Accueil / Mazda Road to Indy / Pro Mazda – Et sept victoires à la suite pour Brabham !

Pro Mazda – Et sept victoires à la suite pour Brabham !

Matthew Brabham Lucas Oil Raceway Clermont 2013 Pro Mazda Championship

Deux courses de Pro Mazda Championship étaient programmées à Toronto ce week-end pour clore la première moitié de saison 2013. Grand favori, Matthew Brabham allait-il poursuivre sa série qui le voyait arriver en tant que leader du championnat après avoir remporté les cinq dernières courses et être monté sur le podium lors des six manches de l’année disputées jusqu’ici.

Essais

Matthew Brabham débutait bien le week-end en dominant la première session grâce à un tour en 1m10.436s, plus d’une demi-seconde devant Juan Piedrahita et Spencer Pigot. Diego Ferreira et Shelby Blackstock suivaient en rentrant dans la seconde de Brabham. Scott Anderson se classait sixième devant Nicolas Costa, champion en titre de Formula Abarth et sans volant depuis. Zack Meyer, Kyle Kaiser et Lloyd Read complétaient le top dix.

Le leader du championnat enfonçait le clou lors de la deuxième séance en devenant le seul homme à rouler sous la minute dix. Son tour en 1m09.935 reléguait à nouveau Juan Piedrahita et Diego Ferreira à plus de cinq dixièmes. Scott Anderson et Shelby Blackstock suivaient le trio de tête, devant Spencer Pigot, sixième, à une seconde. Zack Meyer, Nicolas Costa, Lloyd Read et Kyle Kaiser occupaient les positions suivantes devant Walt Bowlin, onzième et dernier.

Qualifications

Matthew Brabham conservait son avantage d’une demi-seconde lors des qualifications puisqu’il signait sa troisième pole position consécutive aisément grâce à un effort conclu en 1m09.514s. Juan Piedrahita terminait à nouveau deuxième devant Nicolas Costa, Scott Anderson et Diego Ferreira.

Spencer Pigot se classait au sixième rang devant Shelby Blackstock, dernier à rentrer dans la seconde du poleman. Zack Meyer, Lloyd Read et Kyle Kaiser complétaient le top dix malgré une séance écourtée dès le troisième tour pour ce dernier. Walt Bowlin fermait la marche.

Course 1

Depuis la pole position, Matthew Brabham ne tremblait pas pour s’élancer et oublier ses adversaires au départ. Dès le cinquième tour, il disposait déjà d’une avance de quatre secondes face à son rival le plus proche, Juan Piedrahita.

Sa domination allait jusqu’au vice de prendre le point du meilleur tour. La performance était telle qu’il surpassait même les temps des qualifications en 1m09.636s, lui offrant par la même occasion un hat-trick. A l’arrivée, il terminait plus de douze secondes devant son premier poursuivant.

Celui-ci n’allait pas être Juan Piedrahita : s’il tenait ce rang pendant la première partie de la course, la pression de ses pneus le trahissait et lui faisait perdre de précieux dixièmes. Cela profitait donc à Diego Ferreira, passé troisième au départ de la course. Au treizième tour, il ne se dégonflait pas pour trouver l’ouverture et signer son cinquième podium de la saison.

Le destin de Juan Piedrahita allait de mal en pis : débordé par la suite par Nicolas Costa, il voyait son pneu l’abandonner à deux tours de l’arrivée, synonyme d’abandon pour le Colombien. Nicolas Costa revenait lui de loin : tombé septième au départ, il s’imposait une remontée jusqu’au podium.

Spencer Pigot ne connaissait pas le même destin : quatrième et non loin du podium en début de course, le pilote Pemfrey heurtait le mur dès le deuxième tour et devait faire une longue halte dans les stands pour réparer sa monoplace.

La quatrième place semblait décidément maudite, à en juger le sort de Shelby Blackstock. Le pilote Andretti Autosport perdait le contrôle au cinquième virage lors du sixième tour. Scott Anderson n’avait pas non plus de quoi se réjouir : dès le premier tour, il rencontrait un problème qui le forçait à réparer sa monture pendant de nombreux tours. En revanche, le pilote Juncos Racing ne se démontait pas et allait reprendre la piste avec à la clé le deuxième meilleur tour en course.

La quatrième place allait ainsi devenir, à l’arrivée, le meilleur résultat de Lloyd Read, qui terminait devant Kyle Kaiser. Derrière le top 5 figuraient au classement Shelby Blackstock, Juan Piedrahita, Walt Bowlin, Spencer Pigot, Scott Anderson et Zack Meyer.

Course 2

Après un changement de moteur, Matthew Brabham était nullement perturbé par cette nouveauté. Au départ, Scott Anderson était prêt à se battre pour la gagne, mais lors du deuxième tour au premier virage, il commettait une erreur qui le faisait tomber en fond de peloton. Juan Piedrahita montait au deuxième rang mais ne pouvait rien faire face à la domination de Brabham, qui s’éloignait au rythme de plus d’une seconde par tour.

Pire, Juan Piedrahita se faisait déborder au cinquième tour par Diego Ferreira. A l’assaut du leader de la course, celui-ci ne pouvait rien faire à son tour, du moins jusqu’à une neutralisation au seizième tour. En cause : Spencer Pigot avait heurté le mur au troisième virage.

A la reprise, Matthew Brabham repartait de plus belle et oubliait ses adversaires à nouveau. Diego Ferreira se contentait du deuxième rang, tandis que Nicolas Costa fermait la marche sur le podium à l’arrivée en prenant l’avantage sur Juan Piedrahita au neuvième tour. Or, une pénalité infligée au pilote brésilien permettait au Colombien Juan Piedrahita de récupérer la troisième place, Nicolas Costa étant relégué au sixième rang pour avoir effectué un dépassement sous drapeau jaune.

Zack Meyer et Kyle Kaiser intégraient ainsi le top 5, Shelby Blackstock terminant septième après avoir été déboré par Zack Meyer de manière autoritaire. Derrière ces trois hommes, Walt Bowlin, Scott Anderson et Lloyd Read complétaient le top dix.

Bilan

Avec sa domination dans les rues de Toronto, portant son bilan à mi-saison à sept victoires et huit podiums en huit courses, Matthew Brabham dispose désormais de 65 points d’avance sur son rival le plus proche, le pilote Juncos Racing Diego Ferreira. Cela lui offre la possibilité de réaliser pratiquement deux courses sans points en conservant le leadership. Shelby Blackstock, Spencer Pigot et Scott Anderson sont en embuscade pour les places d’honneur, mais concèdent désormais plus de cent points de retard sur le leader.

Pas de repos pour les équipes et pilotes en Pro Mazda Championship puisque les concurrents se retrouveront dès le week-end prochain au Canadian Tire Motorsport Park, autrefois connu sous le nom de Mosport Park, pour deux nouvelles courses.

Pro Mazda Championship – Classement pilotes – Course 8/16
Pilote Points
1 Matthew Brabham 250
2 Diego Ferreira 185
3 Shelby Blackstock 147
4 Spencer Pigot 133
5 Scott Anderson 118
6 Kyle Kaiser 115
7 Zack Meyer 112
8 Lloyd Read 100
9 Juan Piedrahita 85
10 Petri Suvanto 57
11 Juan Acosta 45
12 Nick Andries 40

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox