Accueil / Super Formula / Super Formula – Takuya Izawa s’impose à Suzuka
Super Formula Takuya Izawa
© Japan Race Promotion

Super Formula – Takuya Izawa s’impose à Suzuka

Après une course de préparation avortée le mois dernier, la Super Formula connaissait sa première course officielle ce week-end à Suzuka. Nouveau patronyme de la Formula Nippon, cette saison prend des allures d’année de transition en raison de l’arrivée de la future monoplace l’an prochain.

Les premiers essais libres voient Naoki Yamamoto prendre la tête du classement. Avec son temps en 1m38.127s, le pilote du team Mugen devance de peu Tsugio Matsuda et Takuya Izawa, dans le même dixième. A trois dixièmes, on retrouve Joao Paulo de Oliveira et Takashi Kogure, qui s’est rapidement concentré sur des relais plus longs. Pour ses débuts, le champion de la Japan F3, Ryo Hirakawa, prend le 6ème rang devant Koudai Tsukakoshi, Kazuki Nakajima, Andrea Caldarelli et Yuji Kunimoto. Invité de luxe, Takuma Sato se place au 12ème rang.

Organisées en trois parties, sur le même modèle qu’en F1, les qualifications ont installé Takuta Izawa en pole position pour l’ouverture de la saison, comme l’an passé. Pourtant, en Q1, Izawa n’était pas passé loin de l’élimination, n’ayant que 107 millièmes d’avance sur le premier recalé, Hironobu Yasuda. Loin du meilleur temps établi par Takashi Kogure, Yasuda se contente de la 15ème place sur la grille suivi par Yuhki Nakayama, Daisuke Nakajima, Koki Saga et Richard Bradley.

En Q2, c’est Naoki Yamamoto qui s’offre le meilleur chrono devant Takuma Sato et Tsugio Matsuda. A peine 4 dixièmes derrière les leaders, l’élimination laisse Kohei Hirate au 9ème rang sur le grille devant son coéquipier Yuji Kunimoto. Les autres éliminés sont plus loin en termes de temps, laissant la 6ème ligne se faire occuper par Andrea Caldarelli et Koudai Tsukakoshi. Hideki Mutoh loupe la Q3 de près d’une seconde tandis que James Rossiter, le remplaçant d’André Lotterer occupé en WEC à Silverstone, n’a pas couru en Q2.

Discret jusque-là, Takuya Izawa s’est remis en selle en signant un meilleur temps en 1m38.217s pour que le 3ème du championnat 2012 reprenne sur le même tempo qu’il avait commencé la saison précédente. Seul concurrent en Q3 à pouvoir l’inquiéter, Takashi Kogure s’offre une première ligne tandis que les 4 pilotes derrière se tiennent en 35 millièmes de seconde, avec dans l’ordre Joao Paulo Lima de Oliveira, Tsugio Matsuda, Naoki Yamamoto et Takuma Sato. Dernière ligne établie par la Q3, Kazuki Nakajima et Ryo Hirakawa partiront 7ème et 8ème.

Lors du warm-up, Hironobu Yasuda s’est illustré en signant le meilleur tour en 1m40.298s, de peu devant James Rossiter. Derrière les deux hommes, on retrouve également des chronos assez loin de ceux vus jusqu’ici puisque seuls Takashi Kogure, Yuhki Nakayama et Daisuke Nakajima rentrent dans les 1m40s au terme d’une séance essentiellement de travail. A noter qu’Hideki Mutoh n’a pas tourné.

Malgré les nuages, la course se disputera sans pluie et Takuya Izawa a conservé un court instant l’avantage de sa pole position au départ, suivi comme son ombre par Takashi Kogure. Derrière, Joao Paulo de Oliveira se rate et doit céder une place à Takuma Sato, rattrapé par la patrouille pour avoir volé le départ. Sa pénalité le plongera dans les méandres du classement, tout comme Richard Bradley.

Assez rapidement, Takashi Kogure prend les commandes et distance ses rivaux regroupés derrière Takuya Izawa. Kazuki Nakajima se fait éjecter du Top 5 en se faisant surprendre par Naoki Yamamoto peu avant la première salve de ravitaillements. Celle-ci débute au 18ème tour pour les hommes de tête ne change pas la physionomie de la course. L’arrêt de Kogure intervient juste avant la mi-course, au 23ème tour, et se révèle plus long que celui de ses concurrents directs, qui y passent les tours suivants.

Une fois la première valse achevée, Takashi Kogure occupe toujours la tête devant Takuya Izawa, Tsugio Matsuda et Naoki Yamamoto. Victime d’un arrêt assez catastrophique, de Oliveira a cédé sa place dans le Top 5 à Kazuki Nakajima. Si Izawa tente de mettre la pression sur Kogure, tout comme Yamamoto sur Matsuda, les positions évoluent peu malgré une légère redistribution des écarts avec les retardataires.

C’est dans les toutes dernières boucles que la décision finale se fait. Takuya Izawa prend l’avantage sur Takashi Kogure qui essaie de reprendre l’aspiration en vain. Le pilote Nakajima Racing perd son rythme dans le dernier tour, semble-t-il sur problème mécanique, à la grande joie de Tsugio Matsuda qui lui chipe la 2ème position. Kogure doit finalement se contenter d’une 3ème place de peu devant Naoki Yamamoto. Derrière, Kazuki Nakajima ferme le Top 5 devant Joao Paulo de Oliveira. Ancien vainqueur en GP3 Series, Andrea Calderelli s’offre une place dans les points devant le jeune Ryo Hirakawa, qui confirme ses belles prédispositions vue l’an passé en Japan F3.

Au championnat, sans surprise, Takuya Izawa se place d’entrée comme l’un des prétendants au titre, qui lui a échoué de peu l’an passé. Tsugio Matsuda, Takashi Kogure et Naoki Yamamoto, dans le ventre mou l’an passé, se mettent en position d’outsiders. Kazuki Nakajima et Joao Paulo de Oliveira ont déjà de gros points à rattraper. Le prochain meeting de la Super Formula se disputera à Autopolis les 1er et 2 juin prochains.

Super Formula 2013 – Classement pilotes – Meeting 1/7
Pos Pilote Tours/Ecart Points
1 Takuya Izawa 51 11
2 Tsugio Matsuda +2.345s 8
3 Takashi Kogure +2.686s 6
4 Naoki Yamamoto +2.751s 5
5 Kazuki Nakajima +6.800s 4
6 Joao Paulo de Oliveira +8.829s 3
7 Andrea Caldarelli +25.618s 2
8 Ryo Hirakawa +30.182s 1
9 Koudai Tsukakoshi +31.901s
10 Yuji Kunimoto +38.634s
11 James Rossiter +38.947s
12 Kohei Hirate +40.599s
13 Hideki Mutoh +45.753s
14 Hironobu Yasuda +47.549s
15 Takuma Sato +1m04.673s
16 Daisuke Nakajima +1m22.351s
17 Koki Saga +1m37.175s
18 Yuhki Nakayama + 1 tour
19 Richard Bradley + 1 tour

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox