Accueil / Super Formula / Super Formula – Loïc Duval premier vainqueur 2014 à Suzuka
Loïc Duval 2014 Super Formula Suzuka
© Japan Race Promotion Inc

Super Formula – Loïc Duval premier vainqueur 2014 à Suzuka

Le championnat de Super Formula reprenait ce week-end sur le circuit de Suzuka. Qui allait succéder à Naoki Yamamoto, champion 2013 de la catégorie ? Le premier meeting n’allait pas répondre à cette question mais pouvait permettre aux pilotes de bien lancer leur campagne 2014.

Essais 1

André Lotterer adressait un premier signal à ses adversaires en terminant la première séance d’essais en tête en 1m36.994s. Kazuki Nakajima ne se laissait pourtant pas distancer avec deux centièmes de retard seulement sur le pilote TOM’S.

Loïc Duval signait le troisième temps de la séance à une demi-seconde des deux leaders mais devant Joao Paulo de Oliveira, James Rossiter et Yuji Kunimoto. Narain Karthikeyan se classait septième devant Ryo Hirakawa, Hiroaki Ishiura et Yuichi Nakayama.

Qualifications

Les trois phases de qualifications allaient déterminer l’ordre de la grille. La première  phase établissait l’ordre de départ du quinzième au dix-neuvième. Vitantonio Liuzzi, Takashi Kogure, Yuhki Nakayama, Daisuke Nakajima et Koki Saga terminaient dans cet ordre d’éliminés. André Lotterer, au contraire, bouclait le meilleur temps en 1m37.244s.

Lors de la Q2, les positions 9 à 14 allaient être figées. André Lotterer confirmait sa pointe de vitesse en 1m36.996s tandis que Naoki Yamamoto terminait à la porte de la qualification dans le dernier carré en 1m38.086s. Derrière lui, Hideki Mutoh se qualifiait dixième non loin de Ryo Hirakawa, Yuji Kunimoto, Yuichi Nakayama et Koudai Tsukakoshi.

Fort de ses deux meilleurs temps, André Lotterer disposait de l’assurance et de la vitesse nécessaires pour signer la pole position en 1m37.022s. Narain Karthikeyan se hissait en première ligne avec un avantage de onze millièmes sur Kazuki Nakajima. Autre pilote anciennement impliqué en Formule 1, James Rossiter se classait quatrième devant Joao Paulo de Oliveira, Hiroaki Ishiura, Loïc Duval et Tomoki Nojiri.

Essais 2

Pour la première fois, André Lotterer ne terminait pas une séance en tête. Il restait cependant proche du leader Yuichi Nakayama en se classant deuxième à un dixième.

Joao Paulo de Oliveira prenait le troisième temps de cette séance devant Loïc Duval. Ces deux pilotes avaient pour particularité d’avoir bouclé leurs meilleurs tours dans les cinq premiers tours qu’ils avaient enregistrés. Le seul autre pilote à avoir eu ce comportement était Yuhki Nakayama, classé bon dernier.

Ryo Hirakawa devançait de cinq millièmes Narain Karthikeyan du haut de sa cinquième place. Kazuki Nakajima et Hideki Mutoh venaient ensuite, avec un déficit de sept dixièmes sur le leader. Relégués à une seconde de Yuichi Nakayama, Hiroaki Ishiura et Koudai Tsukakoshi complétaient le top dix.

Course

La première course de l’année était mouvementée, si bien que le poleman n’allait pas s’imposer. En effet, André Lotterer ne négociait pas son départ aussi bien qu’il l’aurait voulu au contraire de Kazuki Nakajima qui tirait profit de la situation. James Rossiter se faisait déborder par Joao Paulo de Oliveira qui prenait ainsi la troisième place. Venaient ensuite Narain Karthikeyan, Loïc Duval et Hiroaki Ishiura.

Yuichi Nakayama se faisait rentrer dedans par l’arrière à la chicane par Joao Paulo de Oliveira. Narain Karthikeyan et Loïc Duval continuaient leur bataille, l’Indien devant user de son système de dépassement de manière défensive pour conserver sa position face au Français.

Malgré un bon départ, Koki Saga était la nouvelle victime de cette course en évoluant au ralenti après deux tours de roues. En cause : un problème d’embrayage qui le forçait à regagner les stands et abandonner. Lors du quatrième tour, Loïc Duval profitait de ses nouveaux réglages de suspension pour prendre l’avantage sur Narain Karthikeyan et se hisser au cinquième rang. Le pilote français avait immédiatement James Rossiter en ligne de mire.

En tête, les pilotes évoluaient à distance les uns des autres alors que l’inconnue des ravitaillements les faisait cogiter. Loïc Duval continuait toutefois sa remontée en se débarrassant de James Rossiter. Lors des arrêts, Ryo Hirakawa était le grand perdant puisqu’il était contraint de laisser passer ses adversaires resserrés devant lui.

Narain Karthikeyan évoluait sixième lorsque sa course allait prendre un tournant inattendu. Le pilote perdait le contrôle et son moteur s’arrêtait. La voiture de sécurité était réquisitionnée le temps d’évacuer la monoplace du pilote indien. D’autres arrêts aux stands intervenaient alors. Selon les stratégies, les pilotes devaient attaquer plus ou moins à la reprise.

André Lotterer n’était pas préoccupé par cela mais plutôt par un mauvais arrêt puisque son équipe confondait le pneu avant gauche et le pneu avant droit. Loïc Duval et James Rossiter profitaient de cette déconvenue. Les deux pilotes continuaient de se battre pour des positions, jusqu’à ce que Loïc Duval ne reprît l’avantage.

André Lotterer était alors en tête et devait autoritairement défendre sa position, qu’il perdait au profit de Loïc Duval au vingt-cinquième tour. James Rossiter n’avait pas perdu une miette de la scène, prêt à récupérer les pots cassés à tout moment.

En délicatesse avec ses pneus, André Lotterer commençait toutefois à céder du terrain. James Rossiter n’était pas le seul à prendre l’ascendant : Hiroaki Ishiura se classait troisième sur la ligne d’arrivée, tandis que Ryo Hirakawa reléguait le pilote TOM’S au cinquième rang lors du dernier tour.

Kazuki Nakajima et Joao Paulo de Oliveira, sur une stratégie décalée, profitaient de cette baisse de rythme pour mieux tirer profit de leur pari et rallier l’arrivée aux sixième et septième rangs. En tête, Loïc Duval s’était détaché de ses adversaires pour bénéficier de plus de quinze secondes d’avance à l’arrivée.

Vitantonio Liuzzi terminait la course au huitième rang devant Tomoki Nojiri et Hideki Mutoh.

Bilan

Loïc Duval prouve lors de ce meeting inaugural de Super Formula que tout se joue en course, peu importe le rythme imprimé en essais et qualifications. Le Français repart de Suzuka en tête du championnat avant la manche suivante prévue au Fuji Speedway le week-end du 18 mai.

Super Formula 2014 – Meeting 1/7
Pos Pilote Points
1 Loic Duval 10
2 James Rossiter 8
3 Hiroaki Ishiura 6
4 Ryo Hirakawa 5
5 André Lotterer 5
6 Kazuki Nakajima 3
7 Joao Paulo Lima de Oliveira 2
8 Vitantonio Liuzzi 1
NC Tomoki Nojiri 0
NC Hideki Mutoh 0
NC Naoki Yamamoto 0
NC Yuhki Nakayama 0
NC Yuji Kunimoto 0
NC Koudai Tsukakoshi 0
NC Daisuke Nakajima 0
NC Takashi Kogure 0
NC Kumar Ram Narain Karthikeyan 0
NC Koki Saga 0
NC Yuichi Nakayama 0

À propos Juliette Follin

Juliette vous apporte les actualités, interviews et résumés de meetings de course sur un plateau, quelle que soit la discipline. En parallèle, elle supervise l'aspect technique et graphique sur le site et les réseaux sociaux.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox