Accueil / Mazda Road to Indy / Jack Aitken et Nicolas Jamin s’offrent la Winterfest 2015
Jack Aitken Pro Mazda Winterfest 2015 NOLA
© Pro Mazda Championship

Jack Aitken et Nicolas Jamin s’offrent la Winterfest 2015

Préparation traditionnelle pour les deux plus échelons inférieurs des monoplaces de la Mazda Road to Indy, filière de formation vers l’IndyCar Series, la Winterfest 2015 a sacré Jack Aitken en Pro Mazda et Nicolas Jamin en USF2000.

Pour les deux catégories, le calendrier menait les concurrents pour trois courses au NOLA Motorsport Park en Louisiane puis à Barber dans l’Alabama. Le second rendez-vous a été tronqué de sa première manche en raison de la météo. Un imprévu compensé par des points doublés pour la finale.

En Pro Mazda, Jack Aitken s’imposait à trois reprises, confirmant ses bonnes dispositions vues l’été dernier dans la même discipline. Le futur pilote Koiranen GP en Eurocup Formula Renault 2.0 résistait ainsi pour une unité à Weiron Tan, vainqueur par deux fois. L’ex-protégé de Caterham se consolait en offrant avec Dalton Kellett, troisième, le titre par équipes à Andretti Autosport.

Champion 2014 de l’USF2000, le Français Florian Latorre se classait quatrième, suivi du redoublant Garett Grist et de son ancien rival Will Owen. Transfuge de la FR2.0, Raoul Owens intégrait le top dix devant le multirécidiviste José Gutierrez, le Français Timothé Buret et Alessandro Latif, de retour en monoplace.

Paraplégique, Michael Johnson échouait à un point du Britannique, devançant tout de même Nicholas Latifi, présent comme Jack Aitken pour se préparer avant sa campagne en World Series by Renault.

Nicolas Jamin USF2000 Winterfest NOLA 2015

© USF2000 Championship

En USF2000, Nicolas Jamin raflait les honneurs. Pour sa deuxième saison outre-Atlantique, le Français venait à bout de la bataille l’opposant à Victor Franzoni et Jake Eidson, tous deux également de retour cette année. Le meilleur débutant, l’Australien Anthony Martin, terminait au pied du podium devant Aaron Telitz et Parker Thompson, deuxième rookie. Garth Rickards, Jordan Lloyd, Nikita Lastochkin et Luke Gabin complétaient les dix premiers, suivis par la Norvégienne Ayla Ågren.

Dans les deux catégories, le nombre de participants se situait dans la tendance des dernières éditions. Les efforts d’Andersen Promotions et du manufacturier Cooper Tires continuent donc de payer, notamment dans la revitalisation de la Pro Mazda. Un joli coup de force tant les machines commencent à devenir obsolètes, un aspect offrant néanmoins des budgets compétitifs pour les concurrents.

Le plus gros défi du promoteur en cette saison 2015 concerne toutefois l’Indy Lights, où une Dallara à moteur AER remplace le modèle en service depuis 2002. Une révolution ayant permis l’arrivée de nouvelles équipes, dont Carlin et 8Star Motorsports. L’objectif est d’oublier les très faibles grilles (6 à 12 en piste) des années précédentes. Cependant, si la saison débute en fin de mois, seuls 11 pilotes sont confirmés. Il reste du travail, bouchées doubles au programme !

Pour l’anecdote, espérons pour le Français Nicolas Jamin qu’il ne subira point la malédiction de l’USF2000 Winterfest. Depuis sa création en 2011, jamais le vainqueur ne s’est jamais offert le titre « régulier » et la bourse qui est attribuée pour accéder à l’échelon supérieur !

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox