Accueil / Toyota Racing Series / Des Toyota Racing Series 2012 plus relevées que jamais

Des Toyota Racing Series 2012 plus relevées que jamais

Mitch Evans et le GP de Nouvelle Zélande

Les Toyota Racing Series poursuivent leur expansion progressive année après année, avec une volonté de profiter au maximum de la pause hivernale et du climat favorable en Nouvelle-Zélande pour attirer un plateau de plus en plus relevé. Avec un format resserré cette saison, cinq manches en cinq semaines, ce qui était considéré comme la Formule 3 néo-zélandaise commence à prendre de plus en plus de place dans le calendrier, à l’aide de sa position dans l’année, de son calendrier compact et de ses faibles budgets requis.

Parmi les pilotes de l’édition 2012, qui débutera le 12 janvier 2012 pour s’achever le 12 février, on retrouvera Mitch Evans, tenant du titre des deux dernières éditions et révélation en Europe cette saison après sa campagne en GP3 Series. Nick Cassidy, vice-champion en 2011, reviendra également pour tenter de détrôner Evans pour obtenir plus de notoriété. Damon Leitch et Jono Lester tenteront également de briller sur leurs circuits nationaux.

Josh Hill, le fils de Damon, reviendra également après une saison de découverte suivie d’une saison de Formule Renault UK. Un autre Britannique sera là, Jordan King, qui est rentré quatre fois dans les points sur les six courses qu’il a disputé en Formule 2 en cours de saison, alors que son expérience se limitait à la Formule Renault UK.

On retrouvera également deux Italiens. Une femme, Michela Cerruti qui s’est essayé récemment au GP3 après une carrière en tourisme, mais également un jeune homme de 17 ans, Raffaele Marciello, membre de la Ferrari Driver Academy.

L’Autrichien Lucas Auer sera de la partie. Le neveu de Gerhard Berger poursuit son apprentissage avant de revenir en Europe. Il a remporté il y a quelques semaines les JK Asia Racing Series, anciennement connues sous le nom de Formule BMW Pacifique, face à Afiq Ikhwan et Nabil Jeffri, l’un des protégés du Caterham F1 Team. Toujours dans le domaine des européens, le pilote néerlandais de German Formule 3, Hannes van Asseldonk, sera également présent après un Grand Prix de Macao solide, où il s’est classé cinquième.

Du côté français, Nathanaël Berthon sera le premier représentant tricolore à s’essayer aux Toyota Racing Series. Il tentera de garder la main avant de reprendre la saison européenne, où il est pressenti en GP2 Series après un bon GP2 Final à Abou Dhabi et de ses essais en F1 avec HRT. Mais un français n’arrive jamais seul. Berthon sera accompagné de Victor Sendin, le protégé d’Alexandre Prémat et Nicolas Lapierre. Agé de 16 ans, Sendin continue sa préparation avant de passer aux monoplaces en Europe, suite à sa carrière prometteuse en karting.

Chez les Sud-Américains, plusieurs nombreux pilotes seront également de la partie. On retrouvera ainsi Bruno Bonifacio, le Brésilien aperçu en Formule Abarth cette saison, et également le Porto-Ricain Felix Serralles, vu plusieurs fois dans les points en Eurocup Formula Renault 2.0.

Le continent asiatique n’est pas en reste, avec quatre pilotes. On retrouve Melvin Moh, venu de Malaisie, Tanart Sathienthirakul, de Thaïlande, Shahaan Engineer, l’Indien et Sheban Siddiqi, Indien également, vu en ADAC Formel Masters cette année.

Petite déception en revanche, l’Australie n’a qu’un seul représentant, le méconnu Jordan Oon, troisième de Formule BMW Pacifique en 2010. Mais il reste encore un mois avant le départ du championnat, et il n’est pas impossible que le plateau soit renforcé d’ici peu, comme il l’avait été l’an passé avec les signatures de Scott Pye, Daniil Kvyat, Alex Lynn et Mario Farnbacher.

Pour la huitième édition, ce sont donc quinze pilotes d’outre-mer, si l’on peut dire ainsi, qui défieront les néo-zéalandais sur leur sol. Qui pourra empêcher Mitch Evans de signer la passe de trois ? Qui l’empêchera d’être l’un des rares pilotes à remporter deux fois de suite le Grand Prix de Nouvelle-Zélande, véritable point d’orgue du championnat ? Le doublé consécutif du Grand Prix de Nouvelle-Zélande s’est déjà produit avec Jack Brabham (1960-1961), Graham Hill (1965-1966), Chris Amon (1968-1969), John McCormack (1973-1974), Keke Rosberg (1977-1978), Ross Cheever (1985-1986), Craig Baird (1990-1991-1992) et Simon Wills (1998-1999).

Dans tous les cas, on ne pourra pas reprocher aux Toyota Racing Series d’avoir facilité la tâche de Mitch Evans !

 

Le plateau 2012 des Toyota Racing Series au 12 décembre

1 – Mitch Evans (NZL) – 17 ans
2 – Nick Cassidy (NZL) – 17 ans
4 – Chris Vlok (NZL) – 19 ans
5 – Bruno Bonifacio (BRE) – 17 ans
6 – Felix Serralles (PUE) – 19 ans
7 – Jono Lester (NZL) – 22 ans
8 – Melvin Moh (MAL) – 23 ans
9 – Victor Sendin (FRA) – 16 ans
10 – Josh Hill (ANG) – 20 ans
11 – Shahaan Engineer (IND) – 16 ans
15 – Lucas Auer (AUT) – 17 ans
16 – Hannes van Asseldonk (PBS) – 19 ans
42 – Jordan King (ANG) – 17 ans
52 – Nathanaël Berthon (FRA) – 22 ans
53 – Raffaele Marciello (ITA) – 16 ans
87 – Damon Leitch (NZL) – 18 ans
88 – Michela Cerruti (ITA) – 24 ans
TBA – Sheban Siddiqi (ANG/IND) – 23 ans
TBA – Tanart Sathienthirakul (THA) – 19 ans
TBA – Jordan Oon (AUS) – 21 ans

 

Calendrier 2012 des Toyota Racing Series

12-15 Janvier : Teretonga Park – Spirit of a Nation Cup
19-22 Janvier : Timaru Raceway – Herald Trophy
26-29 Janvier : Taupo Motorsport Park – Denny Hulme Memorial Trophy
2-5 Février : Hampton Downs – New Zealand Motor Cup
9-12 Février : Manfeild – New Zealand Grand Prix

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l'affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

3 plusieurs commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox