Accueil / Mazda Road to Indy / USF2000 – Neil Alberico contre-attaque au Lucas Oil Raceway

USF2000 – Neil Alberico contre-attaque au Lucas Oil Raceway

Neil Alberico 2013 USF2000 Lucas Oil Raceway

Après une pause de deux mois depuis le dernier meeting disputé dans les rues de St. Petersburg, l’USF2000 connaissait son troisième rendez-vous de l’année au Lucas Oil Raceway. Une seule course était au programme et Scott Hargrove avait toutes les chances de conserver son leadership même en cas de contre-performance.

Essais

Trois séances d’essais étaient programmées le vendredi. D’entrée, les gros bras se montraient avec le meilleur temps de Scott Hargrove lors de la première session. Auteur d’un tour à 112.541 mph de moyenne, le Canadien devançait Henrik Furuseth, Danilo Estrela, Neil Alberico et Peter Portante. Les temps continuaient de descendre par la suite et c’est Neil Alberico, le seul homme à avoir battu Scott Hargrove cette saison, et vainqueur de l’USF2000 Winterfest en début d’année, qui prenait les commandes. Auteur d’un tour à 114.413 mph de moyenne, l’Américain laissait Henrik Furuseth, Scott Hargrove, Stefan Rzadzinski et Peter Portante derrière lui lors de la deuxième séance. Lors de la troisième séance, sa moyenne de 114.897 mph lui permettait de battre Scott Hargrove tandis que Garett Grist, Stefan Rzadzinski et le Français Florian Latorre complétaient le Top 5.

Pour les deux séances d’essais du samedi, les noms en tête changeaient peu. La première séance était dominée par Garett Grist à une moyenne de 114.397 mph de moyenne, suivi par Scott Hargrove, Jeroen Slaghekke, Neil Alberico et Stefan Rzadzinski. La seconde session du jour était plus lente avec une meilleure moyenne à 113.649 mph pour le leader Neil Alberico, devançant par la même occasion Garett Grist, Henrik Furuseth, Scott Hargrove et Peter Portante.

Qualifications

Lancés à tour de rôle pour réaliser un run de deux tours lancés, les pilotes faisaient face à l’exercice typique des ovales pouvant condamner les bonnes prestations de l’un ou de l’autre… malgré la valeur toute relative des qualifications sur ovale.

A ce jeu, c’est Scott Hargrove qui se montrait le plus malin grâce à une série effectuée à une moyenne de 115.312 mph. Le Canadien s’adjugeait ainsi sa troisième pole position de l’année et conservait son invincibilité dans l’exercice cette année. A ses côtés, on trouvera Neil Alberico, seul homme ayant ravi une victoire à son coéquipier cette saison. Les deux hommes devançaient le Néerlandais Jeroen Slaghekke. Leur ancien coéquipier chez Cape Motorsports with Wayne Taylor R acing, parti chez Afterburner Autosport s’offrait ainsi sa meilleure qualification de l’année.

Les autres positions de la grille se jouaient à des millièmes de seconde et Peter Portante et Garett Grist complétaient le Top 5 devant Wyatt Gooden, Henrik Furuseth, Danilo Estrela, Stefan Rzadzinski et Daniel Burkett. Aux portes de la dixième place, on retrouvait Dalton Kellett, Jason Wolfe, James Fletcher, Brandon Newey et Florian Latorre, seul représentant de son équipe JAY Motorsports.

Les dernières lignes étaient occupées par Felipe Donato, Austin Cindric, Tim Paul, Michael Johnson, Clark Toppe, Matt McMurry, Jesse Lazare, Andrew Hobbs et R.C. Enerson qui n’a pas signé de temps suite à son crash.

Course

Au départ, Neil Alberico prenait l’avantage sur son coéquipier Scott Hargrove. Sortant de deux meetings où la performance était là mais la moisson de points faible, l’Américain devait conserver son rang tout au long des 75 tours de course. Avec une avance de deux secondes à mi-course, Neil Alberico semblait bien parti mais la fin de course allait tourner en thriller, d’autant plus qu’aucun drapeau jaune n’était à signaler.

Derrière Alberico, Peter Portante dépassait un court instant Scott Hargrove dans le premier tour avant que le Canadien ne reprenne son bien. Les deux hommes restaient ensemble jusqu’au quarante-deuxième tour où Portante profitait du trafic pour prendre définitivement l’avantage. Garett Grist, cinquième sur la grille, avait réalisé un départ moyen, perdant une position au profit de Wyatt Gooden. Le débutant se ressaisissait par la suite en gagnant plusieurs positions dans les premiers tours et en arrachant la troisième place au soixante-cinquième tour.

Les dix derniers tours voyaient une intense bataille entre Neil Alberico, Peter Portante et Garett Grist. La lutte était tout aussi disputée dans les groupes de monoplaces qui se disputaient les places d’honneur. Au soixante-dixième tour, Garett Grist passait deuxième ai grand dam de Peter Portante. Grist donnait ensuite tous ses efforts pour déloger Neil Alberico mais celui-ci conservait une avance de 0.251s au drapeau à damier. Peter Portante signait son meilleur résultat à ce jour avec un premier podium, laissant Danilo Estrela et Scott Hargrove au pied du podium.

Henrik Furuseth, et Jason Wolfe suivaient, ce dernier signant une quatrième septième place consécutive. Dalton Kellett, Daniel Burkett et Stefan Rzadzinski complétaient le Top 10, le Canadien étant également le premier à un tour. On retrouvait derrière Jesse Lazare, pourtant parti vingt-deuxième, Wyatt Gooden, Felipe Donato et Jeroen Slaghekke.

Pour sa première course sur ovale, Florian Latorre conservait sa position de départ, quinzième, devant Brandon Newey, James Fletcher, Michael Johnson, Clark Toppe, Matt McMurry et Andrew Hobbs. Deux abandons étaient à signaler, ceux de Tim Paul au quarante-troisième tour et celui d’Austin Cindric, le fils du patron de Penske, au soixante-sixième. Quant à R.C. Enerson, son crash en qualifications l’empêchait de disputer la course.

Bilan

Au championnat, la contre-performance relative de Scott Hargrove ne l’handicape pas vraiment puisqu’il devance tout de même Wyatt Gooden et marque le même nombre de points que Danilo Estrela, ces deux poursuivants, désormais relégués à plus de cinquante unités. Le grand gagnant s’appelle Neil Alberico même si le poids de ses abandons le pénalise encore au niveau des classements. Le seul Français, Florian Latorre, pointe au onzième rang, non loin des meilleurs rookies.

Le prochain rendez-vous de l’USF2000 aura désormais lieu à Toronto avec deux courses programmées les 13 et 14 juillet en support de l’IndyCar Series.

USF2000 – Classement pilotes – Course 5/14
Pilote Points
1 Scott Hargrove 141
2 Wyatt Gooden 88
3 Danilo Estrela 84
4 Garett Grist 83
5 Jesse Lazare 80
6 Stefan Rzadzinski 72
7 Jason Wolfe 69
8 Neil Alberico 66
9 Henrik Furuseth 60
10 Brandon Newey 57
11 Florian Latorre 55
12 Peter Portante 50
13 Jeroen Slaghekke 30
14 Dalton Kellett 29
15 Felipe Donato 27
16 Jake Eidson 26
17 R.C. Enerson 26
18 James Fletcher 24
19 Michael Epps 23
20 Daniel Burkett 22
21 Michael Johnson 20
22 Clark Toppe 16
23 Matt McMurry 14
24 Tim Paul 13
25 Luca Forgeois 10
26 Arthur Oliveira 9
27 Austin Cindric 5
28 Andrew Hobbs 3
National Class
1 Scott Rettich 88
2 James Dayson 72
3 Ryan Verra 45

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox