Accueil / Super Formula / Super Formula – André Lotterer à qui perd gagne au Fuji
André Lotterer 2013 Super Formula Fuji
© Japan Race Promotion

Super Formula – André Lotterer à qui perd gagne au Fuji

Fuji était le théâtre de la troisième manche de Super Formula en cette saison 2013. Vainqueurs à Suzuka et Autopolis, Takuya Izawa et André Lotterer arrivaient dominé au classement par Tsugio Matsuda, ayant marqué lors des deux premières manches au contraire de ses adversaires, en raison d’un abandon ou d’un engagement en WEC. Douze pilotes pouvaient ainsi prendre la tête à l’issue du week-end.

Avant même les essais, la nouvelle Dallara SF14 effectuait ses premiers tours de roues avant d’entrer dans son programme de développement pour ses débuts programmés l’an passé. Les premiers chronos se montrent prometteurs.

Essais

Dans des conditions légèrement humides mais belles, André Lotterer signait le meilleur temps de la première séance d’essais libres grâce à un tour en 1m24.986s. Le pilote allemand résistait aux meilleurs efforts de ses concurrents en fin de session puisque Kazuki Nakajima échouait à huit millièmes de secondes du meilleur temps.

Joao Paulo de Oliveira se classait troisième à moins d’un dixième de seconde, suivi par Loïc Duval et Kohei Hirate, eux aussi dans le coup. A moins d’une demi-seconde du leader, on retrouvait Takashi Kogure, Takuya Izawa, Yuji Kunimoto et Tsugio Matsuda. Ryo Hirakawa occupait la dixième position devant Hudeki Mutoh, Naoki Yamamoto, Daisuke Nakajima, Koudai Tsukakoshi, Richard Bradley et Takashi Kobayashi, tous dans la seconde de Lotterer.

Hironobu Yasuda, Yuhki Nakayama et Koki Saga occupaient les dernières positions mais les faibles écarts enregistrés promettaient des qualifications excitantes.

Qualifications

Après les qualifications perturbées par la météo exécrable d’Autopolis, le format habituel en trois parties retrouvait sa place à Fuji. Les trois exercices allaient être dominés par Loïc Duval qui s’offre sa première pole position de l’année.

En Q1, Loïc Duval était le seul à rouler sous la barre de la minute vingt-cinq en signant un tour en 1m24.993s lui permettant de devancer Kohei Hirate et Kazuki Nakajima. Les regards étaient toutefois tournés vers le bas du classement puisque cinq pilotes allaient être éliminés.

Takuya Izawa, premier vainqueur de l’année, frôlait l’élimination tout comme Takashi Kogure puisque les deux hommes devançaient de moins d’un centième Hideki Mutoh, quinzième et premier éliminé. Celui-ci devançait Yuhki Nakayama, Koki Saga, Richard Bradlet et Takashi Kobayashi qui occupaient alors le fond de grille.

Loïc Duval enfonçait le clou en Q2 grâce à un tour en 1m24.557s qui allait demeurer la meilleure performance du samedi. Le Français prenait alors le dessus sur Kazuki Nakajima et Yuji Kunimoto tandis que les pilotes de la neuvième à la quatorzième place se faisaient éliminer.

Une fois de plus, la lutte pour passer à l’étape suivante s’avérait extrêmement serrée. Grâce à un dernier effort, Naoki Yamamoto s’offrait une place en Q3 pour huit et neuf millièmes d’avance sur Tsugio Matsuda et Takuya Izawa, qui se contentaient finalement de la cinquième ligne de justesse devant Koudai Tsukakoshi et Ryo Hirakawa. Hironobu Yasuda et Takashi Kogura étaient les derniers éliminés.

La Q3 établissait la grille de départ pour les quatre premières lignes. Après un début de séance dominé par André Lotterer puis Joao Paulo de Oliveira, Loïc Duval se hissait à nouveau au sommet pour prendre la pole position en 1m24.708s. Un dernier effort de Yuji Kunimoto permettait au japonais de prendre la deuxième place devant Joao Paulo de Oliveira et Kohei Hirate, tous dans la même dixième que Loïc Duval.

Kazuki Nakajima et André Lotterer s’assuraient sans joie la troisième ligne devant Naoki Yamamoto et Daisuke Nakajima.

Essais 2

André Lotterer revenait au premier rang au terme de la séance d’essais du dimanche matin, généralement utilisée pour valider les réglages prévus pour la course.

L’Allemand s’illustrait avec un meilleur tour en 1m26.207s, trois dixièmes devant Loïc Duval et Daisuke Nakajima. Kohei Hirate prenait le quatrième rang devant Kazuki Nakajima au terme d’une séance disputée puisque seize des dix-neuf pilotes présents tournaient dans la même seconde que Lotterer.

Koki Saga s’offrait le sixième rang devant Ryo Hirakawa. En huitième position, Takashi Kogure prenait la deuxième place d’un moteur Honda à la peine à Fuji, Daisuke Nakajima étant le mieux classé. Enfin, Koudai Tsukakoshi et Joao Paulo de Oliveira complétaient le top dix devant Hideki Mutoh et Richard Bradley.

Course

Sous un ciel nuageux, Loïc Duval conservait l’avantage de sa pole position pour boucler le premier tour en tête. Le départ de Yuji Kunimoto était loin d’être parfait et le Japonais se faisait déborder par Joao Paulo de Oliveira, Kazuki Nakajima et André Lotterer. Le peloton était tout aussi animé et Koki Saga ne pouvait éviter l’accrochage avec Takashi Kogure. Ce dernier pouvait toutefois reprendre la piste au contraire de son concurrent et de Richard Bradley qui n’avait su les éviter. La voiture de sécurité effectuait alors sa seule intervention de la course pendant quatre tours durant lesquels Tsugio Matsuda en profitait pour anticiper son ravitaillement.

Lorsque le safety-car s’effaçait, Loïc Duval conservait la tête de la course. Le Français creusait l’écart avec ses poursuivants menés par Joao Paulo de Oliveira. Le Brésilien écopait toutefois d’une pénalité pour avoir volé le départ et était dès lors condamné à une course de remontée à travers le peloton. Kazuki Nakajima héritait de la deuxième place mais le Japonais devait céder au vingtième tour face à son équipier, André Lotterer qui commençait à réduire l’écart avec Loïc Duval de sept à qautre secondes. Légèrement perturbé et victime de sous-virage, Kazuki Nakajima se faisait également dépasser par Kohei Hirate.

Le leader passait aux stands à l’issue du trente-quatrième tour mais Loïc Duval perdait du temps. Lorsqu’André Lotterer ravitaillait le tour suivant, l’arrêt se passait sans problème et l’Allemand reprenait la piste dans les échappements du Français, désormais deuxième derrière Tsugio Matsuda, qui avait anticipé son arrêt pendant la neutralisation du début de course. L’ancien champion de la Formula Nippon voyait cependant son avance de quinze secondes chuter en raison de la dégradation des pneus.

A dix tours de l’arrivée, Loïc Duval reçevait une pénalité car l’un de ses mécaniciens a changé un pneu avant alors que le ravitaillement en essence n’était pas encore terminé. Le Français effectuait donc un passage forcé dans la voie des stands et perdait le bénéfice de son beau week-end ainsi que ses espoirs de podiums.

Les derniers tours voyaient André Lotterer dépasser Tsugio Matsuda qui tombait finalement en panne d’essence à deux tours du but. Dans le peloton, Loïc Duval tentait de rattraper autant que possible sa pénalité mais la fin de course était proche et il manquait le podium de deux secondes.

André Lotterer s’imposait donc, sa deuxième victoire en deux courses disputées pour l’Allemand qui avait manqué l’ouverture. Le pilote TOM’S s’imposait avec près de trente secondes d’avance sur Kohei Hirate et Naoki Yamamoto. Loïc Duval terminait finalement quatrième devant Takuya Izawa et Joao Paulo de Oliveira. Yuji Kunimoto terminait au septième rang devant un décevant Kazuki Nakajima. Koudai Tsukakoshi et Daisuke Nakajima complétaient le top dix devant Ryo Hirakawa, champion en titre de F3 japonaise. Les autres pilotes terminaient à plus d’une minute et on y retrouvait Hironobu Yasuda, Hideki Mutoh, Takashi Kogure et Takashi Kobayashi. Enfin, Yuhki Nakayama abandonnait à treize tours de l’arrivée.

Bilan

Avec sa deuxième victoire de la saison, André Lotterer prend les commandes du championnat devant un étonnant et régulier Naoki Yamamoto. Takuya Izawa se classe troisième, devant Loïc Duval, Tsugio Matsuda et Joao Paulo de Oliveira. Les six hommes restent groupés en quelques points et n’importe lequel d’entre eux peut prendre la tête après la prochaine course prévue au Twin Ring Motegi le 4 août.

Super Formula 2013 – Classement pilotes – Meeting 3/7
Pos Pilote Points
1 André Lotterer 21
2 Naoki Yamamoto 17
3 Takuya Izawa 15
4 Loïc Duval 14
5 Tsugio Matsuda 12
6 Joao Paulo de Oliveira 11
7 Kohei Hirate 8
8 Takashi Kogure 6
9 Kazuki Nakajima 5
10 Koudai Tsukakoshi 3
11 Ryo Hirakawa 3
12 Yuji Kunimoto 2
13 Andrea Caldarelli 2
14 Yuhki Nakayama 1
15 Daisuke Nakajima 0
16 Hironobu Yasuda 0
17 Hideki Mutoh 0
18 Takashi Kobayashi 0
19 Richard Bradley 0
20 Koki Saga 0
21 James Rossiter 0
22 Takuma Sato 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox