Accueil / Mazda Road to Indy / Pro Mazda – Ferreira et Brabham s’illustrent à Austin

Pro Mazda – Ferreira et Brabham s’illustrent à Austin

Diego Ferreira Pro Mazda Championship 2013 Austin

Exit le Star Mazda Championship, place au Pro Mazda Championship en cette saison 2013 ! Après un changement d’organisateur, seuls le nom et les pneus représentent les seules évolutions de la 3ème division des monoplaces américaines. Et c’est à Austin que le championnat faisant partie du programme Mazda Road to Indy s’ouvrait pour offrir un successeur à Jack Hawksworth, Tristan Vautier et Conor Daly.

Qualifications

Le Vénézuélien de 19 ans, Diego Ferreira, créé la surprise en signant la pole position en toute fin de séance. Une surprise qui n’en est pas vraiment une d’ailleurs puisque les essais de la veille et du vendredi matin le montrait dans le rythme de Matthew Brabham et Spencer Pigot, les anciens frères ennemis qui s’étaient disputés le titre en USF2000 l’an dernier.

Derrière Ferreira, c’est d’ailleurs Matthew Brabham qui se voyait privé de la pole pour 27 millièmes. On retrouvait sur la deuxième ligne les deux pilotes du Team Pelfrey, Spencer Pigot et Petri Suvanto, eux aussi dans le même dixième du poleman. Le reste de la grille de départ réserve moins de surprises, même si Juan Acosta est relégué à une demi-seconde de Diego Ferreira. Cela ne l’empêche pas de devancer un peloton composé de débutants et de redoublants plus ou moins connus.

Kyle Kaiser, Juan Piedrahita, Scott Anderson, Shelby Blackstock et Lloyd Read complètent le Top 10 suivis de Nick Andries, Jose Gutierrez, Jeff Garibotti, Zack Meyer, Patrick Linn et Jay Horak.

Course 1

Le redoublant Diego Ferreira a montré toute l’étendue de ses progrès depuis sa 6ème position au championnat l’an dernier. La natif de Maracay s’impose ainsi d’entrée pour la première course de la saison 2013. Cette ouverture de la saison a été le témoin d’un départ assez confus où Ferreira a conservé son avantage sur Matthew Brabham en haut de la côte. Derrière, Nick Andries passait du 11ème au 3ème rang avant de s’accrocher avec son coéquipier Juan Piedrahita, forçant les deux voitures à abandonner.

Cela a fait le bonheur du débutant Juan Acosta tandis que Kyle Kaiser se retrouvait coincé entre Spencer Pigot et Petri Suvanto au point de perdre le contrôle aux Esses sans trop de perte de temps. En tête, Diego Ferreira était sous la pression de Matthew Brabham avant de prendre progressivement une avance confortable. De son côté, l’Australien perdait en rythme, permettant à Spencer Pigot de remonter après s’être débarassé de Jose Gutierrez au 1er tour puis de Juan Acosta au 3ème.

C’est à la 10ème des 12 boucles que Brabham rend les armes face à Pigot, toutefois trop loin pour tenter de rattraper Ferreira, qui se payait le luxe de signer le meilleur tour en course, lui assurant la pole pour la course 2. Matthew Brabham complète le podium suivi de loin par Juan Acosta et Petri Suvanto, dont l’aileron arrière avait été endommagé dans la folie du 1er tour. Hors du Top 5, on retrouve Scott Anderson menant un groupe composé de Zack Meyer, Kyle Kaiser et Shelby Blackstock. Jose Gutierrez complète le Top 10 devant Lloyd Read, Jeff Garibotti (vainqueur en Expert Class), Patrick Linn et Jay Horak, dernier classé.

Course 2

Déçu par son manque de rythme en fin de course, Matthew Brabham se vengera en s’imposant à l’issue de la course 2. Parti de la 3ème position, l’Australien a pris un départ canon pour s’imposer, renouant avec le succès pour la première fois depuis son titre en USF2000 l’an passé. S’il s’impose avec près de cinq secondes d’avance, Brabham n’a jamais été inquiété durant la course.

Ayant fêté ses 19 ans plus tôt dans la semaine, Matthew Brabham, profitait d’un nouveau chaos dans le Turn One pour émerger en tête. En cause, Spencer Pigot. Le vice-champion 2012 d’USF2000 s’est accroché avec son coéquipier Petri Suvanto mais est resté sur le carreau, au contraire du Finlandais qui a pu reprendre la piste des fonds du classement.

Retenu avec le peloton derrière la voiture de sécurité, le leader rongeait son frein dans les premiers tours avant de s’échapper au restart. Avec trois secondes d’avance sur Shelby Blackstock après un tour, puis près de huit à la fin du 7ème tour, le pilote Andretti Autosport dominait allègrement la course avant une nouvelle période de caution provoquée par l’accident de Juan Piedrahita. Gardant son calme, Brabham a repris sa marche victorieuse lors des trois derniers tours.

Derrière le vainqueur, Shelby Blackstock semblait bien placé pour s’assurer la 2ème place mais son rythme en-deça lui sera fatal lors du dernier restart où Diego Ferreira trouve une place pour lui subtiliser la position du dauphin. Une position qui lui permet également de conserver la tête du championnat.

Si Blackstock conserve la 3ème place, Scott Anderson et un étonnant Petri Suvanto complète le Top 5. Le Finlandais, remonté de la dernière position, s’est offert une superbe remontée pour limiter les dégâts à l’issue du week-end. Une mission réussie avec neuf places gagnées en moins de dix tours.

Derrière, on retrouve Kyle Kaiser, Zack Meyer, Nick Andries, Lloyd Read et Jose Gutierrez. En Expert Class, Jeff Garibotti s’est à nouveau imposé dans le duel des trentenaires et plus qui l’oppose à Jay Horak.

Bilan

Au championnat, Diego Ferreira prend la tête et s’échappe avec Brabham dans ses échappements, les deux hommes possèdent déjà 20 points ou plus d’avance sur un trio composé de Shelby Blackstock, Scott Anderson et Petri Suvanto. Le prochain meeting aura lieu à St Petersburg les 23 et 24 mars prochains, avec deux courses au programme.

Pro Mazda Championship 2013 – Classement général – Course 2/16
1. Diego Ferreira – 58 points
2. Matthew Brabham – 54
3. Shelby Blackstock – 34
4. Scott Anderson – 34
5. Petri Suvanto – 34
6. Kyle Kaiser – 28
7. Zack Meyer – 28
8. Spencer Pigot – 26
9. Juan Acosta – 26
10. Lloyd Read – 22
11. Nick Andries – 14
12. Juan Piedrahita – 7
WC. Jose Gutierrez
WC. Patrick Linn
Expert Class
1. Jeff Garibotti
2. Jay Horak

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox