Accueil / Super Formula / Super Formula – Fuji sourit à Lotterer et de Oliveira
Joao Paulo de Oliveira 2014 Super Formula Fuji
© Japan Race Promotion

Super Formula – Fuji sourit à Lotterer et de Oliveira

Le championnat de Super Formula revenait en piste ce week-end pour sa deuxième manche au Fuji Speedway. Loïc Duval, leader du championnat après Suzuka, devait composer avec une concurrence désireuse de reprendre le dessus lors des deux courses prévues, même si elles offraient moins de points que les courses habituelles. A Suzuka, une seule était organisée. Lors des deux courses à Fuji, les qualifications se révélaient déterminantes.

Essais

La concurrence était déjà là le samedi, lors de la séance d’essais. Joao Paulo Lima de Oliveira fixait le meilleur temps en 1m23.601s, soit 86 millièmes devant André Lotterer. Loïc Duval se contentait du troisième temps à trois dixièmes. Le Français concédait le même tarif au leader que Kazuki Nakajima, quatrième classé en 1m23.986s.

Au-delà, tous les pilotes avaient tourné en 1m24 ou 1m25. Tomoki Nojiri, cinquième de la séance, menait ce groupe également composé de James Rossiter, Naoki Yamamoto et Hiroaki Ishiura parmin les mieux classés. Ryo Hirakawa et Yuichi Nakayama fermaient la marche du top dix.

Qualifications

Organisées en trois phases, les qualifications avaient cette fois-ci la particularité de désigner deux polemen plutôt qu’un. Les deux phases déterminantes pour établir la grille de départ étaient la première et la troisième. La seconde restait essentielle pour accéder à la troisième.

La première phase de qualifications, Q1, souriait à Joao Paulo Lima de Oliveira qui baissait son temps de référence à 1m23.108s. Loïc Duval concédait un dixième de retard au pilote du Team Impul et reléguait pour sa part André Lotterer à un dixième. Le pilote TOM’S partageait la deuxième ligne avec Yuji Kunimoto. Kazuki Nakajima, Ryo Hirakawa, Hiroaki Ishiura, Naoki Yamamot, Narain Karthikeyan et James Rossiter complétaient le groupe des dix premiers. Cinq pilotes ne poursuivaient pas la séance. Ils étaient composés d’Hideki Mutoh, Yuhki Nakayama, Koki Saga, Vitantonio Liuzzi et Takashi Kogure.

En Q2, Joao Paulo Lima de Oliveira récidivait avec un meilleur tour en 1m23.075s. Il devançait cette fois-ci Kazuki Nakajima, Yuji Kunimoto, André Lotterer, Loïc Duval et Naoki Yamamoto. Six éliminés en restaient là. Ce groupe incluait Hiroaki Ishiura, James Rossiter, Yuichi Nakayama, Tomoki Nojiri, Koudai Tsukakoshi et Daisuke Nakajima.

La troisième séance ne permettait pas à Joao Paulo Lima de Oliveira de réaliser le triplé. André Lotterer l’avait délogé de sa posture de leader en descendant le temps de référence à 1m22.572s. Joao Paulo Lima de Oliveira haussait tout de même le rythme pour terminer à moins de deux dixièmes du deuxième poleman de la journée. Cela lui permettait cependant de devancer pour un souffle le Japonais Kazuki Nakajima. Yuji Kunimoto partageait la deuxième ligne avec l’ancien pilote de Formule 1, tandis que Loïc Duval était relégué au cinquième rang devant Ryo Hirakawa, Naoki Yamamoto et Narain Karthikeyan.

Course 1

Au début du tour de formation, les choses se compliquaient déjà pour Narain Karthikeyan qui calait. L’Indien pouvait repartir et n’était finalement pas aussi malheureux que Koudai Tsukakoshi, qui rentrait aux stands pour abandonner avant même le départ.

A l’extinction des feux, l’envol d’André Lotterer n’était pas assez bon pour contenir Kazuki Nakajima, qui saisissait l’opportunité de prendre la deuxième place, que Loïc Duval laissait aussi filer. Plus loin, Hideki Mutoh et Naoki Yamamoto entraient en contact dans le premier virage, ce dernier perdant du temps après avoir perdu le contrôle de sa monoplace.

Hiroaki Ishiura, qui avait aussi perdu le contrôle, provoquait son abandon et celui de Ryo Hirakawa dans le même temps, ce dernier étant poussé hors-piste par son adversaire. A l’issue du premier tour, Takashi Kogure renonçait sur un problème mécanique après avoir sagement regagné les stands. Celui-ci l’empêchait de prendre part au reste du week-end.

Joao Paulo de Oliveira s’échappait en tête de course devant Kazuki Nakajima et Loïc Duval, qui se retrouvait sous pression d’André Lotterer qui laissait finalement le podium au Français. Yuji Kunimoto, James Rossiter, Narain Karthikeyan, Vitantonio Liuzzi, Daisuke Nakajima et Hideki Mutoh bouclaient le top dix.

Course 2

André Lotterer s’élançait mieux cette fois et conservait sa première place. L’ordre de tête n’évoluait pas au départ de cette course, qui incluait des arrêts réglementaires. Les deux premiers du classement, André Lotterer et Joao Paulo de Oliveira, s’échappaient vis-à-vis de leur poursuivant direct Kazuki Nakajima au fil des tours.

Après le bal des arrêts, le trio de tête s’était replacé de la même manière et n’allait pas évoluer jusqu’au drapeau à damier. Loïc Duvl ralliait l’arrivée au quatrième rang devant Naoki Yamamoto, Narain Kartikeyan et Yuji Kunimoto.

Ryo Hirakawa, Koudai Tsukakoshi et Vitantonio Liuzzi se classaient quant à eux en fond de top dix.

Bilan

Même s’il ne s’est pas imposé ce week-end, Loïc Duval conserve la tête du championnat. André Lotterer s’est bien rapproché du Français, tandis que Joao Paulo Lima de Oliveira a bien remonté après un premier meeting en demi-teinte.

Ce dernier pourra se réjouir de revenir en piste sur ce même tracé de Fuji. Le prochain rendez-vous de Super Formula y est fixé le week-end du 13 juillet.

Super Formula 2014 – Meeting 2/7
Pos Pilote Points
1 Loïc Duval 15,5
2 André Lotterer 13,5
3 Joao Paulo Lima de Oliveira 12
4 Kazuki Nakajima 10
5 James Rossiter 9,5
6 Hiroaki Ishiura 6
7 Ryo Hirakawa 5,5
8 Yuji Kunimoto 3
9 Narain Karthikeyan 2,5
10 Naoki Yamamoto 2
11 Vitantonio Liuzzi 1,5
NC Koudai Tsukakoshi 0
NC Hideki Mutoh 0
NC Koki Saga 0
NC Daisuke Nakajima 0
NC Tomoki Nojiri 0
NC Yuichi Nakayama 0
NC Yuhki Nakayama 0
NC Takashi Kogure 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l’aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox