Accueil / Toyota Racing Series / Toyota Racing Series – Félix Serrallés et Lucas Auer en tête

Toyota Racing Series – Félix Serrallés et Lucas Auer en tête

Felix Serralles Teretonga Park 2013 Toyota Racing Series

La saison 2013 en monoplaces reprenait officiellement ce week-end à Teretonga avec les Toyota Racing Series, championnat néo-zélandais qui poursuit son internationalisation tout en profitant de son calendrier avantageux pour garder la main pendant la période creuse en Europe.

Qualifications

La première des deux séances de qualifications a tourné à l’avantage de l’Autrichien Lucas Auer après une belle bataille face au britannique Alex Lynn, au champion au titre Nick Cassidy et au porto-ricain Félix Serrallés. Lucas Auer avait déjà signé les deux poles en jeu la saison passée sur le circuit de Teretonga.

La première séance détermine la grille de la course 1 et le pilote Giles Motorsport sera en pole après son tour en 54.639s sous un léger vent et des températures chaudes. Auer devance Alex Lynn de 109 millièmes tandis que Nick Cassidy prend la troisième place. Le meilleur débutant est Jann Mardenborough, dixième pour l’équipe ETEC Motorsport.

Une faible pluie a commencé à tomber en fin de première session, redistribuant les cartes pour la deuxième séance, établissant la grille pour la course 3. Plusieurs voitures sont sorties durant la séance, dont Lucas Auer, Ryan Cullen, Andrew Tang et Nicholas Latifi, qui a amené une interruption précoce des qualifications en échouant dans le bac à graviers à deux minutes du drapeau à damiers. La bataille pour la seconde pole du week-end a tourné à l’avantage de Félix Serrallés devant Alex Lynn et Damon Leitch, qui avait quitté le premier meeting en tête du championnat l’an dernier grâce à deux podiums sur les terres familiales. Mardenborough s’est à nouveau montré le débutant le plus rapide avec une septième place à la clé.

Course 1

Après avoir pris la pole comme l’an passé, Lucas Auer visait à s’imposer au contraire de 2012 où il était sorti de piste au premier virage sous la pluie. En ce début de saison, le neveu de Gerhard Berger s’est montré aux avant-postes depuis l’entame du week-end et n’a pas quitté la tête de la première course de la saison 2013.

En chemin vers sa victoire, l’Autrichien de 18 ans s’est permis de battre de quatre dixièmes le record de la piste, désormais établi à 54.211s, aux dépends d’Earl Bamber, détenteur depuis 2008 du meilleur chrono sur le circuit de 2620 mètres.

Après un premier départ avorté par le calage d’Andrew Tang, le rookie singapourien, Lucas Auer a conservé la tête du second départ devant Alex Lynn. Celui-ci se fera dépasser dans les premiers tours par Nick Cassidy tandis qu’Auer creusait rapidement l’écart devant. Cassidy reviendra sur Auer en fin de course mais ne parviendra pas à batailler pour la première place.

Avec une course prévue pour 15 puis finalement 14 tours suite à l’incident de Tang, aucun autre problème n’a été vu. Alex Lynn a conservé sa place sur le podium devant Felix Serralles et Bruno Bonifacio tandis que Pipo Derani a dépassé Nicholas Latifi pour la sixième place. Steijn Schothorst, Tanart Sathienthirakul et Damon Leitch complètent le Top 10 devant Jann Mardenborough, Tatiana Calderon, Spike Goddard, Akash Nandy, Dennis Olsen, Michael Scott, Andrew Tang et le dernier classé, Ryan Cullen.

Course 2

La piste en ce dimanche matin est sèche malgré les averses nocturnes estivales. Vainqueur de la première course, Lucas Auer tirait au sort pour savoir si les quatre, six ou huit premiers de la course 1 seraient inversés sur la grille de la course 2. Auer a tiré le 6 et partira ainsi sixième, tandis que Pipo Derani et Bruno Bonifacio seront sur la première ligne.

A l’image de Lucas Auer en course 1, Pipo Derani n’a pas quitté la tête de la course et s’impose pour la première fois en Toyota Racing Series. Si Tatiana Calderon, Ryan Cullen et Andrew Tang se sont faits prendre par la patrouille pour faux-départ, cela n’a pas empêché Félix Serralles de prendre la 2ème place, après avoir longtemps mis la pression au vainqueur, son coéquipier chez Fortec l’an passé en British F3. Félix Serralles a dépassé Bruno Bonifacio au départ, qui s’est contenté de la plus petite marche du podium. Le Brésilien sera toutefois pénalisé après la course et ne prend finalement que la 7ème place

Derrière le trio de tête, Alex Lynn et Nick Cassidy ont bataillé une grande partie de la course avant que le premier ne prenne l’avantage à quelques tours du but, laissant Lucas Auer finir 5ème devant Steijn Schothorst. Le local Damon Leitch prend la 8ème place derrière le pénalisé Bonifacio et devance Jann Mardenborough et Nicholas Latifi dans le Top 10.

Trois pilotes ETEC Motorsport suivent avec Tatiana Calderon, Tanart Sathienthirakul et Akash Nandy dans l’ordre, devant Spike Goddard et Dennis Olsen. Michael Scott et Ryan Cullen sont 16ème et 17ème, laissant Andrew Tang bon dernier. Son arrêt en piste a entraîné la première voiture de sécurité de l’année même si le Singapourien a pu repartir plus tard.

Course 3

Jamais deux sans trois pour les polemen à Invercargill. S’élançant de la première position, Felix Serralles a été le premier à franchir la ligne d’arrivée mais en dépit des apparences du classement, la course a été la plus spectaculaire du week-end.

Blotti dans l’aspiration de Serralles au restart après un safety-car en début de course, Alex Lynn a tenté de passer le leader dans le Fast Loop qui se prend à 200km/h environ. Toutefois, les roues des deux hommes se sont touchées et le pilote britannique a décollé avant d’atterrir lourdement, échappant toutefois à une quelconque blessure. Vous pouvez voir une photo de l’accident d’Alex Lynn ici.

L’ironie de l’histoire veut que Lynn ait déclaré plus tôt dans la journée qu' »il n’y a pas de ligne droite assez longue pour obtenir une bonne aspiration et dépasser ».

Après le drapeau rouge, la course a repris ses droits et Serralles poursuivi sa course en tête, s’imposant au final devant Lucas Auer et Steijn Schothorst. Les deux Brésiliens Bruno Bonifacio et Pipo Derani complètent le Top 5 devant Damon Leitch, Jann Mardenborough, Nick Cassidy, Akash Nandy et Nicholas Latifi.

Tatiana Calderon finit une fois de plus à la porte du Top 10, à nouveau devant Tanart Sathienthirakul. Andrew Tang signe son meilleur résultat avec la 13ème, tout comme Ryan Cullen et Michael Scott qui le suivent. Dennis Olsen conclut la liste des arrivants, Spike Goddard ayant abandonné.

Bilan

Au championnat, Félix Serrallés profite de son beau week-end pour prendre la tête du classement devant Lucas Auer, en verve également. Les deux hommes possèdent une avance de plus de 20 points sur Pipo Derani, qui complète un trio de tête 100% Giles Motorsport. Champion l’an passé avec Giles, Nick Cassidy est passé cette saison chez M2 Competition et pointe au 4ème rang pour l’heure, devant Bonifacio et Steijn Schothorst.

Toutefois, la barème généreux et spécifique des Toyota Racing Series peut rapidement changer la donne, comme l’a expérimenté Alex Lynn suite à son accident. Seul pilote sur le podium dans les deux premières courses, son abandon ne lui apporte aucun point et le Britannique ne pointe qu’au 7ème rang, à déjà plus d’une victoire en points de Serrallés.

Vainqueur du meeting l’an passé, Damon Leitch est seulement 8ème en quittant Invercargill, devant Jann Mardenborough, le vainqueur de la Nissan GT Academy réussissant assez bien sa transition des jeux vidéos à la réalité, le voilà meilleur rookie pour l’heure !

Le deuxième meeting des Toyota Racing Series aura lieu au Timaru International Motor Raceway le week-end prochain.

Toyota Racing Series 2013 – Classement général – Meeting 1/5
1. Félix Serrallés – 196 points
2. Lucas Auer – 191
3. Pipo Derani – 169
4. Nick Cassidy – 160
5. Bruno Bonifacio – 145
6. Steijn Schothorst – 144
7. Alex Lynn – 120
8. Damon Leitch – 117
9. Jann Mardenborough – 108
10. Nicholas Latifi – 108
11. Tanart Sathienthirakul – 92
12. Tatiana Calderón – 88
13. Akash Nandy – 86
14. Dennis Olsen – 68
15. Michael Scott – 62
16. Andrew Tang – 60
17. Ryan Cullen – 58
18. Spike Goddard – 50

À propos Guillaume Renard

Guillaume surveille le monde des monoplaces comme personne. Toujours à l’affût des dernières nouvelles et des disciplines en vogue, il définit la ligne éditoriale et apporte un regard avisé mais toujours bienveillant sur les formules de promotions.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Motor Racing League plugin by Ian Haycox