Accueil / Super Formula / Super Formula – Kazuki Nakajima s’impose à Motegi
Kazuki Nakajima 2013 Super Formula Motegi
© Japan Race Promotion

Super Formula – Kazuki Nakajima s’impose à Motegi

Fort de deux victoires en deux participations, André Lotterer arrivait en leader de la Super Formula pour son quatrième rendez-vous de l’année au Twin Ring Motegi. Avant même le week-end, Toyota et Honda effectuaient des essais avec la future Dallara SF14. Si Honda s’est fait discret, le motoriste semblait rassuré tant le retard accumulé face à Toyota faisait peur en interne.

Essais 1

Sous un ciel clair, les premiers essais voyaient Kazuki Nakajima prendre la tête dès les premiers instants. D’abord leader en 1m35.128s puis en 1m34.812s, le champion en titre dominait ainsi le début de séance avant une interruption provoquée par Richard Bradley, victime d’un problème mécanique.

A la reprise, l’équipier de Nakajima, André Lotterer, se hissait en tête grâce à un effort en 1m34.524s avant un beau run de Loïc Duval en en 1m33.985s. Les pilotes profitant de la séance pour tester l’usure des pneus, la séance entrait dans un temps mort avant le sprint final.

Les sept dernières minutes se montraient riches en améliorations mais Loïc Duval conservait l’avantage grâce à un tour en 1m33.502s, sept millièmes de seconde plus rapide qu’André Lotterer. Joao Paulo de Oliveira prenait la troisième position malgré un léger hors piste, suivi par Kohei Hirate et Tsugio Matsuda. Naoki Yamamoto se classait sixième devant Ryo Hirakawa, Yuji Kunimoto, Takashi Kogure et Takuya Izawa. Les frères Nakajima, Kazuki et Daisuke, terminaient à la porte, à moins d’une seconde de Loïc Duval.

Qualifications

Le système de qualifications connaissait une légère modification motivée par les organisateurs. Plutôt qu’une épreuve en trois parties à l’image de la F1, il était décidé que seuls les huit premiers de la Q1 iraient en finale, la SS.

Au cours des trente minutes de la Q1, également disputée dans des conditions météo idéales, Joao Paolo de Oliveira signait le premier temps de référence en 1m34.317s avant d’être battu par Loïc Duval pour un millième.

Naoki Yamamoto, Tsugio Matsuda et Kazuki Nakajima jouaient également les premiers rôles avant les dix dernières minutes. André Lotterer se hissait en tête en 1m33.431s avant le passage aux pneus neufs du sprint final. De nombreuses améliorations suivaient et Loïc Duval réalisait un nouveau record du tour en 1m32.700s. En terminant la Q1 en tête, le Français était également le seul à franchir la barre de la minute trente-trois. Joao Paulo de Oliveira terminait deuxième à quatre dixièmes suivi de Kazuki Nakajima, Naoki Yamamoto, André Lotterer, Yuji Kunimoto, Takashi Kogure et Takuya Izawa. Ce dernier arrachait la huitième place dans son tout dernier tour, excluant ainsi Tsugio Matsuda de la finale, puisque finalement neuvième.

Tsugio Matsuda devait alors se contenter de la cinquième ligne, suivi par Kohei Hirate, Koudai Tsukakoshi, Takashi Kobayashi, Ryo Hirakawa, Hironobu Yasuda, Hideki Mutoh, Daisuke Nakajima, Yuhki Nakayama, Koki Saga et Richard Bradley, dans cet ordre sur la grille.

Malheureusement pour Loïc Duval, celui-ci ne parvenait pas à améliorer en SS. Le temps en 1m32.983s du Français ne résistait pas au 1m32.839s de Kazuki Nakajima qui signait alors sa première pole position de l’année. Joao Paulo de Oliveira s’offrait la troisième place sur la grille à deux dixièmes du leader. Yuji Kunimoto accompagnait le Brésilien sur la deuxième ligne, devant le leader du championnat André Lotterer. Naoki Yamamoto se classait sixième devant Takuya Izawa et Takashi Kogure, tous deux n’ayant pas amélioré leurs performances établies en Q1.

Essais 2

La deuxième séance d’essais permettait aux acteurs de la Super Formula de se préparer aux conditions de course pendant trente minutes sur le Twin Ring Motegi, d’autant plus qu’une pluie fine s’était abattue sur le circuit dans la nuit.

La piste était toutefois sèche au petit matin. Après sept minutes de session, Yuhki Nakayama réalisait un tour en 1m35.776s, une marque qui ne sera pas battue par ses concurrents. Loïc Duval arrachait la deuxième place en fin de séance en 1m36.009s, devant André Lotterer qui espérait bien signer une troisième victoire consécutive dans l’après-midi.

Daisuke Nakajima et Hideki Mutoh complétaient le top cinq devant Joao Paolo de Oliveira, sixième malgré une sortie endommageant sa suspension avant droite et causant un drapeau rouge. Koudai Tsukakoshi, Takashi Kogure, Hironobu Yasuda et Naoki Yamamoto suivaient tandis que le poleman, Kazuki Nakajima, prenait le treizième rang. Un problème de démarreur condamnait également Richard Bradley à n’effectuer que trois tours.

Course

Quelques gouttes de pluie tombaient vingt minutes avant le départ de la course. Certaines équipes amenaient même les pneus pluie sur la grille de départ au cas où mais l’ensemble du plateau choisissait finalement de partir en slicks.

En pole, Kazuki Nakajima réalisait un excellent départ pour conserver la première place devant André Lotterer, également bien parti. Loïc Duval perdait une position et pointait au troisième rang qu’il devait défendre face aux attaques de Joao Paulo de Oliveira. Plus loin, Tsugio Matsuda calait et parvenait à repartir du dernier rang. Le premier tour restait animé à tous les niveaux puisque Takashi Kobayashi partait en tête-à-queue sur une piste légèrement humide tandis que Naoki Yamamoto et Takuya Izawa s’accrochaient.

Au troisième tour, Hironubu Yasuda et Koki Saga partaient à la faute dans le même virage. En tête, Kazuki Nakajima conservait une maigre avance sur André Lotterer et Loïc Duval. Joao Paulo de Oliveira perdait le contact avec les hommes de tête et le cinquième, Yuji Kunimoto était sous les attaques de Takashi Kogure, Ryo Hirakawa et Naoki Yamamoto.

Kazuki Nakajima s’offrait un peu d’air au fil des tours grâce au séchage de la piste. André Lotterer parvenait également à se détacher de Loïc Duval, toujours confortable troisième devant Joao Paulo de Oliveira. Le ballet des ravitaillements débutait au seizième tour par Daisuke Nakajima. Beaucoup d’arrêts anticipés avait lieu avant la mi-course ce qui voyait Richard Bradley pointer éphémèrement au septième rang avant son pit-stop au vingt-huitième tour.

Au trente-et-unième tour, les leaders arrivaient sur Koki Saga, le premier retardataire. Si Kazuki Nakajima y perdait quelques dixièmes, son coéquipier André Lotterer contournait le problème en plongeant dans les stands trois tours plus tard. Loïc Duval l’imitait une boucle après mais restait derrière l’Allemand. Après l’arrêt de Joao Paulo de Oliveira, Kazuki Nakajima était le dernier des leaders à ravitailler après une nouvelle série de meilleurs tours en course compensant la légère perte de temps aux stands de l’ancien pilote de F1.

Les trois premiers avant les pit-stops conservaient leurs places dans le même ordre après. Si Yuji Kunimoto prenait éphémèrement les commandes, son retour en piste après son ravitaillement le voyait céder dans son tour de sortie à Takashi Kogure. Kunimoto devait alors défendre sa sixième place face aux attaques de Ryo Hirakawa, avec succès.

Dans les derniers tours, l’écart entre Kazuki Nakajima et André Lotterer se réduisait à la faveur du trafic des attardés mais les pilotes TOM’S conservaient le doublé dans cet ordre devant Loïc Duval, en gestion sur la fin de course. Joao Paulo de Oliveira terminait quatrième devant Takashi Kogure, Yuji Kunimoto, Ryo Hirakawa et Naoki Yamamoto, tous dans les points.

Koudai Tsukakoshi et Daisuke Nakajima complétaient le top dix devant Yujki Nakayma, Hideki Mutoh, Tsugio Matsuda, Richard Bradley, Kohei Hirate, Koki Saga et Takashi Kobayashi. Hironobu Yasuda et Takuya Izawa ne voyaient pas l’arrivée.

Bilan

Avec son nouveau podium, André Lotterer accentue son avance au championnat sur Loïc Duval, son nouveau dauphin après la performance mitigée de Naoki Yamamoto. Kazuki Nakajima remonte au quatrième rang devant Joao Paulo de Oliveira et Takuya Izawa. A noter que les deux leaders du championnat, André Lotterer et Loïc Duval ont manqué la première manche de la saison mais occupent tout de même les deux premières places.

Avec l’annulation du meeting prévu au Inje Speedium en Corée du Sud le week-end du 25 août, les pilotes de Super Formula devrait se retrouver en piste le 29 septembre au Sportsland SUGO de Murata pour la cinquième course de la saison 2013. André Lotterer pourrait s’y assurer le titre.

Super Formula 2013 – Classement pilotes – Meeting 4/6
Pos Pilote Points
1 André Lotterer 29
2 Loïc Duval 20
3 Naoki Yamamoto 18
4 Kazuki Nakajima 17
5 Joao Paulo de Oliveira 16
6 Takuya Izawa 15
7 Tsugio Matsuda 12
8 Takashi Kogure 10
9 Kohei Hirate 8
10 Yuji Kunimoto 5
11 Ryo Hirakawa 5
12 Koudai Tsukakoshi 3
13 Andrea Caldarelli 2
14 Yuhki Nakayama 1
15 Hironobu Yasuda 0
16 Daisuke Nakajima 0
17 Koki Saga 0
18 James Rossiter 0
19 Hideki Mutoh 0
20 Richard Bradley 0
21 Takashi Kobayashi 0
22 Takuma Sato 0

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox