Accueil / Super Formula / Super Formula – André Lotterer s’impose à Autopolis
André Lotterer Super Formula 2013 Autopolis
© Japan Race Promotion

Super Formula – André Lotterer s’impose à Autopolis

Autopolis accueillait le deuxième rendez-vous de la saison 2013 de Super Formula. Takuta Izawa abordait le meeting en tant que leader après sa victoire à Suzuka mi-avril. Le Japonais voyait toutefois la concurrence s’étoffer avec les retours d’André Lotterer et Loïc Duval, qui n’avaient pas de manches en WEC cette semaine. En parallèle, Takuma Sato, pris à Détroit par l’IndyCar, laissait sa place à Takashi Kobayashi.

Essais

D’entrée, André Lotterer retrouvait le rythme de la Super Formula en signant le meilleur temps des essais libres sur une piste humide. Dans des conditions piégeuses, l’Allemand signait le meilleur temps en 1m38.556s et était le seul avec Naoki Yamamoto à descendre sous la barre des 1m39s. Tsugio Matsuda, Kazuki Nakajima et Takashi Kogure complétaient le top 5 suivis par Loïc Duval, Yuji Kunimoto, Kohei Hirate, Joao Paulo de Oliveira et Koudai Tsukakoshi au terme d’une séance marquée par quelques erreurs de pilotage sans gravité.

Qualifications

D’ordinaire disputée en trois séances de qualifications, l’exercice allait connaitre des modifications imprévues suite aux conditions exécrables sur le circuit d’Autopolis.

La séance débutait avec la Q1 comme prévu et André Lotterer poursuivait sa domination. Toutefois, les sorties de piste et tête-à-queue s’accumulant au fil des minutes, le drapeau rouge s’abattait finalement sur la piste. Koudai Tsukakoshi était ainsi parti à la faute, entrainant une première interruption. A la reprise, c’est Takashi Kogure qui se faisait éliminer. La direction de course faisait le choix de reporter les qualifications au dimanche, en place de la seconde séance d’essais libres, faisant office de warm-up d’habitude.

Réduites en une unique séance, les qualifications voiyaient finalement André Lotterer prendre la pole position en 1m36.619s, quatre dixièmes devant Joao Paolo de Oliveira. Sur une piste toujours détrempée, Naoki Yamamoto se classait troisième devant Tsugio Matsuda et Kazuki Nakajima, tous deux relégués à une seconde. Loïc Duval, Koudai Tsukakoshi, Kohei Hirate, Ryo Hirakawa et Takashi Kogure complétaient le top 10. Le fond de la grille était composé dans l’ordre par Takashi Kobayashi, Koki Saga, Hideki Mutoh, Daisuke Nakajima, Takuya Izawa, Hironobu Yasuda, Yuhki Nakayama, Yuji Kunimoto et Richard Bradley.

Course

Si la piste présentait toujours de grandes zones d’humidité, la pluie avait cessé pour le départ de la deuxième manche de la saison. Le plateau faisait le choix de s’élancer avec des pneus intermédiaires à l’exception de Loïc Duval qui tentait un coup de poker en chaussant des slicks au dernier moment.

André Lotterer conservait la tête sans inquiétude au départ, bien aidé par Joao Paulo de Oliveira qui se faisait dépasser par Naoki Yamamoto dans les premiers mètres de la course. Loïc Duval subissait le contrecoup de son pari mais à partir du septième tour, ses adversaires passaient aux stands chausser des slicks. Le Français se retrouvait alors en tête de la course. En queue de peloton, Richard Bradley partait à la faute et restait coincé dans le bac à graviers.

Le grand perdant de ce début de course était le champion en titre, Kazuki Nakajima. Bloqué derrière son coéquipier André Lotterer pendant les arrêts, l’ancien pilote de F1 se précipitait pour compenser le temps perdu et se manquait dans une tentative de dépassement. Takuya Izawa et Takashi Kogure restaient sur le carreau immédiatement, Kohei Hirate ne continuait que quelques tours tandis que Nakajima repassait par les stands pour réparer la monoplace.

La course est peu animée en dépit des sorties de piste de Takashi Kobayashi au quinzième tour et celles de Daisuke Nakajima et Hideki Mutoh vingt boucles plus tard. En parallèle, Loïc Duval ravitaillait enfin et tente un nouveau pari en ne changeant que ses pneus arrières. Le Français ressortait en tête mais la fraicheur des pneus d’André Lotterer permettait à celui-ci de prendre la tête au 44ème tour après une belle lutte.

Quelques tours plus tard, la direction de course mettait un terme prématuré à la deuxième manche du championnat en raison du brouillard qui faisait son apparition. André Lotterer était alors déclaré vainqueur avec neuf secondes d’avance sur Loïc Duval et quarante sur Naoki Yamamoto.

On retrouvait au pied du podium un groupe composé de Joao Paulo de Oliveira, Tsugio Matsuda, Koudai Tsukakoshi et Ryo Hirakawa, à nouveau meilleur débutant. Yuhki Nakayama terminait dans les points bien qu’à un tour. Hironobu Yasuda et Yuji Kunimoto complétaient le top 10 suivis de Koki Saga et Kazuki Nakajima, derniers classés.

Bilan

En marquant le maximum de points possible, André Lotterer efface son absence de Suzuka en étant à un point du nouveau leader, Tsugio Matsuda. L’Allemand est à égalité de points de points du vainqueur de la première manche, Takuya Izawa, tandis que Naoki Yamamoto et Loïc Duval complètent le top 5. Les écarts demeurent serrés et douze pilotes peuvent briguer la tête du championnat après la prochaine manche de Super Formula à Fuji le week-end du 14 juillet prochain.

Super Formula 2013 – Classement pilotes – Meeting 2/7
Pos Pilote Points
1 Tsugio Matsuda 12
2 Takuya Izawa 11
3 André Lotterer 11
4 Naoki Yamamoto 11
5 Loïc Duval 8
6 Joao Paulo de Oliveira 8
7 Takashi Kogure 6
8 Kazuki Nakajima 4
9 Koudai Tsukakoshi 3
10 Ryo Hirakawa 3
11 Andrea Caldarelli 2
12 Yuhki Nakayama 1
13 Hironobu Yasuda 0
14 Yuji Kunimoto 0
15 Koki Saga 0
16 James Rossiter 0
17 Kohei Hirate 0
18 Hideki Mutoh 0
19 Takuma Sato 0
20 Daisuke Nakajima 0
21 Richard Bradley 0
NC Takashi Kobayashi 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox