Accueil / Mazda Road to Indy / Pro Mazda – Doublé de Matthew Brabham à Houston
Matthew Brabham 2013 Pro Mazda Championship Houston
© Pro Mazda Championship

Pro Mazda – Doublé de Matthew Brabham à Houston

Alors que Matthew Brabham était déjà champion, le Pro Mazda Championship organisait sa finale 2013 à Houston. Le champion 2013 de la catégorie allait-il enfoncer le clou pour sa dernière représentation dans le championnat ?

Essais

Le programme des courses à Houston était chamboulé, qu’il s’agisse des courses support de la Mazda Road to Indy ou de la discipline reine, l’IndyCar. Néanmoins, Matthew Brabham ne tremblait pas pour réaliser le meilleur temps de la séance d’essais en 1m14.069s.

Juan Piedrahita échouaient à deux dixièmes du désormais champion. Andretti Autosport plaçait sa deuxième monoplace, celle de Shelby Blackstock, au troisième rang à quatre dixièmes. Le retard était le même pour Scott Anderson, quatrième classé devant Spencer Pigot et Diego Ferreira. Du haut du septième rang, Kyle Kaiser était le dernier pilote dans la seconde du leader sur la feuille des temps.

Nicolas Costa, Bbby Eberle et Lloyd Read complétaient de leur côté le groupe des dix premiers de cette première séance du vendredi.

Qualifications

Matthew Brabham récidivait avec le meilleur temps en 1m10.590s, ce qui constituait un nouveau record du tour dans l’exercice des qualifications à Houston. Andretti Autosport réalisait le doublé avec Shelby Blackstock, qui échouait tout de même à six dixièmes d’un leader toujours aussi dominateur.

Spencer Pigot prenait le troisième temps et échouait à seulement huit millièmes de la première ligne. Quant à Diego Ferreira, le Vénézuélien prenait le quatrième temps à sept dixièmes. La troisième ligne devait payer un tarif unique : huit dixièmes d’écart. Ceux qui pouvaient se le permettre étaient Juan Piedrahita et Nicolas Costa.

Scott Anderson et Lloyd Read avaient beau se partager la quatrième ligne, l’écart entre les deux hommes s’élevait à plus d’une second. Lorsque Scott Anderson concédait neuf dixièmes au leader, le tarif était de plus de deux secondes. Pour la cinquième ligne, l’inflation continuait avec un déficit de plus de trois secondes et demie !

Course 1

Dès le départ, Matthew Brabham était dans son élément, jamais perturbé par une quelconque adversité. En s’imposant cette fois-ci, il battait le record de Jack Hawksworth, brillant champion de Star Mazda (l’ancienne appellation du championnat, ndlr) avec douze meilleurs tours au compteur. Son record personnel de victoire, 12, s’accentuait également à cette occasion. Par ailleurs, il se préparait à en ajouter une dernière le lendemain…

Avant cela, il lui fallait connaître son dauphin sur la ligne d’arrivée de cette première course à Houston. Spencer Pigot saisissait cette chance dès le départ en dépassant à ce stade Shelby Blackstock. Il s’agissait alors du cinquième podium de sa saison, son dernier en 2013.

Nicolas Costa complétait le podium en revenant chez le Team Pelfrey après avoir effectué une saison de six courses. Déjà troisième à deux reprises, il prouvait qu’il était en mesure de réitérer cette prouesse. Monté cinquième puis tombé septième, le Brésilien construisait lentement mais sûrement son ascension vers le podium.

Shelby Blackstock devait ainsi se contenter de la quatrième place devant Diego Ferreira et sa Juncos Racing. Lloyd Read devançait Kyle Kaiser, Michael Whelden et Zack Meyer au fond du top dix. A noter que Bobby Eberle n’avait pas pris part au départ.

Course 2

Pour conclure sa saison, Matthew Brabham ajoutait une nouvelle domination à son tableau de chasse. A son actif, le pilote Andretti Autosport s’offrait quinze podiums ainsi que treize victoires et meilleurs tours. Le meilleur tour qu’il s’attribuait était d’ailleurs un nouveau record du circuit réalisé en course.

L’avantage du champion sur la concurrence atteignait même un pic de six secondes durant la course. Au final, les résultats montraient une arrivée serrée devant le drapeau à damier, aux écarts artificiels puisqu’il s’agissait de la troisième neutralisation de la course. Nicolas Costa terminait en effet à six dixièmes de son adversaire, tandis que Juan Piedrahuta, au pied du podium, concédait une seconde et demie de retard.

La plus belle remontée de la journée était au crédit de Michele Bumgarner, qui gagnait quatre positions pour terminer neuvième devant Jay Horak. Au pied du podium, Diego Ferreira devançait Spencer Pigot et Shelby Blackstock. Devant la pilote philippine, Scott Anderson terminait au septième rang peu avant Kyle Kaiser.

Bilan

Andretti Autosport s’offre le titre équipe et pilote avec Matthew Brabham, qui a tout raflé. Les héritiers des grands pilotes Brabham sont déjà là, implantés dans diverses formules de promotion à travers le monde. Matthew Brabham se dirige désormais vers l’Indy Lights en étant le premier pilote à gagner l’USF2000 et la Pro Mazda de manière consécutive.

Voilà qui promet une adversité palpable en Indy Lights pour la saison 2014 ! Diego Ferreira et Shelby Blackstock viennent compléter le podium virtuel du classement du championnat. Spencer Pigot est quatrième, à égalité de points avec Shelby Blackstock.

Pro Mazda Championship – Classement général final
Pilote Points
1 Matthew Brabham 466
2 Diego Ferreira 357
3 Shelby Blackstock 297
4 Spencer Pigot 297
5 Scott Anderson 245
6 Zack Meyer 209
7 Kyle Kaiser 209
8 Lloyd Read 198
9 Juan Piedrahita 182
10 Petri Suvanto 57
11 Jak Horak 54
12 Bobby Eberle 49
13 Juan Acosta 45
14 Nick Andries 40
Alors que Matthew Brabham était déjà champion, le Pro Mazda Championship organisait sa finale 2013 à Houston. Le champion 2013 de la catégorie allait-il enfoncer le clou pour sa dernière représentation dans le championnat ? Essais Le programme des courses à Houston était chamboulé, qu'il s'agisse des courses support de la Mazda Road to Indy ou de la discipline reine, l'IndyCar. Néanmoins, Matthew Brabham ne tremblait pas pour réaliser le meilleur temps de la séance d'essais en 1m14.069s. Juan Piedrahita échouaient à deux dixièmes du désormais champion. Andretti Autosport plaçait sa deuxième monoplace, celle de Shelby Blackstock, au troisième rang…

Passage en revue

Spectacle - 6.4
Dose d'imprévus - 7
Exploit du vainqueur - 9

7.5

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox