Accueil / Mazda Road to Indy / Star Mazda : Première pour Schmidt, Hawksworth fait le break

Star Mazda : Première pour Schmidt, Hawksworth fait le break

Jack Hawksworth in the #82 Team Pelfrey Star Mazda Championship 2012 St. Petersburg
Après les rues de Toronto, l’aéroport d’Edmonton accueillait deux nouvelles courses en Star Mazda Championship. La discipline poursuit son voyage canadien avec Jack Hawksworth comme leader du championnat devant Connor De Phillippi et Gabriel Chaves. Le « Hawk » tentera de confirmer sa bonne prestation d’il y a deux semaines, où il avait repris les commandes avec deux victoires au sein du même week-end.

Et pourtant, à l’issue des qualifications, aucun des pilotes de tête au championnat ne décroche la pole, capturée par Sage Karam, pour cinq millièmes de seconde devant son coéquipier, Zach Veach. Les pilotes Andretti ont remercié James Hinchcliffe, pilote Andretti deux divisions supérieures, pour ses conseils entre les essais et les qualifications, ainsi que leur équipe. Les deux hommes devancent Jack Hawksworth et Gabby Chaves, tandis que les deux Canadiens engagés partiront neuvième pour Stefan Rzadzinski, qui a participé à la course en Indy Lights l’an passé, et dix-huitième pour Blair Robertshaw, businessman faisant ses débuts à Edmonton.

Malgré cette surprise, toutefois relative, lors des qualifications, une surprise encore plus grande attendait les observateurs à l’issue de la première course. Le débutant vénézuélien, Camilo Schmidt, encore en karting l’an passé, a remporté son premier succès alors que sa meilleure arrivée au matin était une neuvième place. Parti quinzième sur la grille, le Vénézuélien a su se mettre en évidence à travers toutes les épreuves pour s’imposer lors du sprint final, la course s’achevant sur une période de green/white/checkered. Mettre sa victoire sur le compte de la chance serait toutefois importun, le pilote ayant gagné dix positions lors des cinq premiers tours, moment où la pluie est apparue.

Le choix du vainqueur à ce moment a été de rester en slicks pendant que beaucoup allaient aux stands. Au restart, il parvient toutefois à rester sur la piste alors que de nombreux contacts étaient à signaler. Poleman, Sage Karam doit se contenter de la deuxième place malgré une belle remontée depuis la dixième place où il était tombé après son passage aux pneus pluies. Troisième à l’arrivée, Gabby Chaves signe son quatrième podium de la saison, suivi de Martin Scuncio et Connor De Phillippi, dans le Top 5 malgré une collision en début de course, un changement de nez et une vérification technique. Ryan Tveter prend la sixième place tandis que Blair Robertshaw n’est pas tombé dans les pièges pour sa première course. L’homme d’affaires se classe douzième à l’arrivée.

Le reste de la course 1 est plus compliqué à décrire. Une averse courte et violente s’est abattue avant que les voitures ne s’installent sur la pré-grille. Lorsqu’une équipe a choisi de passer les pneus slicks, le doute était lancé sur le plateau, bien que la piste soit assez sèche hormis quelques endroits humides. Les slicks semblaient être le meilleur choix, jusqu’au cinquième tour. La course s’est alors transformée en exercice de style et de patience puisque marquée par les périodes de neutralisations. Petri Suvanto fut le premier à partir au tapis, suivi de Stefan Rzadzinski et Zach Veach, qui parviendra à arriver en neuvième position. L’accident majeur a été celui de Jack Hawksworth, l’un des huit pilotes à rester en slicks. Encore leader devant son coéquipier au début de la période green/white/checkered, Gustavo Menezes a glissé vers Hawksworth au freinage du Virage 1. Les deux hommes sont partis en tête-à-queue avant de repartir. Pendant ce temps, Camilo Schmidt avait déjà pris les commandes de la course, laissant Hawksworth terminer à la septième place et Menezes se crasher sur le mur quelques tours plus tard.

La course 2 voit Jack Hawksworth partir en pole, puisqu’auteur du meilleur tour en course. Gabby Chaves l’accompagne sur la première ligne. Le dimanche a marqué le retour du soleil, à la grande joie du poleman, Jack Hawksworth qui a remporté sa cinquième victoire de la saison après avoir mené de bout en bout la course 2. Sage Karam le suit, accompagné de Gabby Chaves, auteur d’un nouveau podium mais frustré de ne pas encore avoir fait mieux que ses cinq troisièmes places. Le vainqueur surprise de la veille, Camilo Schmidt, a terminé en dixième position après s’être élancé du septième rang. Parti du fond de grille, Petri Suvanto a mené la charge du fond du peloton pour remonter à une quatrième place finale malgré une frayeur avec le mur du Virage 1 dans le 10ème tour, ce qui a légèrement faussé sa suspension arrière-droite. Son coéquipier, Gustavo Menezes qui a fini dans le mur au dernier tour hier, conclut le week-end sur une belle note avec la cinquième position. Parmi les autres satisfactions dominicales, le natif d’Edmonton Stefan Rzadzinski est remonté de la dix-huitième à la sixième place sur ses terres tandis que son compatriote Blair Robertshaw, termine à la quinzième place mais est le grand gagnant de l’Expert Series ce week-end, le trophée réservé aux pilotes de plus de trente ans.

La plus grosse surprises de la course 2 est venue de Connor De Phillippi. Auteur d’un mauvais week-end à Toronto il y a deux semaines, le résultat à Edmonton n’a guère été mieux puisqu’après sa cinquième place en C1, le Californien partait sur la septième ligne. Un contact avec le mur au premier tour l’a obligé à rentrer aux stands pour changer de museau. De Phillippi est alors reparti à un tour et a franchi la ligne d’arrivée en quatorzième position.

Parmi les incidents majeurs, la sortie de Zach Meyer au quinzième tour a entrainé la première période de caution en raison des débris présents sur la piste. Le restart au vingtième tour a alors permis à Martin Scuncio de tenter un mouvement des plus osés, bien que peu fructueux, sur Hawksworth. Ce même nouveau départ a laissé Zach Veach dans le mur du Virage 9, amenant un nouveau safety-car pour trois tours. Ce restart sera fatal à Scuncio, coincés par ses coéquipiers chez Juncos dans le goulot du premier virage, mais aussi à Camilo Schmidt, auteur d’un tête-à-queue alors qu’il pouvait espérer un nouveau Top 5.

Au championnat, Jack Hawksworth accroit son avance à 49 unités sur son nouveau dauphin, Gabby Chaves, tandis que Sage Karam fait son apparition sur le podium du classement au dépens de Connor De Phillippi, désormais quatrième. Chez les rookies, Chaves possède une avance confortable sur Petri Suvanto, mais il reste encore sept courses à disputer, à commencer par deux courses à Trois-Rivières attendent les pilotes du Star Mazda Championship les 4 et 5 août prochains, un meeting qui concluera le périple canadien de la série.

Star Mazda Championship 2012 – Classement général – Course 10/17
1. Jack Hawksworth – 243 points
2. Gabriel Chaves – 194
3. Sage Karam – 191
4. Connor De Phillippi – 182
5. Martin Scuncio – 165
6. Juan Piedrahita – 157
7. Petri Suvanto – 154
8. Diego Ferreira – 130
9. Gustavo Menezes – 114
10. Zach Veach – 112
11. Camilo Schmidt – 91
12. Ashley Freiberg – 88
13. Stefan Rzadzinski – 86
14. Andrés Méndez – 81
15. Bruno Palli – 71
16. Carlos Linares – 69
17. Zack Meyer – 62
18. Jérimy Daniel – 36
19. Ryan Tveter – 28
20. Larry Pegram – 23
21. Walt Bowlin – 21
22. Blair Robertshaw – 15
NC. J.W. Roberts – 0
WC. Corey Lewis – 0

Star Mazda : Première pour Schmidt, Hawksworth fait le break 

Après les rues de Toronto, l’aéroport d’Edmonton accueillait deux nouvelles courses en Star Mazda Championship. La discipline poursuit son voyage canadien avec Jack

Hawksworth comme leader du championnat devant Connor De Phillippi et Gabriel Chaves. Le « Hawk » tentera de confirmer sa bonne prestation d’il y a deux semaines, où il

avait repris les commandes avec deux victoires au sein du même week-end.

Et pourtant, à l’issue des qualifications, aucun des pilotes de tête au championnat ne décroche la pole, capturée par Sage Karam, pour cinq millièmes de seconde devant

son coéquipier, Zach Veach. Les pilotes Andretti ont remercié James Hinchcliffe, pilote Andretti deux divisions supérieures, pour ses conseils entre les essais et les

qualifications, ainsi que leur équipe. Les deux hommes devancent Jack Hawksworth et Gabby Chaves, tandis que les deux Canadiens engagés partiront neuvième pour Stefan

Rzadzinski, qui a participé à la course en Indy Lights l’an passé, et dix-huitième pour Blair Robertshaw, businessman faisant ses débuts à Edmonton.

Malgré cette surprise, toutefois relative, lors des qualifications, une surprise encore plus grande attendait les observateurs à l’issue de la première course. Le

débutant vénézuélien, Camilo Schmidt, encore en karting l’an passé, a remporté son premier succès alors que sa meilleure arrivée au matin était une neuvième place.

Parti quinzième sur la grille, le Vénézuélien a su se mettre en évidence à travers toutes les épreuves pour s’imposer lors du sprint final, la course s’achevant sur

une période de green/white/checkered. Mettre sa victoire sur le compte de la chance serait toutefois importun, le pilote ayant gagné dix positions lors des cinq

premiers tours, moment où la pluie est apparue.

Le choix du vainqueur à ce moment a été de rester en slicks pendant que beaucoup allaient aux stands. Au restart, il parvient toutefois à rester sur la piste alors que

de nombreux contacts étaient à signaler. Poleman, Sage Karam doit se contenter de la deuxième place malgré une belle remontée depuis la dixième place où il était tombé

après son passage aux pneus pluies. Troisième à l’arrivée, Gabby Chaves signe son quatrième podium de la saison, suivi de Martin Scuncio et Connor De Phillippi, dans

le Top 5 malgré une collision en début de course, un changement de nez et une vérification technique. Ryan Tveter prend la sixième place tandis que Blair Robertshaw

n’est pas tombé dans les pièges pour sa première course. L’homme d’affaires se classe douzième à l’arrivée.

Le reste de la course 1 est plus compliqué à décrire. Une averse courte et violente s’est abattue avant que les voitures ne s’installent sur la pré-grille. Lorsqu’une

équipe a choisi de passer les pneus slicks, le doute était lancé sur le plateau, bien que la piste soit assez sèche hormis quelques endroits humides. Les slicks

semblaient être le meilleur choix, jusqu’au cinquième tour. La course s’est alors transformée en exercice de style et de patience puisque marquée par les périodes de

neutralisations. Petri Suvanto fut le premier à partir au tapis, suivi de Stefan Rzadzinski et Zach Veach, qui parviendra à arriver en neuvième position. L’accident

majeur a été celui de Jack Hawksworth, l’un des huit pilotes à rester en slicks. Encore leader devant son coéquipier au début de la période green/white/checkered,

Gustavo Menezes a glissé vers Hawksworth au freinage du Virage 1. Les deux hommes sont partis en tête-à-queue avant de repartir. Pendant ce temps, Camilo Schmidt avait

déjà pris les commandes de la course, laissant Hawksworth terminer à la septième place et Menezes se crasher sur le mur quelques tours plus tard.

La course 2 voit Jack Hawksworth partir en pole, puisqu’auteur du meilleur tour en course. Gabby Chaves l’accompagne sur la première ligne. Le dimanche a marqué le retour du soleil, à la grande joie du poleman, Jack Hawksworth qui a remporté sa cinquième victoire de la saison après avoir mené de bout en bout la course 2. Sage Karam le suit, accompagné de Gabby Chaves, auteur d’un nouveau podium mais frustré de ne pas encore avoir fait mieux que ses cinq troisièmes places. Le vainqueur surprise de la veille, Camilo Schmidt, a terminé en dixième position après s’être élancé du septième rang. Parti du fond de grille, Petri Suvanto a mené la charge du fond du peloton pour remonter à une quatrième place finale malgré une frayeur avec le mur du Virage 1 dans le 10ème tour, ce qui a légèrement faussé sa suspension arrière-droite. Son coéquipier, Gustavo Menezes qui a fini dans le mur au dernier tour hier, conclut le week-end sur une belle note avec la cinquième position. Parmi les autres satisfactions dominicales, le natif d’Edmonton Stefan Rzadzinski est remonté de la dix-huitième à la sixième place sur ses terres tandis que son compatriote Blair Robertshaw, termine à la quinzième place mais est le grand gagnant de l’Expert Series ce week-end, le trophée réservé aux pilotes de plus de trente ans.

La plus grosse surprises de la course 2 est venue de Connor De Phillippi. Auteur d’un mauvais week-end à Toronto il y a deux semaines, le résultat à Edmonton n’a guère été mieux puisqu’après sa cinquième place en C1, le Californien partait sur la septième ligne. Un contact avec le mur au premier tour l’a obligé à rentrer aux stands pour changer de museau. De Phillippi est alors reparti à un tour et a franchi la ligne d’arrivée en quatorzième position.

Parmi les incidents majeurs, la sortie de Zach Meyer au quinzième tour a entrainé la première période de caution en raison des débris présents sur la piste. Le restart au vingtième tour a alors permis à Martin Scuncio de tenter un mouvement des plus osés, bien que peu fructueux, sur Hawksworth. Ce même nouveau départ a laissé Zach Veach dans le mur du Virage 9, amenant un nouveau safety-car pour trois tours. Ce restart sera fatal à Scuncio, coincés par ses coéquipiers chez Juncos dans le goulot du premier virage, mais aussi à Camilo Schmidt, auteur d’un tête-à-queue alors qu’il pouvait espérer un nouveau Top 5.

Au championnat, Jack Hawksworth accroit son avance à 49 unités sur son nouveau dauphin, Gabby Chaves, tandis que Sage Karam fait son apparition sur le podium du classement au dépens de Connor De Phillippi, désormais quatrième. Chez les rookies, Chaves possède une avance confortable sur Petri Suvanto, mais il reste encore sept courses à disputer, à commencer par deux courses à Trois-Rivières attendent les pilotes du Star Mazda Championship les 4 et 5 août prochains, un meeting qui concluera le périple canadien de la série.

Star Mazda Championship 2012 – Classement général – Course 8/17
1. Jack Hawksworth – 243 points
2. Gabriel Chaves – 194
3. Sage Karam – 191
4. Connor De Phillippi – 182
5. Martin Scuncio – 165
6. Juan Piedrahita – 157
7. Petri Suvanto – 154
8. Diego Ferreira – 130
9. Gustavo Menezes – 114
10. Zach Veach – 112
11. Camilo Schmidt – 91
12. Ashley Freiberg – 88
13. Stefan Rzadzinski – 86
14. Andrés Méndez – 81
15. Bruno Palli – 71
16. Carlos Linares – 69
17. Zack Meyer – 62
18. Jérimy Daniel – 36
19. Ryan Tveter – 28
20. Larry Pegram – 23
21. Walt Bowlin – 21
22. Blair Robertshaw – 15
NC. J.W. Roberts – 0
WC. Corey Lewis – 0
Blair Robertshaw – XX

Andres Mendez, Ashley Freiberg, Bruno Palli, Camilo Schmidt, Carlos Linares, Connor De Phillippi, Diego Ferreira, Gabby Chaves, Gustavo Menezes, Jack Hawksworth, Juan

Piedrahita, Martin Scuncio, Petri Suvanto, Ryan Tveter, Sage Karam, Star Mazda Championship, Stefan Rzadzinski, Zach Veach, Zack Meyer, Blair Robertshaw

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox