qualificative dans le mur de pneus un peu plus tard. Derrière les deux hommes en tête du classement général, on retrouve Esteban Guerierri, Oli Webb et Carlos Munoz, habitués des places en outsiders. Gustavo Yacaman, Victor Carbone, Juan Pablo Garcia, David Ostella et Nick Andries complètent le top 10. Sebastian Saavedra réalise ainsi sa seconde pole consécutive, mais Tristan Vautier voit son meilleur chrono supprimé suite à sa sortie et partira finalement septième.

Guerrieri a dépassé le poleman Sebastian Saavedra au tout premier virage de la course. Après la seule période de Safety Car de la course, suite à la sortie d’Alex Jones, le restart au 24ème tour n’a pas posé de problème à Guerrieri malgré une pression accrue de Saavedra lors des tours suivants. Néanmoins, Guerrieri finit par s’imposer dans ce duel sud-américain avec 1,5 seconde d’avance. Esteban Guerrieri signe ainsi sa première victoire de la saison, ainsi que son troisième podium en autant de courses cette saison. Vautier a rejoint Guerrieri et Saavedra sur le podium car Gustavo Yacaman a écopé d’une pénalité post-course pour avoir ignoré les instructions de la direction de course. La direction avait demandé à Yacaman de s’arrêter suite à la perte d’un des rétroviseurs, mais le pilote ne s’est pas arrêté, son équipe n’en possédant pas de rechange. Résultat, trente secondes de pénalité. Victor Carbone profite de cette pénalité pour prendre la quatrième place devant Carlos Munoz, qui complète le Top 5 au sein d’une course assez inintéressante au point de vue spectacle.

L’Argentin de 27 ans avait remporté trois courses la saison passée et au championnat, il n’est plus qu’à deux points du nouveau leader, Sebastian Saavedra, devançant lui-même Tristan Vautier d’un seul point. Les trois hommes ont chacun une victoire, une deuxième place et une troisième place, la différence se jouant sur le nombre de poles positions.

La prochaine manche du championnat 2012 d’Indy Lights aura lieu le 25 mai 2012 prochain pour le Firestone Freedom 100, cent miles sur l’ovale d’Indianapolis mais aussi la course la plus attendue de l’année dans cette discipline.

Indy Lights 2012 – Long Beach
1. Esteban Guerrieri – 45 tours
2. Sebastian Saavedra +1.5989s
3. Gustavo Yacaman +3.4824s (pénalité de 30s à rajouter)
4. Tristan Vautier +4.3589s
5. Victor Carbone +4.7132s
6. Carlos Munoz    +11.8691s
7. Oliver Webb +12.4765
8. Juan Pablo Garcia +19.8869s
9. David Ostella +29.3067s
10. Jorge Goncalvez +29.8824s
11. Alon Day +41.4734s
12. Armaan Ebrahim +69.1221s
13. Nick Andries +69.3550s
14. Alex Jones    + 26 tours
15. Darryl Wills + 43 tours

Indy Lights 2012 – Classement général – Course 3/12
1. Sebastián Saavedra – 129
2. Tristan Vautier – 128
3. Esteban Guerrieri – 127
4. Victor Carbone – 92
5. Gustavo Yacamán – 80
6. Oliver Webb     – 77
7. Juan Pablo Garcia – 76
8. Alon Day – 65
9. Carlos Muñoz – 62
10. David Ostella – 61
11. Jorge Goncalvez – 61
12. Armaan Ebrahim – 60
13. Darryl Wills – 54
14. João Victor Horto – 43
15. Troy Castaneda – 37
16. Nick Andries – 17
17. Alex Jones – 16
18. Rodin Younessi – 14

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox